Journal du couvre-feu J 08-Danger : chasse…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un chasseur qui braque son fusil sur un promeneur ou sur un vététiste, ce n’est pas un scoop et, généralement, l’ ‘’incident’’ n’intéresse pas le moins du monde les journaux qui ont, pour la plupart, le souci de ne pas irriter leurs amis porteurs de fusil, préférant au contraire leur accorder des pages entières dédiées à la gloire de leur ‘’loisir’’ ! Toutefois, lorsque telle mésaventure touche une personnalité –en l’occurrence Julien Absalon, double champion olympique- l’anicroche prend naturellement une toute autre dimension…

 Julien Absalon a vécu une drôle d’expérience en se retrouvant nez à nez avec un chasseur lors d’une sortie VTT. Photo : Internet

« J’ai crié pour lui notifier que je n’étais pas un sanglier. J’espère qu’il avait remarqué ! » Sur sa page Facebook, Julien Absalon narre, avec une bonne dose d’humour au vu des circonstances, une drôle d’expérience vécue ce vendredi lors d’une sortie VTT en forêt. Le double champion olympique, en retraite depuis 2018, s’est retrouvé mis en joue par un chasseur !

Comme le rapporte Vosges Matin, Même les premiers arguments dudit chasseur font froid dans le dos. « Je lui demande pourquoi il me vise, il me répond que son fusil est chargé (rassurant) mais qu’il est en l’air (un peu en ma direction quand même…). Bon on s’explique calmement (en même temps il vaut mieux car il a une arme chargée dans les mains…)… »

En prenant les précautions d’usage (« Je ne souhaite pas créer de polémique »), le Vosgien, quintuple champion du monde, pose le débat : « Avant de repartir je lui demande s’il est seul. Il me répond, oui, je chasse seul avec mon chien. Du coup ma question : Est-il autorisé de chasser seul ? Du coup sans signalement sans mettre de panneau ? Je ne suis pas anti-chasse mais c’est un peu « étrange » de croiser en forêt des personnes seules armées de fusils chargés. » La question se pose effectivement…

Valéry Tuaillon/L’Est Républicain (19.12.2020)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dominique 27/12/2020 14:41

Je ne nie pas que des abrutis se déchaînent sur les réseaux sociaux et sur tous les sujets; enfin on me le dit, j'occulte ces étalages de vie privée et de vulgarité ! Ceux qui s'en prennent aux chasseurs avec menaces ne sont pas selon moi des amis des animaux mais des violents de bas niveau, avides de déverser leur fiel sur n'importe qui; ainsi de même je ne puis croire que le conducteur criminel de cette voiture se soit ainsi conduit par haine des chasseurs car ceux qui ne les comprennent pas et du coup les réprouvent sont motivés par un amour profond des animaux de tous les animaux; le cinglé décrit ici par Jean( qui sait bien sûr ne pas nous associer à ces criminels) ne peut être un ami des animaux; nous serions incapables de foncer sur des humains fussent-ils chasseurs et sur des chiens....

Zoé 23/12/2020 21:27

Si le témoignage de Julien Absalon , plus que celui d'un vététiste lambda- peut aider à faire prendre conscience du danger qu'ils représentent , ce serait bien !

JC 23/12/2020 09:47

Moi aussi il m’est arrivé des aventures en VTT ou randonnée pédestre qui se sont toujours bien terminées puisque j’en parle mais plus ou moins agréables sur le moment. Avec les chiens de chasse qui préféraient nous accompagner que de chasser lors de nos randonnées d’automne itinérantes d’une semaine en montagne. Nous avons appelé les propriétaires quand il y avait un collier ou laissé le chien à un tiers de bonne volonté dans la vallée suivante. En VTT ou en entraînement de course à pied en Sologne, quand je vivais à Orléans, c’était un peu stressant de voir les chasseurs postés le dimanche matin en bord de chemin public d’une forêt privée. Une fois les plombs sont passés près de cavaliers nous dépassant. Et bien d’autres aventures dont certaines en cherchant des champignons dans une forêt domaniale mais attribuée aux chasseurs plusieurs fois dans l’année. L’automne est une belle saison mais la cohabitation y est compliquée.

jean 23/12/2020 09:13

Nantes et de ses environs avec Presse Océan

.

Il était 7 h 45, samedi dernier. Jean-Patrice Nicolas organisait une chasse aux sangliers sur une propriété familiale, à Orvault. Des panneaux signalaient la battue et nous étions quatre chasseurs à remonter le chemin du Plessis-Buron, à la sortie du bourg d’Orvault vers Treillières, avec nos quatre chiens en laisse. On a entendu une voiture arriver en klaxonnant, raconte-t-il, encore sous le choc.

Des automobilistes qui n’aiment pas les chasseurs, il y en a, on le sait. Mais là, ce qui s’est passé ensuite… c’est grave !.

Jean-Patrice Nicolas et ses amis ont eu la peur de leur vie : Le conducteur de la voiture a donné un coup de volant pour nous « ramasser » de l’autre côté de la route. Il a délibérément fait un écart », insiste le chasseur. Les quatre amis se jettent alors sur le bas-côté dans un geste réflexe. La voiture frôle le groupe. Elle est passée à moins de 20 centimètres », assure Jean-Patrice Nicolas. L’un des chiens aura moins de chance. La voiture écrase une petite chienne teckel.

À la vitesse où il allait, nous n’avons pas eu le temps de noter le numéro d’immatriculation mais c’était une 307 grise. On va sûrement la retrouver sur les caméras du bourg d’Orvault, espère Jean-Patrice Nicolas.

Le propriétaire du chien tué a déposé plainte mercredi matin au commissariat d’Orvault. Les trois autres chasseurs devraient être entendus dans les prochains jours comme témoins.

Pour le directeur de la fédération des chasseurs de la Loire-Atlantique, un cap a été franchi » avec cette nouvelle péripétie survenue à Orvault. « C’est un incident bien plus sérieux que tout ce que l’on a vécu jusque-là, estime Denis Dabo.

Jean-Louis 23/12/2020 12:11

Ben oui Jean : des c... il y en a partout !
J'espère que ce n'est pas une découverte pour vous...
Ce qui me choque dans le cas que vous relatez, c'est qu'on s'en prenne à des animaux : la petite chienne n'avait nullement à payer quoi que ce soit ! Ça, c'est insupportable ! Mais, des faits divers de ce genre, je peux également vous en trouvez mais qui mettent des chasseurs en cause, des chasseurs qui abattent par exemple le petit chien-chien à sa mémère sous ses yeux... Je vous le répète des c... il y en a partout et même qu'ils continuent allègrement à se reproduire !

Jean-Louis 23/12/2020 05:50

Jean a beau ironiser, ce genre de situation n'est ni drôle, ni agréable : des accidents dus à l'imprudence et à l’excitation de la chasse, il en arrive très souvent et ce sont autant de drames parfaitement évitables...

jean 23/12/2020 12:47

Ce qui me choque dans le cas que vous relatez, c'est qu'on s'en prenne à des animaux : la petite chienne n'avait nullement à payer quoi que ce soit ! Ça, c'est insupportable .bien sur , mais les chasseurs,oui.

jean 22/12/2020 18:45

en se retrouvant nez à nez avec un chasseur ,bon ,donc très prés.
ensuite le fusil en l'air,bon.
ensuite un peu dans ma direction,bon.
il faut comprendre,drôle d'histoire.

Cléo 22/12/2020 15:52

Faute de gibier... Je plaisante, mais je ris jaune : ce n'est pas rassurant du tout! Bye!

Béa kimcat 22/12/2020 15:34

Plutôt inquiétant !

domi 22/12/2020 13:12

eh oui, ça m'est arrivé de me sentir ainsi menacé lors d'une rando

Anne 22/12/2020 13:00

Le principe de précaution devrait conduire à l’arrêt de la chasse mais ... comme pour les carrefours dangereux il faut attendre un nombre suffisant de morts pour que son aménagement vaille le coup ( le coût !). Pour la chasse le coût s’évalue en nombre de voix versus le nombre de morts alors il faut attendre... que le nombre d’électeurs qui voteront pour le candidat qui promet d’arrêter la chasse dépasse le nombre de chasseurs !