Juste une ombre…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

J’ai grand plaisir, aujourd’hui, à vous présenter le travail d’un jeune et talentueux photographe animalier : il s’agit de Loan et, en l’occurrence, d’une Martre des pins à la fois apeurée par cette présence humaine singulière mais également étrangement intriguée par cette rencontre inattendue tant pour l’un que pour l’autre…

La Martre des pins (Martes martes) est plus familièrement appelée martre ou marte… Pour la petite histoire, en Alsace, Martre ou Fouine sont semblablement dénommées ‘’Martre’’, l’une bénéficiant de l’additif ‘’Edel’’ et la seconde de ‘’Stein’’ : en clair l’ ‘’Edel Märter’’ c’est la Martre des pins et la ‘’Stein Märter’’, la Fouine ! Photo : © Loan Schwab (Cliquez pour agrandir)

La Martre des pins (Martes martes) est plus familièrement appelée martre ou marte… Pour la petite histoire, en Alsace, Martre ou Fouine sont semblablement dénommées ‘’Martre’’, l’une bénéficiant de l’additif ‘’Edel’’ et la seconde de ‘’Stein’’ : en clair l’ ‘’Edel Märter’’ c’est la Martre des pins et la ‘’Stein Märter’’, la Fouine ! Photo : © Loan Schwab (Cliquez pour agrandir)

" Une pluie battante s’abat sur la forêt, transperçant tout sur son passage dans un vacarme assourdissant et à la fois apaisant. Rien n’échappe aux gouttes d’eau, pas même cette ombre furtive qui vient de passer à travers la végétation.

Un peu plus loin elle repasse devant moi dans le sens inverse toujours aussi rapidement. Quand soudain elle apparaît, perchée sur une branche, se dressant fièrement face à moi. C’est une Martre des pins, un animal aussi discret que craintif en étant à la fois très curieux par ailleurs. Rares sont ceux qui ont eu la chance de croiser son chemin : elle passe, la plupart du temps, totalement inaperçue.

C’est dans cette ambiance presque mystique qui semble être irréelle que nos regards se croisent : c’est magique, le temps s’arrête ! Tandis qu’elle me fixe d’un air stupéfait de me trouvant nez à nez face à elle, sa curiosité prend cependant le dessus pour m’observer. Un instant tout simplement prodigieux que cette rencontre qui me semble encore tout droit sortie d’un rêve..."

Loan Schwab

La martre est carnivore, avec une prédilection pour les campagnols qui peuvent être remplacés par des mulots, des musaraignes, des lapins, des écureuils, des oiseaux et leurs œufs (merle, mésange, grive, pics, pigeons…), des batraciens. Elle mange également les cadavres d’animaux morts. Elle est aussi insectivore et s’attaque aux nids de bourdons, mange des scarabées et carabes en nombre. La marte ne dédaigne pas les fruits puisqu’elle est frugivore, plus particulièrement en été et en automne : il peut s’agir de fruits sauvages mais également de ceux d’une culture agricole. Elle adapte son alimentation à ce que les saisons lui procurent le plus aisément.(Source : Binette et Jardin – Le Monde) Photos : © Loan Schwab (Cliquez pour agrandir)La martre est carnivore, avec une prédilection pour les campagnols qui peuvent être remplacés par des mulots, des musaraignes, des lapins, des écureuils, des oiseaux et leurs œufs (merle, mésange, grive, pics, pigeons…), des batraciens. Elle mange également les cadavres d’animaux morts. Elle est aussi insectivore et s’attaque aux nids de bourdons, mange des scarabées et carabes en nombre. La marte ne dédaigne pas les fruits puisqu’elle est frugivore, plus particulièrement en été et en automne : il peut s’agir de fruits sauvages mais également de ceux d’une culture agricole. Elle adapte son alimentation à ce que les saisons lui procurent le plus aisément.(Source : Binette et Jardin – Le Monde) Photos : © Loan Schwab (Cliquez pour agrandir)

La martre est carnivore, avec une prédilection pour les campagnols qui peuvent être remplacés par des mulots, des musaraignes, des lapins, des écureuils, des oiseaux et leurs œufs (merle, mésange, grive, pics, pigeons…), des batraciens. Elle mange également les cadavres d’animaux morts. Elle est aussi insectivore et s’attaque aux nids de bourdons, mange des scarabées et carabes en nombre. La marte ne dédaigne pas les fruits puisqu’elle est frugivore, plus particulièrement en été et en automne : il peut s’agir de fruits sauvages mais également de ceux d’une culture agricole. Elle adapte son alimentation à ce que les saisons lui procurent le plus aisément.(Source : Binette et Jardin – Le Monde) Photos : © Loan Schwab (Cliquez pour agrandir)

https://www.loanschwab.com/

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Wow! Quelle belle rencontre pour ce photographe! Bon mercredi vous deux!
Répondre
Z
Belles photos et joli texte! Et le blog de Loan est absolument magnifique et mérite plein de visites .
Merci pour cette découverte .
Répondre
D
Charmant animal
Répondre
B
Quelle superbe rencontre !
Un billet qui fait du bien au moral...
Merci Jean-Louis
Répondre
C
Très jolie page : les photos sont magnifiques et, comme d'habitude, la présentation est parfaite ! Merci à ce blog de nous en apprendre jour après jour : j'espère que les chasseurs qui interviennent souvent ici, en prennent de la graine !
Répondre
M
Très belle photo d'une rencontre rare et joli texte d'acommpagnement.
Un jeune photgra
Répondre
J
Superbes photos, on en redemande. Le site internet de ce jeune homme est passionnant.
Répondre
J
Magnifique portrait d'un petit mustélidé méconnu car fort discret ! Ce qui, du reste, n'empêche pas les porteurs de fusil de l'occire à la moindre occasion...
Merci à Loan pour ces superbes photos et son charmant petit texte d'accompagnement.
J'espère qu'il y aura d'autres contributions...
Répondre