L’araignée Alien…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les grottes abritent une faune méconnue mais pourtant étonnante. Quand la recherche de chauves-souris permet finalement de découvrir une araignée. On suit Julien dans cette passionnante et ultime Minute Nature de l’année…

La Grande Araignée des Grottes (Meta menardi) vit dans les grottes, caves, puits de mines ou pierriers subméditerranéens avec un niveau moyen d'humidité et une température constante au-dessus de 7°C… Photo : Wikipédia (Cliquez pour agrandir)

La Grande Araignée des Grottes (Meta menardi) vit dans les grottes, caves, puits de mines ou pierriers subméditerranéens avec un niveau moyen d'humidité et une température constante au-dessus de 7°C… Photo : Wikipédia (Cliquez pour agrandir)

Rendez-vous avec le biologiste et illustrateur naturaliste Jérôme Gremaud pour découvrir un ancien fort militaire caché en pleine forêt. Pas d'Histoire au programme : si ce bunker nous intéresse aujourd'hui, c'est parce qu'il a été aménagé pour accueillir des chauves-souris. Même s'il est fermé au public, ce fort est accessible aux chiroptères par un trou de vol dans la grille. L'objectif est de permettre aux mammifères volants d'y hiberner. A défaut de grottes, les ouvrages militaires peuvent aussi abriter des chauves-souris.

Dès l'entrée dans cette grotte artificielle, l'ambiance plonge dans un angoissant huis clos. De curieux cocons pendent au plafond de béton, on croirait voir des cocons de xenomorphes, les aliens du film éponyme de Ridley Scott, mais en miniature. Ces cocons abritent en fait les œufs d'un animal bien réel : la Grande Araignée des grottes (Meta menardi) Derrière ce nom savant se cache une araignée exclusivement troglodyte qu'on ne retrouve que dans les grottes naturelles ou artificielles.

Pour se nourrir, l'araignée dispose de nombreuses proies venues passer l'hiver à l'abri du gel. C'est ainsi que certains moustiques survivent plusieurs années ou que des papillons de nuit volent de la fin de l'hiver au début du printemps. Dans le bunker, une température de 5°C et l'humidité y sont constantes tout au long de l'année. Des conditions idéales pour protéger les insectes du froid mais aussi pour l'hibernation des chauves-souris bien sûr !

La recherche des chiroptères s'avère finalement vaine : le fort a été aménagé il y a peu de temps, et les chauves-souris ne colonisent pas forcément immédiatement de nouveaux endroits. Mais cette expédition souterraine a permis la rencontre inattendue avec cette araignée singulière qui pond ces curieux cocons. C'est cela aussi la nature : il faut être prêt à des découvertes inattendues en toutes circonstances…

Julien Perrot

 

Découvrez les chauves-souris dans le dossier complet de la Salamandre (ICI).

Vidéo : L’araignée Alien (La Minute Nature n° 226) 4 :53

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jacky 01/01/2021 09:29

Julien nous fait toujours découvrir quelque chose. C'est formidable.