Comptage national des oiseaux des jardins

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pour la 8ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) invitent les citoyens à participer au comptage national des oiseaux des jardins. Il s’agit d’une opération nationale durant laquelle chaque citoyen est invité à compter durant 1h les oiseaux de son jardin ou d’un parc public pendant le dernier week-end de janvier…

Parmi les oiseaux susceptibles d’être observés dans votre jardin, le Pic Mar (Picoides medius) qui n’hésite pas à s’approcher des maisons si le lieu est calme… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Parmi les oiseaux susceptibles d’être observés dans votre jardin, le Pic Mar (Picoides medius) qui n’hésite pas à s’approcher des maisons si le lieu est calme… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Chaque année ces données vont s’ajouter à celles des années précédentes pour permettre d’en apprendre d’avantage sur ces « oiseaux communs ». Cette opération de sciences participatives est un moyen simple et concret d’impliquer de rendre les citoyens acteurs de la connaissance et de la protection de notre avifaune.

Record à battre !

10 664 ! C’est le nombre de jardins dans lesquels les oiseaux ont été observés durant le comptage de janvier 2019. La plus grosse participation jamais enregistrée pour ce comptage depuis son lancement en 2013. Nous comptons sur vous pour nous aider à battre ce record en 2020 !

Comment faire ?

Il n’est pas nécessaire d’être un expert, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

  • Choisir un jour d’observation, samedi 25 ou dimanche 26 janvier, et un créneau d’1h, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs ;
  • Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation ;
  • Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Pour les reconnaitre plus facilement, des fiches sont disponibles sur le site de l’Observatoire ainsi qu’une fiche d’aide pour le comptage (à ne pas renvoyer !) ;
  • Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr.

Pour tout problème technique avec le site (inscription, saisi de données…) nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions !

L’animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

Un autre visiteur occasionnel des jardins : le magnifique et non moins timide Geai des chênes (Garrulus glandarius), véritable sentinelle des forêts qui alerte dès le moindre danger repéré… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Un autre visiteur occasionnel des jardins : le magnifique et non moins timide Geai des chênes (Garrulus glandarius), véritable sentinelle des forêts qui alerte dès le moindre danger repéré… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Comptage national des oiseaux des jardins

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Publié dans Oiseaux, Initiative

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Voilà le résultat de mon heure de comptage au jardin :

- Moineaux domestique : 32
- Mésanges charbonnières : 17
- Pigeons bisets : 5
- Etourneau sansonnet : 1
- Mésanges bleues : 10
- Verdiers d’Europe : 3
- Merle noir : 3
- Pinsons des arbres : 3
- Pies bavardes : 2
- Corneille noire : 1
- Rouge-gorge familier : 1
- Pic épeiche : 1
- Bouvreuil pivoine : 1
Répondre
P
Merci pour le décompte. La prochaine fois il faudra préciser l’âge, l’état de santé, le sexe et l’orientation sexuelle, c’est très important par les temps qui courent. Comme cela la science avancera à grands pas.
C
J'ignore si cela sert à quelque chose mais je participe volontiers ! Bien sûr nos élus et autres gouvernants se moquent certainement de ce genre de données, préférant de toutes manières les chiffres du lobby cynégétique qui seront toujours dans l'intérêt des porteurs de fusil... Nous savons -et personne ne devrait logiquement l'ignorer- que la biodiversité est en très mauvaise situation : qu'importe, on continue malgré tout les épandages meurtriers de pesticides ! Que vaut l'existence d'oiseaux et autres insectes (pour ne citer qu'eux) face aux intérêts des pollueurs ? Manifestement pas grand-chose... A quand un sursaut de notre société ? quand nous serons dans la même situation que l'Australie ?
Répondre
K
C'est bien ce comptage...
Répondre
Z
Beaucoup de monde autour des points de nourrissages en ce moment.
Mêmes interrogations que dominique. Cela m'étonnerait que les non-compassionnels qui nous gouvernent se soucient de ça!
Répondre
D
Très bien il faut le faire mais où iront les données , je veux dire plus haut que la LPO et le MNHN, dans les mains de ceux qui décident? Car on sait que si Macron a reçu à plusieurs reprises le représentants des chasseurs, il a refusé de recevoir Allain Bougrain Dubourg ou consort de la LPO malgré des demandes réitérées. Car je lis "connaissance et protection"; ils viennent d'ailleurs ces charmants visiteurs et ils sont de moins en moins nombreux à venir puisque de moins en moins nombreux dans la Nature; certes l'action est louable, belle même mais comment les résultats aident-ils à pousser les pouvoirs publics à la protection; ces résultats peuvent-ils servir à appuyer une interdiction rapide des poisons phytosanitaires épandus , l'année dernière plus encore que l'année précédente. Je l'espère....
Répondre