Les nouvelles "fermes" porcines en Chine comptent sept étages…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

L’entreprise agricole privée Guangxi Yangxiang Co Ltd. gère deux installations d’élevage de cochons qui s’élèvent à sept étages. La compagnie est en train d’en construire quatre autres, dont une de 13 étages. Elle sera le plus haut bâtiment de ce genre dans le monde entier.

En Chine, c’est la première “ferme” de cette dimension, mais elles vont éclore un peu partout pour nourrir la population… D.R.

Depuis plusieurs décennies la Chine est en train de changer son régime alimentaire. Avec le développement de la classe moyenne et l’occidentalisation de leur culture, les chinois commencent à consommer de plus en plus de viande, notamment la viande de porc. Le gouvernement chinois a déclaré qu’ils investiront dans la promotion de l’alimentation végétale, mais pour l’instant la tendance est à l’inverse.

Les compagnies chinoises ont décidé de répondre à l’augmentation de la demande par l’industrialisation totale du secteur. Ces nouveaux bâtiments seront l’habitat des plus grands troupeaux de porcs dans le monde. L’industrie cherche toujours à réduire les coûts financiers, mais comme d’habitude, cela se traduit par un coût caché pour les animaux, les humains et l’environnement.

“Il y a de grands avantages à un immeuble de grande hauteur”, a déclaré Xu Jiajing, directeur de la ferme de montagne de Yangxiang. “Cela économise de l’énergie et des ressources. La superficie n’est pas énorme mais on peut élever beaucoup de cochons. ”

Yangxiang abritera 30 000 truies sur son site de 11 hectares d’ici la fin de l’année, produisant jusqu’à 840 000 porcelets par an. Une grande ferme industrielle chinoise plus typique aurait 8 000 truies sur environ 13 hectares. Les problèmes qui peuvent surgir dans ces nouvelles usines sont nombreux.

Des fermes porcines de deux ou trois étages ont été essayées en Europe, mais la plupart ont été abandonnés à cause des difficultés de gestion. La Chine a déjà un problème avec la propagation de maladies dans ses fermes, la taille de ces nouveaux bâtiments rendra la gestion encore plus compliquée. Même si la compagnie essaie de rassurer les médias en parlant de leurs adaptations technologiques, c’est clair que le risque de propagation rampante de maladies sera très élevé. Nous pouvons imaginer qu’une telle usine nécessitera l’utilisation de grandes quantités d’antibiotiques, ce qui est déjà le cas dans la majorité des élevages industriels.

Ne parlons pas du bien-être des animaux, c’est évident que ces usines ne sont pas faites pour réduire les souffrances des animaux ou pour améliorer leurs conditions de vie. On peut se poser également des questions sur la qualité de vies des travailleurs qui seront enfermés dans ces bâtiments gigantesques remplis d’animaux, durant leurs longues heures de travail.

Une usine de traitement des déchets est encore en construction sur le site. Elle sera chargée de traiter l’énorme quantité de fumier qui sera générée par ces innombrables animaux. La solution envisagée est loin d’être idéale : après le traitement le liquide sera pulvérisé sur la forêt qui entoure le site, alors que les restes solides seront vendus en tant qu’engrais. Il est difficile d’imaginer comment cette manière de traitement des déchets sera compatible avec les ambitions du gouvernement d’augmenter la popularité touristique de cette forêt…

 

Veganews.Eu

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Méryl 01/07/2020 16:43

Quand on répète aux humains que le véganisme sera aussi ce qui sauvera leur peau, en plus de sauver les personnes nonhumaines qu'ils dévorent sans vergogne.
Le véganisme est le principe de base de toute éthique digne de ce nom.

Loutre 21/04/2020 09:12

Ça date de 2018? Vous pourriez l'écrire dans votre article. Vous avez pomper l'article sur http://www.agriavis.com/news-10036-des+immeubles+pour+les+cochons+en+chine.html

Ce serait bien de signaler vos sources. merci.

Jean-Louis SCHMITT 21/04/2020 13:02

En ce qui me concerne, j'ai mentionné la source où j'ai trouvé l'article en question ! Je ne vois pas vraiment ce que ça change au niveau de la condition animale !

Diane 27/02/2020 12:22

Abjects chinois ! ils mangent tout ce qui rampent, marchent, volent, nagent ! Ils ont ce qu'ils méritent ! Boycott de tout produit en provenance de chez eux. Mais en Europe, les Fermes-Usines des mille-Vaches ou des veaux ne sont pas mieux ! Comment les faire fermer ? Tous Vegqns.

Diane 27/02/2020 12:23

Erratum = "Tous VEGANS"...

Van 06/02/2020 22:09

Des monstres
Je les détestes
Qu’ils crèvent tous!

Van 06/02/2020 22:09

Des monstres
Je les détestes
Qu’ils crèvent tous!

Van 06/02/2020 22:09

Des monstres
Je les détestes
Qu’ils crèvent tous!

Van 06/02/2020 22:09

Des monstres
Je les détestes
Qu’ils crèvent tous!

Van 06/02/2020 22:09

Des monstres
Je les détestes
Qu’ils crèvent tous!

Van 06/02/2020 22:09

Des monstres
Je les détestes
Qu’ils crèvent tous!

Gros 06/02/2020 22:08

Des monstres
Je les détestes
Qu’ils crèvent tous!

Gros 06/02/2020 22:08

Des monstres
Je les détestes
Qu’ils crèvent tous!

Athena 29/01/2020 10:24

Dégueulasse inimaginable monstrueux et dire que ces chinois cupides rachètent pleins de terrains agricoles grâce à des sociétés écrans le gouvernement français doit stopper cette possibilité le modèle chinois non merci à tous les niveaux revenons à une production raisonnable une consommation réfléchie parions sur la vie pour nos enfants l'avenir de la terre ne sera pas le modèle des sociétés de profits stop à cette arnaque qui détruit tout pour le profit de minable

Delphine 27/01/2020 00:26

Écœurant ????????????

Xx 26/01/2020 22:36

Non a cette horreur et non aux vegan.
Moi je suis eleveur sue de vert pâturages

M. Christian RENARD 26/01/2020 20:43

Article intéressant.
Les risques sanitaires sont connus, mais ne semblent freiner les constructions de ces "porcheries"...

Magaly Elwell 26/01/2020 14:42

Et les déchets pulvérisés sur la for^t et vendus comme compost seront contaminés d'antibiotiques, ce qui va augmenté le risque de résistance des bactéries. C'est l'horreur quoi

marie-claude morel 26/01/2020 12:17

Les Chinois n'ont toujours pas compris la leçon ! Usines concentrationnaires pour cochons... et pour les humains qui y travaillent .... sras, coronavirus et virus de tout poil, faites votre oeuvre pour qu'enfin ils comprennent !!!

Dom71 26/01/2020 12:06

Comment peut on?

Foissy 26/01/2020 09:18

Quel horreur pauvres bêtes et j'espère qu'on ne va pas importer ça en France en plus les odeurs il doit falloir habiter très loin de cette porcherie

Simone 26/01/2020 03:16

pas envie de commenter ..juste dégoûtée , révoltée ... Mais combien de catastrophes faudra t-il encore ???

Myriam 25/01/2020 21:04

Les Chinois et Autres paieront de leurs propre vie toutes ces actions de CRUAUTÉS/BARBARIES et TUERIES ANIMALE..... UN BOOMERANG REVIENT TOUJOURS SUR CELUI QUI LE LANCE....

royannez 25/01/2020 20:52

Garanti sans épidemies!

anne quievreux 25/01/2020 18:16

Sans même parler du bien-âtre animal (c'est quoi encore, les supplices chinois,hein?), ces mega camps de concentration fourniront le terreau idéal à toutes les épidémies possibles!
Façon de limiter la surpopulation humaine?

beghirem 26/01/2020 16:40

Vous avez tout compris, trop nombreux sur terre, un moyen de efficace à long terme pour nous dicéminer...

Bruno Letournel 25/01/2020 18:01

La Chine perd complètement la tête, ce monde n'est pas durable. Ce système va s' effondrer et imaginer la catastrophe derrière.

Max 25/01/2020 09:25

Le nombre signifie la disparition ! Et c'est une bonne chose ...

Jean-Louis 25/01/2020 07:52

La folie des grandeurs –et la folie tout court d’ailleurs…-, n’est pas l’apanage de la Chine ! Nous avons-nous aussi, dans notre pays, des adeptes du gigantisme : certes, ces porcheries à étages multiples auraient peut-être moins de chances de voir le jour chez nous en raison d’une levée de bouclier de la part des opposants à l’élevage industriel qui est relativement mal perçu par le grand public ! Pour autant, les consommateurs –qui auraient pourtant le vrai pouvoir- sont nombreux à ne pas se soucier de l’origine de ce qu’ils mangent et c’est là le véritable drame qui, forcément se répercute sur la conditions des animaux élevés…
A noter aussi l’invraisemblable solution envisagée pour se débarrasser du fumier et autre lisier produits par les porcs chinois : la pulvérisation du liquide sur les forêts alentours me semble particulièrement inepte et aura certainement des répercussions sur l’ensemble de la biodiversité locale ! Le contraire serait tout bonnement miraculeux !

Felix75 24/01/2020 20:09

Les décérébrés irresponsables sont légion jusqu à l abjection.
Quel monde !

Salamolard Michèle 24/01/2020 20:07

Ils sont fous ces Chinois décidément honte a eux aucun respect pour les animaux

Luck ourto 24/01/2020 18:41

Décidément les chinois ne se préoccupent pas le moins du monde de la condition animale, ce qui compte c'est la rentabilité

kimcat 24/01/2020 18:31

Hallucinant !!!!!!!!!!!!!!
Je ne savais pas que ça existait...

Claire Bouthillon 24/01/2020 16:31

Décidément, la Chine n'est vraiment pas l'amie des animaux... pas plus des humains d'ailleurs.
En revanche, c'est la réussite d'un gouvernement communiste qui applique rigoureusement voire en le performant, les trouvailles productivistes du néo libéralisme. Mélange particulièrement détonant.
La "ferme des 1.000 vaches" est battue.

Nadine 24/01/2020 15:45

C est la Chine dans tte sa splendeur . Il faut voir ce qu il s y passe pour les humains . Parlons des droits de l homme alors ceux des animaux......,,,,,,????

Cléo 24/01/2020 12:59

C'est décourageant! Où s'en va-t-on? Je change de planète! Vous venez avec moi? Une planète où les animaux sont respectés et d'où on peut venir chercher ceux d'ici pour les sauver de l'horreur.

dominique 24/01/2020 12:45

Les bras m'en tombent; ainsi l'horreur générée par des humains ce cessera jamais, quand un pays ou un continent évolue et va vers un mieux pour les animaux....et par voie de conséquence pour l'environnement et les humains, un autre prend le relais !!

Chewbyspirit 24/01/2020 12:33

Quelle atrocité, tout ce mépris de la vie, à l'échelle industriel, est en train de plonger le monde dans la destruction!

dumont 24/01/2020 12:30

la folie des humains n aura de limite qu à l extinction de la race humaine !!!et à cette vitesse de la connerie c est dans pas longtemps !!!

Claude 24/01/2020 11:40

La solution est pourtant simple: ne plus manger de porc ... et un peu naïve ! J'ajouterai que la viande des porcs n'est pas bonne pour notre petit corps.

domi 24/01/2020 11:13

Là, le risque encouru est énorme, on saura qu'il faut éviter la viande chinoise

pascale corbin 24/01/2020 12:01

Ne plus manger de porc ? Non, ne plus manger de viande, ni boire de lait

Françoise 24/01/2020 11:00

Comment participer de façon efficace à la sixième extinction de masse ? C'est tout simple, en mangeant de plus en plus de viande d'animaux élevés dans les pires conditions. Nous sommes ce que nous mangeons. Ils n'ont toujours pas compris l'ampleur des épidémies qui surviennent chez eux. Les virus ont tout ce qu'il faut sur place pour proliférer dans le meilleur terrain.

Zoé 24/01/2020 09:45

Pas de mots! Horreur à tous les étages !

Jacky 24/01/2020 08:48

Un camp de concentration pour porcs......

Jpl 24/01/2020 08:37

La volonté cachée n’est elle pas de produire pour l’exportation plus que pour la consommation locale? Encore une histoire de fric pour surproduire au mépris des animaux bien sûr, et de la planète aussi car il faudra bien les transporter …

Jean-Louis 24/01/2020 05:55

Nous connaissions les fameuses "cages à lapins" de nos sinistres banlieues : les chinois reproduisent ce "système" pour l'élevage industriel que l'on sait pourtant nocif tant pour l'environnement que pour les bêtes concernées... Et je ne parle même pas des consommateurs qui, a eux seuls auraient le pouvoir de stopper cette folie ! Mais, en l'occurrence, il faut répondre à la demande... Avec ce gigantisme, on peut s'attendre à de nouvelles épidémies qui décimeront tôt ou tard ces élevages mais certainement aussi des populations entières le tout, comme on peut le voir avec le coronavirus actuel, se propageant comme une traînée de poudre : vive le progrès !