Carte postale de… Lorraine

Publié le par Jean-Louis Schmitt

En traversant la Lorraine rurale profonde où se mêlent tradition et modernité (ou modernisme...), notre ami Etienne nous fait partager sa vision –souvent géologique mais pas que…- des panoramas rencontrés. Sur le plan paysager, certains secteurs présentent des aspects originaux qui méritent un détour. Il en est ainsi du petit pays entre Albestroff et Benestroff où des reliefs inattendus font suite aux ondulations molles parsemées d'étangs. Etienne a visité ce secteur par un bel après-midi de fin d'automne et il nous a ramené ces quelques images commentées par lui…

Bassing (collines) : ces buttes, comme des taupinières géantes, égaient le paysage souvent monotone et font l'objet de savantes mises en culture.

Bassing (collines) : ces buttes, comme des taupinières géantes, égaient le paysage souvent monotone et font l'objet de savantes mises en culture.

Le site de Marimont est constitué par une butte-témoin, reste de l'extension initiale des couches sédimentaires vers l'est. L'érosion a isolé ces îlots du corps de la formation affleurant plus à l'ouest et responsable d'un relief de côte.

Le site de Marimont est constitué par une butte-témoin, reste de l'extension initiale des couches sédimentaires vers l'est. L'érosion a isolé ces îlots du corps de la formation affleurant plus à l'ouest et responsable d'un relief de côte.

Le belvédère de Montdidier : depuis le sommet de la butte, on bénéficie d'une vue panoramique vers le NO (vue partielle ici) et en jonglant entre les constructions,  vers le SE (ligne bleue des Vosges).

Le belvédère de Montdidier : depuis le sommet de la butte, on bénéficie d'une vue panoramique vers le NO (vue partielle ici) et en jonglant entre les constructions, vers le SE (ligne bleue des Vosges).

Terres brunes : au moment des labours, les terrains argileux offrent des contrastes saisissants entre les marnes brun-chocolat et les terres grises à blanches, faites de dolomies, qui les coiffent.

Terres brunes : au moment des labours, les terrains argileux offrent des contrastes saisissants entre les marnes brun-chocolat et les terres grises à blanches, faites de dolomies, qui les coiffent.

Montdidier sud : Une 2ème butte-témoin éloignée de 8 km du corps de la formation se dresse tel un phare au milieu de la plaine environnante. Contrairement à d'autres, entièrement boisées, ce mont est occupé par un village créé en 1628 et réputé jadis pour son vignoble.

Montdidier sud : Une 2ème butte-témoin éloignée de 8 km du corps de la formation se dresse tel un phare au milieu de la plaine environnante. Contrairement à d'autres, entièrement boisées, ce mont est occupé par un village créé en 1628 et réputé jadis pour son vignoble.

Montdidier sud : la forêt, encore bien présente dans ce secteur, occupe les reliefs et les fonds marneux. L'agriculture est basée sur la culture et l'élevage.

Montdidier sud : la forêt, encore bien présente dans ce secteur, occupe les reliefs et les fonds marneux. L'agriculture est basée sur la culture et l'élevage.

Texte et photos : Etienne Feuchter (Cliquez pour agrandir)

Publié dans Carte postale de...

Commenter cet article

domi 15/11/2017 11:43

Beau et paisible, et des vaches charolaises en Lorraine ! Cela me rappelle une chanson : En passant par la Lorraine avec mes sabots...

Stef 15/11/2017 07:54

De belles photos dès le matin,ça fait du bien !

manou 15/11/2017 07:50

Un joli coin de France que je ne connais pas du tout et qui respire le bon air. Merci à Etienne pour ses jolies photos et ses explications. C'est une riche idée de cultiver ces buttes car j'imagine qu'elles bénéficient d'un meilleur ensoleillement et d'un drainage favorable à certaines cultures (comme la vigne justement). Nos ancêtres avaient du talent :)

Rachel 15/11/2017 07:12

Toujours passionnantes ces cartes postales d'Ici et d'Ailleurs. Tantôt c'est un "côté de chez nous" qu'on découvre ou qu'on redécouvre, tantôt on nous prend par la main et on nous emmène à l'autre bout du pays, voire de la planète ! J'adore...

Je ne connais pas ce coin de Moselle (Albestroff/Benestroff) à part la curieuse église de Munster (Moselle... vous savez : la limonade ?) mais, grâce à Etienne, j'ai bien envie d'aller refaire un tour par-là ! Avec un guide comme lui, ça doit être super intéressant !

Jean-Louis 15/11/2017 07:25

Je confirme : Etienne est un "pro" ! Il a d'immenses connaissances en botanique et, lorsque nous avons la chance de faire des sorties ensemble, il nous comble avec ses approches géologiques ! Passionnant en effet !