Les agrafes d’un soutien-gorge peuvent sauver des tortues blessées

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le recyclage fait parfois bon ménage avec la protection des espèces animales d’une manière totalement inattendue. C’est le cas ici des agrafes de soutien-gorge usagés qui viennent au secours des tortues blessées. Un ingénieux système D qui permet de maintenir en place le plâtre appliqué sur les blessures infligées aux carapaces des tortues. Présentation de cette solution originale qui sauve des vies, mise au point par le vétérinaire d’une association américaine.

Les tortues sont confrontées à des menaces de toutes sortes

Elles paraissent robustes et semblent protégées des agressions par leur épaisse carapace. Pourtant, plusieurs espèces de tortues marines figurent parmi les populations grandement menacées. Le développement des activités humaines sur les côtes entraine une dégradation de leur habitat naturel, depuis les zones de nourrissage jusqu’aux zones de ponte.

En mer également, les activités de pêche causent des dégâts sur ces populations qui se retrouvent prises au piège dans les filets. Immobilisées sous l’eau, elles ne peuvent plus reprendre de l’air en surface et meurent noyées. Quand elles s’en sortent, c’est parfois au prix de graves blessures causées par les hameçons, les filets ou encore les hélices de bateauxLes carapaces portent alors les stigmates de ces douloureuses rencontres entre les animaux marins et les hommes. C’est là qu’interviennent les associations de protection animalière, en recueillant dans leurs refuges les tortues qui viennent s’échouer à cause de leur mauvais état de santé.

Ellen, l’une des soigneuses du refuge de l’association américaine Carolina Waterfowl Rescue en Caroline du Nord, explique que «les blessures les plus fréquentes se situent sur les carapaces». Bien qu’elles paraissent solides, «elles sont souvent fendues en de multiples endroits».

Les soigneurs ont pendant longtemps cherché le meilleur moyen de consolider les carapaces abîmées. C’est en 2019 qu'une solution originale a été trouvée par un vétérinaire bénévole de l’association.

Des agrafes de soutien-gorge et du fil de fer comme points de suture pour soutenir les plâtres

Barry, vétérinaire bénévole, a eu cette idée en observant sa femme trier ses vieux soutiens-gorge. «Cela faisait longtemps qu’il cherchait à trouver des agrafes dans lesquelles il pourrait passer le fil de fer», explique Ellen. En effet, pour soigner les fissures et les fractures parfois sanglantes sur les carapaces des tortues, les équipes vétérinaires utilisent une sorte de plâtre artisanal, mais cela ne se révèle pas toujours suffisant. Barry a alors eu «l’idée de coller des agrafes de soutien-gorge sur chacune des fractures de la carapace».

Pour procéder, il pose d’abord le plâtre sur les parties endommagées. Puis, les agrafes de soutien-gorge sont collées à divers endroits et reliées entre elles avec du fil de fer. L’ensemble forme comme des points de suture qui maintiennent les écailles en place et favorise une cicatrisation plus rapide. Des tests sur une dizaine de tortues blessées ont confirmé des résultats plus que satisfaisants. Les carapaces se ressoudent alors en «quatre à huit semaines, selon les espèces de tortues et la gravité de leurs blessures».

Un concept qui a fait de nombreux adeptes

En partageant cette découverte chirurgicale sur les réseaux sociaux, l’association Carolina Waterfowl Rescue a rapidement fait le buzz. L’appel au don a été relayé dans toute la région et le refuge s’est vite retrouvé submergé de vieux soutiens-gorge. L’organisation a récolté beaucoup plus d’agrafes qu’elle n’avait de tortues à soigner.

Les médias américains se sont intéressés à cette pratique peu commune. Et après quelques reportages, d’autres associations américaines de protection des animaux sont entrées en contact avec les équipes du refuge qui leur ont volontiers expédié leur surplus d’agrafes. L’association a même exposé la méthode du vétérinaire au cours de tutoriels vidéo afin de permettre aux soigneurs de reproduire la technique aux quatre coins du globe.

Voilà plus de deux ans maintenant que l’association utilise ce procédé avec les agrafes de soutiens-gorge usagés. Ce sont environ 2 000 tortues marines qui ont pu bénéficier de cette prise en charge. Une fois leur carapace soignée, elles sont remises à l’eau pour retrouver leur environnement naturel.

Source : Alternativi

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Superbe idée !
Répondre
C
C'est superbe ça : quelle bonne idée! Et surtout que ça aide les belles tortues!
Répondre
B
C'est formidablement bien trouvé...
Répondre
J
Zéro déchets pour les soutien-gorge. C'est positif.
Répondre