Des milliers d’avions volent à vide pour conserver leurs créneaux de décollage et d’atterrissage

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pure aberration écologique : pour éviter de perdre leurs droits d’atterrissage et décollage, des milliers d’avions fantômes circulent.

18 000 avions de la Lufthansa voleront à vide cet hiver. Photo : Daniel Roland/AFP

La planète peut bien suffoquer, des milliers d’avions cracheurs de pollution continuent de décoller en Europe. Non pour transporter des voyageurs, mais pour… occuper l’espace. Les passagers se faisant rares en ces temps de Covid, on pouvait imaginer que les appareils restent cloués au sol. Que nenni ! La compagnie allemande Lufthansa confirme qu’elle effectuera environ 18 000 vols à vide durant l’hiver. Sa filiale belge Brussels Airlines mise sur 3 000 rotations pour rien d’ici à mars. Leurs concurrents ne s’en vantent pas, mais font de même, arguant que les pilotes ont besoin de garder la main…

Garder les créneaux de décollage et d’atterrissage

La vraie raison est ailleurs : si elles n’utilisent pas au moins 80 % des créneaux horaires qui leur sont alloués dans les aéroports, les compagnies risquent de voir leurs droits de décollage et d’atterrissage attribués à la concurrence. Ces vols fantômes n’ont aucun sens, fulmine la députée européenne écologiste Karima Delli, à la tête des Transports au Parlement. Elle vient de saisir la Commission pour que cela cesse.

Fin mars 2020, alors que la pandémie vidait les aéroports, le Parlement avait obtenu de limiter l’utilisation des créneaux horaires à 50 %. Mesure temporaire, qui a pris fin en octobre. D’où le retour des vols à vide. D’autant plus « absurde », pointe Karima Delli, qu’une réforme, fin prête, est bloquée depuis des années par les États membres. « Le transport aérien, maritime et routier est le seul secteur qui n’ait pas réduit ses émissions de gaz à effet de serre depuis 1990. » Il génère pourtant, à lui seul, 26 % des émissions en Europe. Une sacrée tache pour l’UE, qui jure viser la neutralité carbone d’ici à 2050…

Cécile Réto/Ouest-France (08.01.2022)

Vidéo : Vols à vide : la solution pour crever plus vite - Le Billet de Charline (2:11)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Hallucinant ! On marche sur la tête ! Dire qu'il y a des tarés qui ont encore le droit de prendre ce genre de décisions et d'autres non moins tarés qui les laissent faire puisque a priori ce n'est pas grave...
Répondre
C
Oh! Je ne savais pas ça! Ouf...
Répondre
D
!!!!!!!!!! J’en reste sans voix !
Répondre
M
L'absurdistan dans toute sa splendeur ....
Répondre
D
Et dire que l'on me montre du doigt quand je sors mon j5 aménagé (1 à 2 pleins de gasoil par an) à 70 km/h loin des villes, des lieux "courus", loin des autoroutes. Et dire que l'on veut m'imposer une voiture électrique... Loin de moi l'idée de me décerner un brevet de vertu mais je trouve que nous vivons au milieu de tarés !<br /> Voler à vide c'est ce que jusque dans les années 70 l'armée faisait pour cramer les stocks de carburant, en faisant tourner en rond les véhicules. Mais c'était une autre époque !
Répondre
J
Put-être qu'après la COP 229, des mesures seront enfin prises. Mais... ce n'est pas sûr ! Il faudra encore quelques dizaines de milliers de pages d'études absurdes pour confirmer qu'un avion ça pollue plus qu'un vieux diesel !
Répondre
Z
Consternant et scandaleux!
Répondre
B
Totalement absurde !!<br /> Scandaleux !!!!!!!!!!!
Répondre
J
Il est complètement dément de constater que des mesures aussi absurdes ne soient pas bloquées dans ces circonstances exceptionnelles. Débilité d’un système, que l’on croit tout autant stupidement, à l’abri d’évènements imprévus et qui se doit d’être en perpétuelle croissance parce qu’on l’a décidé quelque part où l’on considère l’argent roi comme une donnée fondamentale. Saura t-on un jour se passer de décisions aussi imbéciles ?
Répondre
C
Mais quelle horreur ! ça se confirme : le monde et les humains vont de mieux en mieux !
Répondre
S
chers amis es , ok avec vos réactions plus que justifiées<br /> mais qui vote les DEBILES et MENTEURS qui nous gouvernent ?<br /> Jo de Leimbach ...