Vallée de Munster : 250 chasseurs pour tuer… une douzaine de sangliers

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La chasse d'envergure qui s'est tenue samedi 30 octobre dans la vallée de Munster n'a pas eu les effets escomptés. Une douzaine de sangliers ont été abattus et très peu d'animaux, globalement, ont été aperçus…

L'opération d'envergure a rassemblé 250 chasseurs. Photo : Maxppp/Vanessa Meyer

L'opération avait été demandée par les agriculteurs qui souffrent des dégâts des sangliers. 250 chasseurs se sont mobilisés toute la journée du samedi 30 octobre dans la vallée de Munster. Une douzaine de sangliers tués selon un premier bilan. Globalement, très peu de sangliers ont été vus sur les 13 000 hectares parcourus.

La faute à la météo

La faute, selon les responsables de cette première chasse concertée d'envergure, à la météo qui était exécrable, avec du vent et de la pluie et à l'absence de fruits forestiers cette année, c'est à dire peu de glands et de châtaignes. La vallée de Munster reste toutefois un secteur peu touché par la surpopulation de sangliers dans le Haut-Rhin.

D'autres battues d'ici la fin de l'année

Les secteurs de Sainte-Marie-aux-Mines et de la forêt de la Hardt sont plus exposés. D'autres actions semblables vont d'ailleurs se renouveler d'ici la fin de l'année dans le département. 

Emilie Pou/Guillaume Chhum/France Bleu Alsace (01.11.2021)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
250 chasseurs et à peine une douzaine de sanglier ahahahhaha sont pas doués les gars ^^
Répondre
D
Une minorité impose sa loi, je propose la nemrodocratie !!! Mais ça ne durera pas, votons bien et agissons !
Répondre
Z
Ils ont quand même fait 12 victimes , et je dis comme Jpl 12 de trop!
Répondre
J
12 de trop!
Répondre
B
Eh bien les chasseurs étaient nombreux...
Répondre
D
Ca pourrait prêter à rire .....mais trop bête et malfaisant. Je corrobore les dires de Michel: le Sentier des Roches est très difficile et dangereux , au point qu'avec nos enfants, il y a une vingtaine d'années, nous avons abandonné avant la fin, ma fille et moi avions très peur. C'est vraiment se foutre du monde ! Nous avons coupé à travers bois et c'est ce jour-là que nous avons découvert la ferme auberge des Trois Fours. Alors attention, il y a là des vaches et des chèvres nombreuses , si un chasseur s'y égare de quoi les prendre toutes pour des sangliers , cela leur arrive si souvent: promeneurs , cyclistes, animaux domestiques , jusqu'à cette superbe jument noire , qui ne pouvait en aucun cas ressembler à un sanglier par la taille déjà et qui était chez elle ! je pense que c'est délibéré, au dernier moment cet assoiffé de sang s'il a réalisé son erreur n'aura pas pu s'empêcher de tirer, pulsion meurtrière !! ! Aussi j'espère qu'aux Trois Fours les chèvres étaient à l'étable et les vaches descendues dans la vallée car qui sait, parmi ces chasseurs déçus de leur exploit de la gâchette raté, certains n'auraient-ils pu de même que l'assassin de la jument , tirer sciemment sur ces paisibles animaux domestiques pour compenser leur déception ! Pas tous bien sûr mais au vu des "accidents" passés et actuels on peut penser que parmi eux se trouve cette engeance ! et je ne supporte pas de voir ces panneaux , cela signifie "nous chasseurs avons la priorité, bonnes gens restez chez vous! ". Et on parle de démocratie !!!
Répondre
M
Tout ça, pour ça !!!<br /> Du grand n'importe quoi, <br /> Tout d'abord bien prévenir les promeneurs grâce aux médias et aux réseaux sociaux qu'ils n'avaient rien à faire dehors samedi et dimanche (sauf accès aux fermes auberges....!)<br /> Ensuite, vu l'ampleur du "désastre" dire que les sangliers avaient migré en plaine....<br /> Qui va croire ça ?<br /> Ces mêmes chasseurs dans le même coin pour ceux qui connaissent, après avoir pris le Sentier des Roches très fréquenté ce dimanche là, à partir de la Schlucht, à sa fin je suis tombé sur le panneau "Chasse en cours"<br /> A cet endroit il n'y avait aucun moyen pour éviter la chasse, à part revenir en arrière sur un sentier difficile et dangereux<br /> Quand certains membres d'une minorité, les chasseurs, cesseront de prendre les autres, la majorité, pour des imbéciles, le monde tournera peut être un peu mieux...!!!!
Répondre
M
Ces opérations à grand tralala ne marchent quasiment jamais, il y a un tel remue ménage pour la mise en place d'autant de chasseurs que les animaux ce sont enfuis de la zone bien avant les début des battues.<br /> D'ailleurs les chasseurs un peu expérimentés le savent pertinemment le but n'est pas de tuer du sanglier mais de faire croire que l'on fait quelque chose, pour calmer les agriculteurs.Une belle opération de com. sans plus.
Répondre