À côté, dans nos forêts

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Renards, marcassins mais aussi cerfs, mésanges et écureuils sont tous à la recherche perpétuelle de stratégies pour survivre à l’envahissement de l’homme sur leur territoire. Ce somptueux voyage nous mène des Vosges du Nord à l’Ile de France en passant par la Haute-Marne, pour tenter de mieux comprendre et surtout respecter les besoins des animaux de nos forêts…

Portrait d’un écureuil roux… Photo : © Claudy Stenger

Guidée sur le terrain par des biologistes passionnés (ONCFS, MNHN, INRA), Emma Baus et son équipe parviennent à filmer la faune sauvage en liberté. Instant magique du brâme résonnant dans la forêt embrumée, rencontre attendrissante avec de petits écureuils proches des humains ou des marcassins friands de maïs, découverte de la mésange charbonnière prédatrice de chenilles processionnaires et du renard, efficace chasseur de campagnols...

Notre pays est parsemé de forêts, autant d’écosystèmes auxquels s’adapte la faune dans un fragile équilibre. Depuis 50 ans, le reboisement a favorisé certaines espèces comme le cerf ou le sanglier. Mais les autoroutes et voies TGV fractionnent leur domaine. Et la forêt n’est plus si tranquille : en plus des traditionnels forestiers et chasseurs, elle est aussi traversée de marcheurs, VTT ou 4/4. Alors, quel est le juste équilibre entre les cerfs et l’exploitation forestière ?

Le cerf en Alsace : le roi de nos forêts serait en grande partie responsable de la difficile régénération des arbres, en raison de l’abroutissement et de la forte densité des populations dans certains secteurs ? Photo : JLS

Les écureuils roux peuvent-ils survivre à l’apparition d’espèces exotiques sur leur territoire comme les perruches ou les écureuils gris américains ? Pourquoi les chenilles processionnaires progressent-elles vers le nord ? Et pourquoi le nombre de sanglier a-t-il quintuplé depuis 20 ans ? Parce que l’émerveillement est le premier pas vers le respect et la protection, c’est en adoptant le point de vue des animaux que le film répond à toutes ces interrogations.

Vidéo : Les animaux sauvages de nos forêts - Un voyage des Vosges du Nord à l'Ile-de-France (51 :05) Un film documentaire inédit d’Emma Baus (2016)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Merci pour ce documentaire , je reviendrai le regarder et comme tu le dis, pour me réconforter de tout ce qu'on voit de moche .<br /> Bonne soirée l'ami! .
Répondre
B
Je reviendrai pour regarder ce documentaire...<br /> Bon dimanche Jean-Louis
Répondre
J
Un magnifique documentaire... Comme la plupart des films sur notre environnement, il est idéalisé et ne montre que "ce qui est beau" ! Le reste, ce qui est moche, on a bien assez l'occasion de le voir et de le constater... Régalez-vous donc en ce dimanche matin que je vous souhaite des plus agréables : ici, en Alsace, c'est bien gris...
Répondre