30 millions d'amis ouvre le plus grand refuge pour équidés d'Europe à Bannegon

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le plus grand refuge d'équidés en Europe a ouvert à Bannegon, près de Dun-sur-Auron : 400 chevaux, ânes, et poneys profitent de 185 hectares pour y passer le reste de leur vie. Des animaux saisis à leurs propriétaires pour cause de mauvais traitements.

Réha Hutin, présidente de la fondation 30 millions d'amis. Photo : Radio France/Michel Benoit

C'est le plus grand refuge d'équidés en Europe et il a ouvert à Bannegon, près de Dun-sur-Auron dans le Cher. La fondation 30 millions d'amis a racheté en 2017 cette ferme qu'elle a entièrement restauré et on y trouve 400 chevaux, ânes, et poneys venus y finir leur vie. Des animaux saisis à leurs propriétaires pour cause de mauvais traitements.

Certains animaux ont été martyrisés comme ce petit cheval que nous présente la présidente de la Fondation 30 Millions d'Amis, Réha Hutin, : "c'est un comtois qui est complètement aveugle. C'est un peu la cour des miracles ici. Ce ne sont que des animaux qui ont été battus, affamés. Lui, il est aveugle parce qu'il est resté des années dans un tout petit box, sans voir la lumière du jour. Il ne quitte plus les deux petits poneys là-bas. Ils passent la journée ensemble au pré. De belles histoires d'amitié se nouent ici. "

 

Ce cheval comtois est aveugle car il a été enfermé trop longtemps dans l'obscurité… Photo : Radio France/Michel Benoit

Certains animaux ont du mal à marcher

Le rituel est le même tous les jours, vers 7h, les quatre salariés de l'association distribuent la ration du matin aux animaux dans leurs boxes : "C'est le paradis pour eux" décrit Laetitia Bos, directrice du refuge. "Après des années d'enfer. Ensuite, on les emmène dans les prairies. On les rentre le soir. Ils mangent et dorment. Ils finiront leur vie paisiblement ici."

Les animaux sont sortis tous les matins. Photo : Radio France/Michel Benoit

Plusieurs animaux ont des difficultés pour marcher comme cet âne d'une vingtaine d'années, dont les sabots n'ont pas été entretenus : "Fanfan, il avait les pieds complètement déformés en babouche" décrit Benoît Kuhn, maréchal-ferrant. "C'est à dire des ongles très longs et qui partaient vers l'extérieur. C'est malheureusement irréversible pour lui. On lui a coupé aujourd'hui mais il garde des séquelles importantes. Cela se répercute sur l'ensemble de la colonne vertébrale et sur le squelette.

La fondation a construit deux bâtiments supplémentaires pour héberger les animaux… Photo : Radio France/Michel Benoit

Beaucoup de propriétaires de chevaux ne font pas les soins des pieds sur leur animaux, ou ne les nourrissent pas assez, 99% de ces équidés ont été malnutris précise Laetitia Bos, "quand vous vous rendez compte que les propriétaires sont défaillants et n'ont pas l'envie de faire mieux, la seule solution, c'est de leur retirer leurs animaux et de les confier à des associations."

Les boxes qui abritent 400 équidés… ¨hoto : Radio France/Michel Benoit

Un budget de 1,4 million d'euros par an

Le budget pour ce refuge est de 1,4 million d'euros par an. La fondation 30 millions d'amis finance également la pension pour 500 autres équidés, placés dans des centres équestres en France. La fondation reçoit de nombreux dons et legs. Inutile d'appeler la mairie de Bannegon, si vous souhaitez vous renseigner, le mieux est de cliquer sur ce lien.

Michel Benoît/France Bleu Berry (07.10.2021)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Longue vie à ces animaux et merci chaleureusement à tous ceux qui oeuvrent pour ce refuge ô combien nécessaire!
Répondre
B
Cela fait chaud au coeur de savoir que dans ce refuge, 400 chevaux, ânes, et poneys vont profiter de 185 hectares pour y passer le reste de leur vie...
Répondre
J
Encore une structure hautement nécessaire... puisque de nombreux "propriétaires" d'équidés s'avèrent totalement incompétents !
Répondre