Demande de tir rejetée: l’OFEV sauve deux jeunes loups de la meute de Stagias

Publié le par Jean-Louis Schmitt

L’Office fédéral de l’environnement suisse a refusé une demande de tir de régulation provenant du canton des Grisons. Les critères posés à une intervention dans la meute ne sont pas satisfaits…

 Début septembre, le canton des Grisons a déposé une demande auprès de l’OFEV portant sur la régulation de la meute de loups de Stagias. Photo : JLS

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) dit non au canton des Grisons et sauve deux jeunes loups de la meute de Stagias. Les dégâts causés aux troupeaux d’animaux se situent sous le seuil requis pour une intervention.

Début septembre, le canton des Grisons a déposé une demande auprès de l’OFEV portant sur la régulation de la meute de loups de Stagias. Après examen du dossier, l’OFEV a conclu que les critères posés à une intervention dans la meute ne sont pas satisfaits, explique-t-il dans un communiqué mercredi.

Les dégâts causés aux troupeaux d’animaux de rente sous protection se situent en dessous du seuil requis, à savoir dix animaux attaqués. En effet, les animaux de rente attaqués indiqués par le canton n’étaient pas tous protégés.

Le canton peut encore faire recours contre la décision de l’OFEV auprès du Tribunal administratif fédéral. Le 6 septembre dernier, l’office avait au contraire approuvé la demande de tir de régulation de trois jeunes loups de la meute du Beverin.

Les loups en Suisse

La Suisse compte actuellement entre 130 et 150 loups et au moins 13 meutes: ces chiffres sont en augmentation. Le peuple suisse a toutefois refusé les tirs de loups à titre préventif lors de la votation populaire du 27 septembre 2020.

Cet été, le Conseil fédéral a nettement abaissé le seuil à partir duquel les tirs de loups sont possibles. Les décisions de tir concernant un individu provoquant des dommages peuvent être prises par les cantons. Si ces derniers souhaitent intervenir dans une meute, ils doivent demander l’approbation de l’OFEV.

Le Nouvelliste (22.09.2021)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Si j'ai bien compris en Suisse aussi on essaye de faire plaisir aux chasseurs et aux éleveurs contre la volonté populaire . Comme la votation a dit non aux tirs préventifs, le conseil fédéral abaisse fortement les seuils au de là duquel les tirs sont autorisés ce qui revient à tuer plus de loups in fine, l'art des politiques de contourner la volonté du peuple ...
Répondre
B
Oui on devrait pouvoir protéger tous les loups et autres espèces...
Répondre
J
Allez, ne soyons pas mauvaise langue : parfois, certains organismes prennent les bonnes décisions... Ce qui est malheureux c'est que la protecion des espèces devrait être tout à fait normale !
Répondre