Rien que pour l’année en cours, un cinquième loup a été exécuté en Haute-Savoie le 12 août.

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un immense silence dans la presse sur ces tirs, des fois que cela déplairait aux touristes…

Loup gris. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Loup gris. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Vu aussi qu’ils sont demandés, ces tirs, par de gentils vendeurs de fromage, d’aimables gérants de gîtes d’alpages et de formidables éleveurs faisant un merveilleux métier en alpage.

Et puis, il ne faudrait pas déranger un juteux business qui conduit des éleveurs de la France entière à se battre pour obtenir des coins de montagne en location, ce qui décuple leurs subventions qui vont jusqu’à frôler, dans notre beau département, les 200 000 euros/an, pour les plus malins…

Peu importe que les troupeaux soient souvent non, ou peu protégés contre le loup, les services de l’Etat finissent toujours par céder aux jérémiades des pauvres éleveurs qui n’en peuvent plus. C’est parfois vrai, c’est souvent du théâtre auquel participent les syndicats d’élevage, des sociétés distribuant les subsides de l’Etat, les chasseurs, et les services de l’Etat.

Bref, le loup fait vivre beaucoup de monde…

Animal Cross

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
C'est lamentable !!!!!!!!!!!!!
Inexcusable de tuer un si bel animal qui a sa place dans la nature...
Répondre
Z
Entre rage et chagrin !
Répondre
D
Pas sûre de ce cerveau reptilien responsable des pulsions de mal ou de mort ; j’ai cherché ; le mal ne logerait pas uniquement dans cette partie du cerveau … toutefois non les protecteurs du vivant ne sont pas de la même espèce que les destructeurs , comment concevoir une si profonde opposition ?
Répondre
D
Moi aussi j’ai honte et très souvent . Mais nous faisons erreur Jean-Louis nous ne sommes pas de cette sous -espèce, dans la nôtre le cerveau reptilien est extrêmement moins développé, inexistant peut-être ..
Répondre
D
Honnêteté, transparence n'existe plus, les motivations sont trompeuses, seul l'appât du gain facile triomphe encore chez certains éleveurs et autres producteurs. Quelle honte !
J"ai hâte que ce monde change et que l'être humain se tourne enfin vers plus de spiritualité.
Répondre
M
En effet le loup est une bonne pompe à subventions pour les moutonniers, je n'appelle pas berger des gens qui larguent un troupeau en montagne sans surveillance ou presque pour pleurer ensuite s'il y a des problèmes. Sans compter toutes les bêtes indemnisées alors que le loup n'y est pour rien et les vieilles brebis de réforme qu'on laisse trainer dehors en espérant que loup en croque l'une ou l'autre car l'indemnisation est de loin supérieure à la valeur de la bête ...
Bref c'est un bon business plan pour l'agriculture locale contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire, sans le loup et les subventions qui vont avec il y de bonne chance qu'une grande partie de ces pseudo bergers auraient fermé boutique.Quand à la presse il y a bien longtemps qu'elle fait ce qu'il faut pour plaire à ses financeurs et éviter les sujets qui fâchent, l'information c'est en option ....
Répondre
F
La presse devient en effet de plus en plus insupportable, tantôt par son silence, tantôt par ses affirmations, et pas seulement sur le sujet du loup. Ce qui n'est pas bon signe pour l'évolution de la société... Je ne dis pas "notre société" parce que j'ai de plus en plus l'impression de ne plus en faire partie.
Répondre
J
J'ai honte d'être de la même espèce que les tueurs...
Répondre