‘’J'espère que cela fait réfléchir’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le photographe Manuel Litran raconte l'histoire de son cliché choc dénonçant les abandons d'animaux : une photo datant de 1980 ressort régulièrement au moment des départs en vacances…

Photo ‘’choc’’ du cadavre des 140 chiens euthanasiés en deux jours par la SPA… C’était en 1980 ! Photo : Manuel Litran (Cliquez pour agrandir)

Photo ‘’choc’’ du cadavre des 140 chiens euthanasiés en deux jours par la SPA… C’était en 1980 ! Photo : Manuel Litran (Cliquez pour agrandir)

Chaque année ou presque, la photo ressurgit : un vieux cliché dénonçant les abandons d'animaux domestiques a été partagé sur Twitter, samedi 28 juillet, provoquant la colère des internautes. Il montre 140 cadavres de chiens allongés le long d'une route. Cette photo ne date pas d'aujourd'hui : elle a été publiée en 1980 dans Paris Match, comme le rappelle le magazine sur son compte Instagram. Le circuit de Magny-Cours indique que le cliché n'a pas été pris sur ses pistes, contrairement à ce qu'affirme la publication. Trente-huit ans plus tard, France Info a interrogé l'auteur de la photo, Manuel Litran.

"Paris Match a eu l'idée de faire un reportage sur le pic d'abandons d'animaux domestiques qui a lieu chaque été, pendant les vacances, se souvient le photographe. Nous avons pris contact avec la SPA, qui a tout de suite accepté de nous répondre." Déjà en 1980, les chiens étaient fréquemment "abandonnés sur le bord de la route" par leurs maîtres. À l'époque, l'association euthanasiait les animaux qu'elle ne pouvait pas accueillir dans ses refuges.

"Je n'ai pas dormi de la nuit"

Paris Match décide donc de faire honneur à son slogan : "le poids des mots, le choc des photos". "Nous avons loué deux camions frigorifiques, pour transporter les corps des 140 chiens abandonnés que la SPA avait dû 'pîquer' en seulement deux jours, poursuit Manuel Litran. Nous avons disposé tous ces pauvres animaux sur la route. Et il fallait faire vite à cause de l'odeur."

« Certains chiens étaient jeunes ; d'autres avaient encore leur laisse, un collier avec une clochette ou une médaille portant leur nom… » Manuel Litran

"Je n'ai pas dormi de la nuit, j'ai été terriblement touché par cette photo, se rappelle le photographe. Manuel Litran n'est pas le seul à être choqué par ces 140 cadavres étendus sur l'asphalte. La réaction à la publication de la photo dans Paris Match a été "très forte". "Des Américains m'ont appelé, pour me demander s'il s'agissait de peluches. Ils ont été très étonnés de la démarche", explique-t-il. À la demande de Brigitte Bardot, des tirages sont réalisés et affichés dans le métro, à Paris.

"Chaque été, on me parle de cette photo"

Plus de 30 ans plus tard, ce cliché pour sensibiliser à 'abandon des animaux continue de toucher le public. "On m'en reparle à chaque fois qu'arrivent l'été et les vacances", note Manuel Litran.

« J'espère que cela fait réfléchir les propriétaires. C'est terrible d'avoir un chien chez soi, de s'arrêter sur la route des vacances et de le laisser au milieu de nulle part… » Manuel Litran

Le photographe se félicite en tout cas d'une évolution : la SPA a modifié ses statuts et interdit désormais les euthanasies massives d'animaux. Seuls les "animaux jugés dangereux" ou ayant des maladies incurables sont aujourd'hui abattus, explique-t-elle sur son site. L'association estime toutefois que 100 000 animaux sont abandonnés chaque année par leurs propriétaires. Cet acte est passible de deux ans de prison et de 30 000 euros d'amende…

Marie-Violette Bernard/France Télévisions

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Photo terrible...<br /> Abandonner son chien, son chat, son animal est IGNOBLE !!!!!!!!!!
Répondre
Z
Photo terrible qui symbolise bien l'ignominie qu'est l'abandon.
Répondre
F
Je ne connaissais pas cette photo. Il y a bien longtemps que l'ère du jetable a commencé. Cette vue est insoutenable en effet, mais pas pour tout le monde puisque ça continue. Preuve de la dualité de l'être humain, capable de s'occuper d'un animal pendant des années et de l'éduquer (parfois) avec amour, puis de l'éjecter de la voiture sous le prétexte d'un départ en vacances. J'imagine la scène : les yeux effarés des enfants, leurs cris, leurs supplications, leurs larmes ou peut-être rien de tout cela car l'échelle des valeurs humaines est très fluctuante en fonction des intérêts du moment. Vacances coûte que coûte et "jeter" tout ce qui empêche d'en profiter.
Répondre
J
Photo terrible en effet qu'il faudrait placarder en format XXL au bord des routes et notamment celles des vacances : cette mentalité de "je te prends, je te jette" est insupportable !
Répondre
D
Que faut-il à l'humanité pour se réveiller .... ? Je vous laisse deviner
Répondre
D
On est pas propriétaire de son animal, ni maître de son animal, on est la gardienne d'un être divin "frère" venu s'incarner sur terre comme nous !
Répondre
D
L'inconscience de ces personnes qui maltraitent et abandonnent leur animal est terrible et fait peur !<br /> Qui sont-ils ? de toute les couches de la Société .... !
Répondre
S
Cette photo fait mal mais ce qui me choque c'est que des maîtres puissent maltraiter et abandonner leur animal!
Répondre