Dix guêpes incroyables et méconnues

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Guêpe commune, frelon, tenthrède ou pélopée, Julien Perrot nous fait découvrir 10 guêpes aussi variées que surprenantes…

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Une guerre humaine contre guêpes

C'est le sujet de conversation n°1 en été sur les terrasses et pendant les pique-niques. Les guêpes seraient des nuisibles insupportables qui nous attaquent et nous embêtent et dont il faudrait se débarrasser. De l'autre côté, leurs cousines abeilles sont encensées, presque à outrance. Cette mauvaise réputation n'est absolument pas méritée ! Les guêpes sont des insectes indispensables à la biodiversité. Ce sont des pollinisateurs, mais aussi des prédateurs et des parasites qui régulent beaucoup d'insectes ravageurs.

C'est pour redorer le blason de ces insectes que la revue Salamandre a publié un dossier entièrement consacré aux guêpes via le portrait de 10 d'entre elles.

1. La tenthrède du rosier

Image extraite de la Minute Nature n°259

Cette guêpe que vous pouvez voir dans votre jardin est assez étonnante, on ne dirait pas une guêpe. Pour cause, elle n'a pas la fameuse taille fine. Cette espèce assez primitive pond ses œufs dans des plantes, souvent des rosiers. Elle fait partie d'une famille de guêpes dont les larves ressemblent à des chenilles.

2. Le grand ichneumon

Image extraite de la Minute Nature n°259

Cette guêpe toute en finesse est munie d'un très, très, long dard. Mais il ne sert pas à piquer. Seule la femelle possède ce dard, qui est en fait un ovipositeur. Elle le plante dans du bois mort pour atteindre une larve de coléoptère et y pondre son œuf. La larve de l'ichneumon est un parasite de cette larve qu'il va dévorer de l'intérieur petit à petit.

3. Aphidius ervi

Image extraite de la Minute Nature n°259

Cette petite guêpe, qui n'a même pas de nom vernaculaire en français, est un parasite spécifique des pucerons du jardin. A la manière de l'ichneumon, elle va pondre son œuf dans un puceron qui se verra bouloté par la larve…

4. Les chrysides

Image extraite de la Minute Nature n°259

Véritables top-modèles du monde des guêpes, les chrysides arborent d'incroyables couleurs irisés allant du bleu au vert en passant par le rouge. Si on est un peu distrait, on peut les prendre pour des mouches à merde. Mais celles qu'on appelle aussi guêpes-coucou ont deux paires d'ailes et de plus longues antennes que les mouches.

5. Les polistes

Image extraite de la Minute Nature n°259

Ces insectes ressemblent plus aux guêpes communes qui nous embêtent. On les reconnaît à leurs pattes plus longues et jaunes. Elles font des petits nids pédonculés très jolis. Elles sont extrêmement peu agressives tant qu'on ne s'approche pas de leur nid.

6. Les guêpes commune et germanique

Image extraite de la Minute Nature n°259

Ambassadrices malgré elle de l'immense monde des guêpes pourtant si varié, ce sont elles qui viennent se servir à nos tables quand nous mangeons dehors. Mais il faut se rappeler que ces guêpes sont des ouvrières qui essayent simplement de nourrir les larves de leur colonie. Essayez alors d'admirer sans préjugé leur beauté graphique entre le jaune et le noir qui indiquent en effet qu'il faut se méfier de la piqûre.

7. Le frelon européen

mage extraite de la Minute Nature n°259

Ce chasseur redoutable ne mange en fait pas ses proies ! Il les ramène à la colonie pour nourrir les larves. Pour sa consommation personnelle, ce gros hyménoptère mange du nectar ou des fruits pourris. Cet insecte piqueur est impressionnant par sa taille, mais il est en réalité très peu agressif tant qu'on n'approche pas son nid.

8. Les fourmis de velours

Image extraite de la Minute Nature n°259

Ces insectes sans ailes aux allures de fourmi sont bien des guêpes de la famille des mutillidés. Ce sont en fait les femelles qui n'ont pas d'ailes. Celles-ci parasitent les nids de bourdons en dégageant une odeur proche de celles des bourdons. Elles peuvent alors pondre tranquillement leurs œufs dans le couvain que les larves parasiteront.

9. Les pélopées

Image extraite de la Minute Nature n°259

Véritables guêpes maçonnes, les pélopées construisent des petits pots de terre très jolis. Elles y insèrent ensuite des petites araignées paralysées qui serviront de nourriture à leurs larves.

10. La philanthe apivore

Image extraite de la Minute Nature n°259

Comme son nom l'indique, cette guêpe capture des abeilles en plein vol pour nourrir sa progéniture. On suppose que les abeilles ont évolué à partir de cette lignée de guêpes qui capturaient des insectes pollinisateurs et auraient pris goût au pollen.

Julien Perrot

Apprenez-en plus sur ces insectes dans le dossier de la Salamandre.

Vidéo : 10 guêpes étonnantes (La Minute Nature n° 259) 7 :28

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Article très intéressant. Merci.
Répondre
J
Les guêpes et les frelons, tout un monde passionnant que nous fait découvrir le dernier nuléro de La Salamandre, magnifiquement illustré !
Répondre
Z
Extraordinaires bestioles! <br /> Mais vu que je suis super allergique à leur piqure , je ne suis pas fan! J'aime mieux les voir loin de moi!
Répondre
B
Une Minute Nature sur les guêpes étonnantes...<br /> C'est vrai qu'on ne les apprécie pas beaucoup à nous tournicoter autour en été. J'avoue avoir peur de me faire piquer ou d'en avaler une...
Répondre
D
au plan des moeurs les hyménos sont les plus passionnants !
Répondre