Présidentielle 2022 : La candidate du Parti Animaliste se présente

Publié le par Jean-Louis Schmitt

« Je suis certaine que nous pourrons influer (sur) le cours de cette campagne », a affirmé Hélène Thouy lors d’une conférence de presse, en présentant sa candidature comme « une réponse à l’irresponsabilité de ceux qui nous dirigent » …

Hélène Thouy, à la tête du parti animaliste, est avocate. Photo : Mathilde Mazars/SIPA

Cinq ans après sa fondation, le Parti Animaliste se lance dans la bataille présidentielle pour « hisser la cause animale au rang des sujets majeurs dont la société doit s’emparer », a affirmé jeudi sa candidate Hélène Thouy. « Je suis certaine que nous pourrons influer (sur) le cours de cette campagne », a-t-elle affirmé lors d’une conférence de presse, en présentant sa candidature comme « une réponse à l’irresponsabilité de ceux qui nous dirigent ».

Créé en novembre 2016, le parti animaliste revendique aujourd’hui 4.000 membres, selon sa cofondatrice Douchka Markovic, qui a précisé que celui-ci ne se voulait « ni de gauche, ni de droite ». « À chaque fois qu’on parle du parti animaliste, on parle des animaux, il n’y a pas d’ambiguïté » et « en ce sens c’est un vote utile et un parrainage utile », a ajouté Mme Markovic dans un appel aux élus, alors que le parti va devoir recueillir 500 signatures pour pouvoir se présenter.

Un ministère de la condition animale ?

Selon Hélène Thouy, le score de 2,17 % obtenu par le parti aux européennes de 2019 « a été un tournant » qui a fait prendre conscience aux politiques que « la question animale était une question politique qu’ils ne pouvaient plus l’ignorer ». Si le parti présentera son programme « d’ici quelques semaines », Mme Thouy a d’ores et déjà lancé plusieurs propositions : création d’un « ministère de la condition animale, totalement indépendant du ministère de l’agriculture », « remise à plat du modèle agricole et alimentaire » pour « réévaluer notre attachement irrationnel aux produits d’origine animale et valoriser les protéines végétales », ou encore « fin pure et simple de l’élevage industriel et intensif ».

« Ce que nous avons vécu avec le Covid doit nous alerter sur ce qui risque de se produire si on continue de façon entêtée avec ce modèle d’élevage », a-t-elle averti. S’indignant de la « politique désastreuse pour les animaux » du gouvernement, depuis la « politique pro chasse menée de manière éhontée depuis 2017 » jusqu’à la « complaisance envers les tenants de l’exploitation animale », Hélène Thouy a déploré les « promesses non tenues » de l’exécutif, que ce soit sur « la vidéosurveillance obligatoire dans les abattoirs » ou l’ « interdiction de broyage des poussins ».

C’est « impardonnable »

« Comment peut-on considérer la France comme une nation développée, civilisée, tout en tolérant que sur notre territoire des millions d’animaux soient mutilés atrocement, castrés, qu’on les empêche de se retourner dans leur cage ? Ce que nous faisons subir à ces êtres est impardonnable », a-t-elle dit. Hélène Thouy, née en 1983, est avocate. Elle vit en Gironde.

20 Minutes avec agences (02.07.2021)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dominique 15/07/2021 15:21

Excellente nouvelle; la cause animale aura ainsi une vitrine; ceux qui ne suivent pas ses aléas de près vont connaître la réalité. Et puis les nombreux citoyens qui veulent voter mais plus pour aucun des politiques pourront se rendre aux urnes afin de voter enfin pour quelqu'un de juste, libre de toute compromission , qui ne se présente pas pour sa pomme et garder ou avoir le pouvoir mais pour agir pour le bien commun; ce que tous devraient faire déontologiquement, ils devraient être là pour ça et seulement pour ça : le progrès humaniste , environnemental , le bien commun.

Jacqueline Berthon-- 15/07/2021 12:12

Je sais enfin pour qui je vais voter.Merci Madame et bonne chance et belle réussite. Vous êtes attendue!

Zoé 15/07/2021 10:28

Adhérente au Parti Animaliste , j'attendais cette candidature avec impatience, et je m'en réjouis, elle saura porter la question animale sur le devant de la scène .

Sylvia Hecker 15/07/2021 09:56

Hélène Thouy est avocate .Elle sera celle des animaux. Ils en ont bien besoin.

Mario 15/07/2021 09:27

Je lui souhaite beaucoup de courage pour sa campagne elle va avoir tout le monde ou presque contre elle.

danièle 15/07/2021 08:08

Madame Hélène THOUY je vous soutiens de tout mon coeur ainsi que tous les lanceurs d'alertes L214,
Welfarm, CIWF, PETA, etc ... !

danièle 15/07/2021 08:02

ENFIN, ça bouge ! La question animale est à traiter d'égal à égal avec les autres questions .... .
Le monde de demain sera celui de la paix, de la santé et de l'amour pour tous !
L'EVOLUTION HUMAINE
"Le degré de civilisation d'un peuple se mesure au comportement de ses individus ..."
"Notre évolution sera mesurée à la manière dont nous traitons les races dites inférieures, c'est à dire
en premier les animaux". ASHTAR SHERAN (médium ...extra terrestre)
Il est temps d'ouvrir maintenant largement sa conscience à une dimension supérieure.
Chaque tenant à une position différente mais non supérieure ni inférieure aux autres !
Le niveau de supériorité ou d'infériorité ne se mesure pas à la différence d'un règne par rapport au
Divin, mais plutôt à son niveau d'éveil, à son niveau d'expression ultime du Divin .... Or, certains
animaux sur cette planète sont milles fois, des milliard de fois, plus évolués que n'importe quel humain sur cette planète.