Jour de bouclage pour la Petite Salamandre

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pour cette Minute Nature, Julien Perrot nous emmène à Toulouse, la ville rose, dans la rédaction des revues jeunesse de la Salamandre. Ensemble, nous allons vivre le bouclage d'un numéro de la Petite Salamandre…

Image extraite de la Minute Nature n°254 (Cliquez pour agrandir)

Image extraite de la Minute Nature n°254 (Cliquez pour agrandir)

Rendez-vous dans la ville rose

Je sors de la gare de Toulouse après avoir pris le train de nuit. Je suis dans le sud de la France pour rendre visite à mes cinq collègues de Toulouse que je n'ai pas vu depuis plus d'un an, la faute à la crise sanitaire. Evidemment, comme pour tous nos déplacements professionnels à la Salamandre, je n'ai pas pris l'avion pour venir.

Et oui, en plus des 19 personnes dans les bureaux de Neuchâtel, la Salamandre c'est 6 personnes à Toulouse.

Qu'est-ce qu'un bouclage ?

Aujourd'hui dans ces bureaux, on ressent l'effervescence d'un moment particulier dans le monde de la presse : le bouclage. Aujourd'hui, le hors-série de septembre de la Petite Salamandre doit être bouclé.

Pauline Maury, la graphiste est pressée. "Le planning est serré. Il me reste la solution des jeux à faire, des illustrations à corriger et des corrections à placer ! On doit ensuite imprimer toutes les pages du magazine pour tout relire, tout ça en une journée !"

Emilie Teixeira, éditrice, nous explique le processus du bouclage. "Le magazine est terminé, tous les textes et les illustrations sont placés sur la maquette. Notre relectrice orthographique a relu, on doit donc entrer ses corrections et tout relire une fois de plus pour être sûr d'être satisfait du numéro. Ensuite, ça sera bouclé, c'est-à-dire que le magazine sera envoyé à l'imprimeur. Après cela, plus aucune modification n'est possible !"

Emilie Teixeira, éditrice... Image extraite de la Minute Nature n°254 

A chacun sa spécificité dans la relecture. Sébastien Poiret est naturaliste et est attentif à des détails particuliers. "Pour respecter notre rigueur scientifique, je travaille pendant tout le processus de fabrication de la revue avec les éditrices et les graphistes. Puis à la relecture je vérifie tous les détails des textes mais aussi des illustrations. Le nombre de tentacules d'un escargot, les couleurs d'un oiseau ..."

Une fois que tout le monde a relu, toutes les pages sont affichées sur un mur. C'est le soulagement pour Isabelle Desprez, la rédactrice en chef des revues jeunesse. "L'affichage nous permet d'avoir une bonne vision de l'ensemble. On voit alors si les enchainements des différentes rubriques sont satisfaisants."

Après ce jour de bouclage, le travail de la rédaction est fini sur ce numéro, mais il continue bien-sûr sur les suivants.

Julien Perrot

Vidéo : Jour de bouclage (La Minute Nature n° 254) 4 :59

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C'est bien de voir le travail de la revue# Bon week-end à vous deux!
Répondre
J
Julien nous a habitués à des minutes nature plus passionnantes. Rendez-vous la semaine prochaine.
Répondre
J
C'est comme nous : un petit coup de mou...