Un cirque sans animaux ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

D'ici cinq ans, une loi devrait interdire la présence d’animaux sauvages dans les cirques itinérants. Au grand désespoir de nombreux professionnels... Quelles solutions pour continuer à travailler ? Une enquête d'"Envoyé spécial".

Des éléphants qui font le poirier, des tigres qui se jettent à travers des cercles de feu : ces numéros traditionnels de cirque ne seront bientôt plus qu’un souvenir. Une loi interdira d’ici cinq ans la présence d’animaux sauvages dans les cirques itinérants.

Au grand désespoir des professionnels comme Roger, dont la famille est sur les routes depuis des générations. Sous son chapiteau, des fauves, des éléphants, des chameaux, des zèbres dont il assure prendre le plus grand soin. Il ne comprend pas ce qu’il considère comme un acharnement contre le monde du cirque.

Un éco-cirque plus éthique

Lors de notre enquête, nous assistons à la plus grosse saisie d’animaux sauvages réalisée en France : 10 tigres retirés à leur propriétaire, dresseur de cirque et soupçonné de maltraitance et de détention illégale d’animaux sauvages.

Nous rencontrons aussi André Bouglione, issu d’une dynastie de dresseurs, qui a trouvé une solution pour le moins originale : il a lancé un éco-cirque où les animaux sont remplacés… par des hologrammes !

Un reportage d’Auriane Baudin, Elisa Hélain, Jacques-Olivier Bénesse et Marielle Krouk avec CAPA presse diffusé dans "Envoyé spécial" le 10 juin 2021.

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Denis 14/06/2021 20:52

Des éléphants qui font le poirier, des tigres qui se jettent à travers des cercles de feu ... : Autant d'exemples qui devraient faire comprendre que les animaux (sauvages ou non) n'ont pas à être "dressés"...
Prendre soin d'un éléphant, d'un chameau, d'un zèbre devrait commencer à mon humble avis par ne pas les priver de liberté ...
Il suffirait de rediffuser la "piste aux étoiles", ou de filmer les dernières "représentations" afin les passer en boucle sous les chapiteaux… ce qui serait infiniment moins triste que ces films d'explorateurs en noir et blanc montrant des peuples définitivement rayés de la planète !

Zoé 14/06/2021 20:50

C'est une bonne décision , les animaux ne sont pas là pour nous distraire . Les tenir en cage et les dresser est de la maltraitance.
Ei on a été capable de prendre cette décision , qu'attend t-on pour supprimer la corrida?

danièle 14/06/2021 16:32

L'interdiction d'avoir des animaux sauvages dans un cirque est une très bonne chose ... Cinq ans pour que ce soit éligible, c'est long pour les animaux de cirque mais cela permet aux professionnels de se reconvertir ! Une porte se ferme, une autre s'ouvre. Espérons le bien-être pour tous... .

Cléo 14/06/2021 16:21

Ils n'ont qu'à prendre exemple sur le Cirque du Soleil au Québec ou tout autre cirque où se sont les humains qui font le spectacle. Bonne journée!

Béa kimcat 14/06/2021 14:55

C'est une bonne chose qu'il n'y est plus d'animaux sauvages dans les cirques. Ce n'est pas leur place !! Ils y sont malheureux...

Dominique 14/06/2021 13:19

Ca bouge mais bien trop lentement ...en partie grâce à ce Joseph André Bouglione . En anti spécistes nous estimons que ces pratiques n'auraient jamais dû exister, tout comme l'esclavage et autres épouvantables droits que certains humains s'accordaient sur d'autres . Aussi un jour nous aurons des comptes à rendre aussi sur cette ignominie !

Jpl 14/06/2021 12:46

Avec tout le respect que je peux avoir pour le monde du cirque, voir ne serait -ce qu’un lion ou tigre tourner en rond dans une cage me paraît être de la maltraitance. Les clowns, jongleurs, acrobates, magiciens etc sont largement suffisants pour faire un excellent spectacle !