Six scoops sur les lézards

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les lézards vivent près de chez nous, mais les connaissez-vous vraiment bien ? Découvrons six infos étonnantes à leur sujet que nous dévoile Julien Perrot dans sa nouvelle ‘’Minute Nature’’…

Six scoops sur les lézards

Le soleil est enfin de retour, et les lézards avec lui ! Au jardin, ils aiment se réchauffer sur la rocaille, mais aussi dans la véranda qui chauffe bien le matin. L'après-midi on les voit même se promener sur les murs. Il est temps de se pencher sur ses voisins souvent méconnus.

1. Les lézards n'ont pas le sang froid

La température de leur corps varie en fait en fonction de leur environnement. Ils doivent donc constamment faire attention à rester dans un optimum thermique. Le matin, ils doivent se réchauffer au soleil pour pouvoir emmagasiner de l'énergie pour aller chasser. Au contraire, quand il faut trop chaud l'après-midi, les lézards recherchent des endroits ombragés.

2. Les lézards ne pondent pas tous des œufs

La plupart de ces reptiles pondent dans un sol sableux. Par exemple, les lézards des murailles incubent leurs œufs dans un sol à 27 ou 29°C environ.

Mais, une espèce se reproduit différemment. Le lézard vivipare est une espèce adaptée aux climats frais et humides, on peut même l'observer jusqu'à 2 900 mètres d'altitudes et au-dessus du cercle polaire ! Comme son nom l'indique, ce lézard met au monde des petits déjà formés qui naissent dans une membrane dont ils se débarrassent aussitôt.

3. Leur pire ennemi est le chat domestique

Dans les campagnes et les zones résidentielles, le félin est le prédateur le plus abondant. Il chasse alors les lézards au petit matin, quand ils sont encore tout engourdis. Si vous avez un chat, mettez-lui au moins une petite clochette autour du cou.

4. Leur queue ne repousse pas toujours

Quand un lézard se fait attaquer, sa queue peut se détacher, lui offrant ainsi la possibilité de fuir et sauver sa peau. Mais ensuite, elle ne reprendra jamais sa taille et sa forme initiale. Seul un petit moignon va repousser, et celui-ci ne pourra pas se détacher une deuxième fois.

L'autotomie est la capacité qu'ont certains animaux de perdre une partie de leur corps volontairement, en particulier certains reptiles et invertébrés… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

L'autotomie est la capacité qu'ont certains animaux de perdre une partie de leur corps volontairement, en particulier certains reptiles et invertébrés… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

5. Il existe beaucoup d'espèces de lézards

En Suisse, il y en a 6 espèces. Le plus grand et spectaculaire est le lézard vert. Au printemps, les mâles ont une gorge toute bleue et ils se livrent à des combats spectaculaires.

En France, il y a une vingtaine d'espèces différentes. Le lézard ocellé est le géant toute catégorie avec ses 80 cm de long. On trouve dans le sud du pays des espèces très méridionales, presque exotiques, comme la tarente de Maurétanie, un petit gecko.

6. Les lézards souffrent du dérèglement climatique

Ces reptiles craignent tout de même la surchauffe. Mais s'ils veulent migrer, le morcellement des paysages créés par l'humain est un véritable problème. Nos routes, chemin de fer et autres zones résidentielles peuvent bloquer les lézards dans leurs déplacements.

Julien Perrot

Vidéo : Six scoops sur les lézards (La Minute Nature n° 248) 4 :56

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Toujours très pédagogique la Minute Nature... Mais, où sont passés nos amis Françoise, Dominique, Zoé, Aurélie, Anne, Jacky, Domi, Pierre, JPL, Maurice... ? Déjà partis en vacances ?
Répondre
J
Jacky fait le lézard et il est en retard car le Club Vosgien l'accapare. C'était la minute-retard..
Z
Trés intéressant! Ils sont fascinants!
Répondre
B
Trop bien <br /> Je partage aussi !<br /> Ma petite Lisa en attrapait souvent et je faisais en sorte de les libérer de ses griffes...
Répondre