Recréer une forêt primaire en Europe…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le biologiste et botaniste Francis Hallé, spécialiste des forêts tropicales, a lancé un appel avec son association pour faire renaître, au cœur de l’Europe, une forêt vierge de toute activité humaine. Il est soutenu dans ce projet par l’écrivain-voyageur Sylvain Tesson…

 Francis Hallé, botaniste et Sylvain Tesson, écrivain-voyageur. Photos : ARTE

Imaginez une forêt où l’homme n’entrerait que sur la pointe des pieds. En quittant ses habits de prédateur. Le plus haut gradé de la chaîne alimentaire renonçant à tout, jusqu’à la cueillette des champignons. Totalement abstinent pour laisser la forêt croître toute seule, et redevenir ce qu’elle était il y a très longtemps, une forêt primaire.

Amazonie jurassienne

C’est un projet à forte valeur fantasmatique, une utopie dont la radicalité peut surprendre. Tout commence en décembre 2020 par une petite phrase sur France Inter, dans l’émission de Mathieu Vidard, « La Tête au Carré »… Elle concerne la forêt du Jura. C’est une rediffusion et –étrangement– elle n’a alerté personne ou presque en Franche-Comté.

« On cherche. On a une piste entre la France et la Suisse dans le Jura… entre le France et la Belgique aussi, l’Espagne, entre Vosges et Palatinat, toutes ces terres sont déjà des réserves. » Francis Hallé, botaniste

Celui qui s’exprime ce jour-là, c’est Francis Hallé, un des maîtres en écologie des forêts tropicales humides, spécialiste des forêts primaires. Selon Wikipedia, les forêts primaires sont « des forêts jamais exploitées par l’homme, qui ne représentent plus aujourd’hui que 5 à 10 % des forêts terrestres, mais constituent plus des trois quarts des réserves de biodiversité de la planète ».  Le projet de Francis Hallé est simple. Le botaniste cherche 70 000 hectares pour permettre la reconstitution d’une forêt primaire en Europe de l’ouest. Et le Jura, plus précisément le Risoux, à cheval sur la France et la Suisse, fait partie des options… (Source : France 3 Bourgogne)

« Si on échoue à recréer une forêt primaire en Europe, cela veut dire que l’être humain est vraiment nul », Francis Hallé

Dans le Haut-Jura, la forêt du Risoux a mis son blanc manteau d'hiver. Photo : Noé Rivallain

 

Vidéo : Sylvain Tesson et Francis Hallé – Recréer une forêt primaire en Europe (28’)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zoé 09/07/2021 10:45

Une idée superbe ! Espérons , oui, qu'elle devienne réelle!

Béa kimcat 06/07/2021 16:29

C'est une très bonne idée...

Mario 06/07/2021 09:11

Très belle idée espérons qu'elle ce concrétise un jour ou l'autre et soyons fou qu'elle fasse école et qu'on en crée encore d'autres ailleurs en Europe ....

Jacky 06/07/2021 07:29

L'idée est excellente . Nous avons déjà marché sur les sentiers balisés de la réserve naturelle du massif du Ventron, crée en 1989. Elle est à l'abri de toute exploitation. Elle ne mesure que 400 hectares. C'est insuffisant pour le lynx dont le territoire est de 15000 hectares. L'endroit est toutefois magnifique et accessible sous conditions.

Jean-Louis 06/07/2021 06:44

Ce serait magnifique que ce projet se concrétise ! Comme le souligne Domi, c'est une goutte d'eau bien sûr mais, à l'image du colibri cher à Pierre Rabhi, il est important que ces gouttes d'eau existent car, fermer les yeux et ne rien faire du tout est, actuellement, ce qu'il y a de pire...

Domi 06/07/2021 05:16

Mais une goutte d eau...