Au cœur de l'industrie porcine espagnole

Publié le par Jean-Louis Schmitt

L'Espagne est l'un des quatre plus grands exportateurs mondiaux de viande de porc, avec l'Allemagne, les Etats-Unis et le Danemark. L'Union européenne dans son ensemble consomme environ 20 millions de tonnes de porc par an et exporte quelque 13 % de sa production totale, principalement vers l'Asie de l'Est, et notamment vers la Chine.

Cette photo -et 24 autres clichés- est en lice pour le ‘’Wordl Press Photo 2021’’… Photo : Aitor Garmendia/Géo (Cliquez pour agrandir)

Cette photo -et 24 autres clichés- est en lice pour le ‘’Wordl Press Photo 2021’’… Photo : Aitor Garmendia/Géo (Cliquez pour agrandir)

Une campagne financée par l'UE, intitulée "Parlons du porc", a été lancée en Espagne, en France et au Portugal. Son objectif est de contrer les fausses allégations concernant la production et la consommation de viande de porc en Europe et de démontrer que le secteur répond aux normes les plus strictes au monde en matière de durabilité, de biosécurité et de sécurité alimentaire. Ces normes garantissent notamment que les animaux ne souffrent pas et qu'ils disposent d'un espace suffisant pour se déplacer librement.

Les groupes de défense des droits des animaux, en revanche, affirment que des pratiques telles que la caudectomie systématique (l'ablation de la queue) et les caisses étroites pour les truies constituent des mauvais traitements infligés aux animaux, et que la douleur et la souffrance des animaux sont largement répandues. Les enquêteurs des groupes de défense des droits des animaux avancent que l'industrie rend l'accès aux fermes difficile et qu'ils sont obligés d'accéder à ces installations en cachette, souvent la nuit, afin de documenter ce qui s'y passe. Cette photo a été prise lors d'une incursion de ce type dans un établissement espagnol.

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
On connait la solution, mais très peu l'applique : ne plus manger de viande... J'ai déjà vu des documentaires à la télévision et ailleurs et c'est triste ce que subissent ces animaux! Bon week-end à vous deux.
Répondre
B
La manière dont on traite ces pauvres cochons est abominable...<br /> Tout comme les autres animaux d'ailleurs qui sont tués pour être mangés...<br /> Je n'achète plus de viande... et je ne m'approche plus des rayons. Je vois derrière tous ces étalages qui me soulèvent le coeur, les bêtes vivantes...
Répondre
Z
Il y a une vingtaine d'années un reportage sur les abominables transports de bétail a déverrouillé ma conscience et depuis je suis devenue végétarienne puis végétalienne: la décision de ma vie dont je suis la plus heureuse , mon seul regret est de n'avoir pas brisé le formatage avant.
Répondre
D
Comment peut-on imposer à d'autres êtres vivants, ici les animaux de "consommation" notre façon de voir qui nous arrange ? Nous avons été conditionnés à trouver "normal" de tuer les animaux, qu'on a fini par le croire. Une totale ignorance de ce que nous sommes en réalité : des êtres spirituels venu s'incarner sur terre. A cause de la tradition, de l'éducation, de la religion faite par les hommes, Celui-ci est tellement imprégné de ce qu'il a appris tout jeune, qu'il n'arrive pas à s'en défaire !<br /> TOUT est à recommencer sur des bases saines, respectueuses afin de servir la Lumière et la Vie constructive !
Répondre