"Attaques" de corneilles ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Lors de l'émancipation de leurs jeunes qui restent plusieurs jours au sol, les corneilles les défendent en tentant d'éloigner quiconque s'approcherait trop : l'une d'elle a ainsi griffé la tête d'un passant, qui a relaté les faits à la presse qui s’en est délectée en mentionnant une "violente attaque"…

A droite, jeune corneille qui a quitté le nid ! Durant plusieurs jours elle sera très vulnérable… Les parents n’hésitent pas à défendre leur progéniture contre quiconque s’en approcherait ! Photos : JLS (Cliquer pour agrandir)A droite, jeune corneille qui a quitté le nid ! Durant plusieurs jours elle sera très vulnérable… Les parents n’hésitent pas à défendre leur progéniture contre quiconque s’en approcherait ! Photos : JLS (Cliquer pour agrandir)
A droite, jeune corneille qui a quitté le nid ! Durant plusieurs jours elle sera très vulnérable… Les parents n’hésitent pas à défendre leur progéniture contre quiconque s’en approcherait ! Photos : JLS (Cliquer pour agrandir)

A droite, jeune corneille qui a quitté le nid ! Durant plusieurs jours elle sera très vulnérable… Les parents n’hésitent pas à défendre leur progéniture contre quiconque s’en approcherait ! Photos : JLS (Cliquer pour agrandir)

Vous avez sans doute entendu parler de ce promeneur blessé à la tête par une corneille, dans un parc à Schiltigheim près de Strasbourg (France 3). L'histoire, pourtant anecdotique, a été relayée dans de nombreux médias, souvent accompagnée du nom de "Hitchcock"... Les photos sont certes impressionnantes, mais les blessures bénignes, bien heureusement ! La LPO Alsace a été contactée par plusieurs médias, afin d'expliquer ce comportement.

Loin d’être une attaque, il s’agit tout simplement d’un comportement de défense. En effet, la période actuelle correspond à l'apprentissage du vol chez les jeunes corvidés, qui passent quelques jours au sol avant d'être en capacité de suivre les adultes. Cette phase est tout à fait normale dans leur développement, mais très stressante pour les parents, qui veillent sur leurs jeunes à distance (c’est d’ailleurs le cas chez beaucoup d’espèces !) N'oublions pas que l'Homme est un "prédateur" aux yeux des oiseaux, d'autant plus lorsqu'il est accompagné d'un chien.

Les liens d'attachement des parents pour leurs petits étant très forts chez les corvidés, ils les protègent tant qu’ils peuvent contre toute menace potentielle. Certains individus poussent cet instinct de dissuasion au paroxysme en allant jusqu’au contact physique ; un comportement également connu chez les buses variables, mais qui reste rare. Il convient alors tout simplement d'éviter la zone, de ne pas tenter de s'approcher des jeunes corneilles au sol, ni de les toucher. Cette phase "critique" n'est que temporaire, et prendra fin quelques jours plus tard !

La LPO tient à réhabiliter l'image des corvidés, souvent victimes de préjugés. Pour plus d'information sur ces espèces : lire la fiche Médiation faune Sauvage de la LPO.

LPO Alsace

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

Publié dans Oiseaux, Insolite, Point de vue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claire 23/06/2021 12:12

Voilà qui est très instructif : merci pour ces éclaircissements quant à un comportement que l'on pourrait, de prime abord, juger comme déviant !
Bonne journée à vous.

Jean-Louis 23/06/2021 07:07

Une évidence s'impose : quand on ne connait pas, on n'aime pas et même, on redoute... A force d'observer la nature, j'ai appris également à la respecter ! Respecter le territoire des animaux, rester humble et discret sont autant de règles évidentes à respecter... Concernant ces ''attaques" d'oiseaux, largement surmédiatisées par des médias toujours en quête de sensationnel, le non-respect du territoire en période de reproduction est évident ! Mais, bien sûr, il est plus raccoleur d'évoquer "Les Oiseaux" d'Alfred Hitchcock et cela au risque de dioaboliser un peu plus encore une faune méconnue et injuistement accusée de bien des maux ! L'éducation, encore une fois, reste le meilleur rempart contre ces dérives et croyances absurdes...

Béa kimcat 22/06/2021 17:09

Je partage !

Béa kimcat 22/06/2021 17:07

Intéressant !

Cléo 22/06/2021 14:38

Article intéressant qui dit les vraies affaires! D'ailleurs, cela peut arriver pour d'autres espèces d'oiseaux et c'est normal. Bises et belle journée à vous deux!

Dominique 22/06/2021 12:20

Ah on peut leur faire subir les pires sévices, destructions, tortures … les autres espèces mais elles sont des criminelles pour une griffe . Ainsi malgré les avancées de la connaissance, l’humain continue à penser qu’il est le roi du monde, tous les droits et intouchable ! Ce n’est pas ainsi qu’on va sauver le monde . L’attaque de la buse, j’ai déjà entendu ce genre d’anecdote: c’est certainement le bonnet qui l’a attirée. Ressemblance avec une fourrure d’animal ..

Zoé 22/06/2021 10:41

Merci à la LPO pour ses informations . Juste retour des choses: le prédateur prédaté!

danièle 22/06/2021 07:05

Les animaux ont le devoir et le droit de défendre leur progéniture contre tout prédateur ! Merci à la LPO de reconnecter l'homme ignorant à la réalité de la Vie. Quant à certains médias, un brin d'exploration éthique et intellectuel serait la bienvenue avant de relayer du "sensationnel" pour faire vendre le journal.
L'éducation appartient aux dirigeants !

Michel 22/06/2021 06:24

Expérience vécue en Alsace, du côté de Wasselonne, me faire attaquer par une buse, alors que j'étais à vélo !
Je m'en suis bien tiré, elle. a juste piqué le bonnet qui était enfoncé sur mes oreilles !!!!!

domi 22/06/2021 05:20

N'empêche que...