Journal du reconfinement/Acte 3 ‘’Journée pour la Terre…’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Alors qu’il est urgent de préserver notre nature, trop de dégradations et de déchets de tous genres viennent la gâcher…

Dépôts sauvages de déchets comme il y en a, hélas, un peu partout dans la nature … Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)Dépôts sauvages de déchets comme il y en a, hélas, un peu partout dans la nature … Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)
Dépôts sauvages de déchets comme il y en a, hélas, un peu partout dans la nature … Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)Dépôts sauvages de déchets comme il y en a, hélas, un peu partout dans la nature … Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Dépôts sauvages de déchets comme il y en a, hélas, un peu partout dans la nature … Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Malgré les informations à la télévision, à la radio, dans la presse… depuis des décennies, rien ne change ! Comment arriver à sensibiliser au respect de notre Terre ? Comment faire respecter et protéger l’air, l’eau, l’environnement ?

Ce jeudi 22 avril est la Journée de la Terre. Depuis 1971, c’est la journée la plus emblématique sur le globe, célébrée par des millions de personnes dans la plupart des pays. Cette année, le thème principal est "Restaurer la Terre, restaurer les écosystèmes et les forêts du monde, conserver et reconstruire les sols, débarrasser les océans du monde du plastique". En France, au regard de la pandémie, des confinements, des couvre-feux, elle sera célébrée en distanciel et restera cependant un important rendez-vous environnemental pour préserver la planète.

De nombreuses associations vont œuvrer dans ce sens, multipliant les initiatives. Terre solidaire appelle au don : "70 % du monde paysan souffre de la faim alors que l’agriculture paysanne assure 80 % de la production alimentaire mondiale. Une injustice qui révèle une fois de plus les failles de nos systèmes." Le pape François, en 2020, rappelait qu’il "n’y a pas d’avenir pour nous, si nous détruisons l’environnement qui nous fait vivre". […]

Cette terre pour laquelle des milliers de personnes, contraintes pour des raisons politiques, religieuses ou sociales de quitter leur pays d’origine ou qui ne peuvent y retourner sans s’exposer à un danger réel, se battent au quotidien, meurent souvent. Aussi, s’il est important de préserver notre planète, il est également important de préserver une solidarité grande comme le monde.

JLS et Midi Libre (22.04.2021)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

danièle 22/04/2021 22:35

Branchons nous sur ce que nous souhaitons ardemment, une nouvelle société qui sera le réseau du coeur, des gens conscients, du respect de la nature et des animaux ! Oui, c'est notre futur.

Béa kimcat 22/04/2021 17:12

Hélas, rien ne change...

Jacky 22/04/2021 16:34

"Et moi, et moi, j'y pense et j'oublie...." Qui va ramasser un masque abandonné au sol? Etc....