Écobuage…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pour connaître le rôle de Jean Lassalle, pote de Bayrou, il va falloir attendre la fin de l'article. En attendant, place aux chasseurs de prime –de la PAC– qui brûlent les montagnes du Pays basque par centaines d'hectares sous les applaudissements des autorités publiques françaises…

Les maires de 5 communes du Pays Basque Nord dénoncent des incendies criminels. (DR)

Fin février 2021. Des centaines d’hectares – 700, 800? crament en plein hiver pendant deux jours. Où? Au Pays basque, sur les crêtes entre Ascain et Biriatou. La gendarmerie enquête, convaincue que la cata a été causée par un écobuage non déclaré. L’écobuage? Sur le papier, cest une méthode ancestrale qui consiste à brûler une terre pour mieux la défricher ou la « nettoyer ». Voire, chez certains bergers, afin d’obtenir une repousse d’herbe plus importante le printemps suivant.

Donc, enquête, et coup de gueule bien informé du maire d’Ascain, Jean-Louis Fournier, qui envisage de porter plainte : « Faire de l’écobuage avec un temps comme ça, c’est de la folie, c’est criminel! ». Et d’ajouter : «  La commune est très touchée. Heureusement il n’y a pas de victime. Par contre, il y a énormément de dégâts au niveau des flancs de la Rhune. Toute la végétation a cramé. Des habitations ont été touchées, il y a eu un démarrage de feu avec une maison-bergerie, une maison dont la charpente est en train de se consumer. La situation demeure préoccupante ».

Pourtant, rien ne se passera, car aussi dingue que cela paraisse, il y a un lobby de l’écobuage. Une semaine après les incendies, le préfet Éric Spitz siffle la fin des interrogations. Le monsieur serait presque rigolo, car pour lui, les incendies ne seraient aucunement liés aux écobuages. Pourquoi? Mais cest très simple : il les avait interdits! Sauf autorisation expresse, quil navait, en loccurrence ici, pas accordé. Il ne pourrait sagir, dans ces conditions, que dun incendie criminel, et même pas français, puisque le feu venait d’Espagne. Fin de l’histoire? Début.

Spitz, qui ne connaît évidemment rien au problème, ose en effet : « L’écobuage est nécessaire, c’est une pratique ancestrale qui permet d’entretenir nos paysages et il est de mieux en mieux encadré. » Des mots qui font hurler Jenofa Cuisset, présidente de l’association Su Aski –« Halte aux feux »-, qui bagarre justement contre cette méthode : « Ce que faisaient les anciens n’a strictement rien à voir avec ça. On brûlait des petites surfaces, pas forcément de manière annuelle, cela pouvait être tous les 2, 3, voire 4 ans. On était sur place avec des pelles, de l’eau (…) On ne brûlait pas la montagne entière, comme cela se fait à l’heure actuelle. »

Jenofa précise : « On voit désormais des gens qui vous disent que s’ils ne brûlent plus, il n’y aura plus de pastoralisme. Mais c’est une blague! Quand je suis arrivée en 1973, il y avait partout en montagne des brebis et des bovins. Cest terminé. Les troupeaux restent désormais près des fermes et la montagne est vide. Je reviens d’un pèlerinage et je suis rentrée en larmes. Partout là-haut, j’ai vu des arbres calcinés, dont un qui faisait bien 20 mètres de hauteur. L’érosion est épouvantable, la terre est mise à nu et laisse glisser des schistes ardoisiers. Pourquoi? Mais parce que les incendiaires reçoivent des subventions de lEurope la fameuse PAC pour « nettoyer » la montagne. »

Fantasmes? Ce serait plus reposant pour lesprit, mais ce nest pas le cas. Bien que les chiffres précis manquent, la montagne brûle bel et bien, et ce nest pas près de sarranger. Un certain Jean Lassalle prend en effet fait et cause pour les incendiaires. Rappelons-le, Lassalle, grand pote de Bayrou, s’est fait une spécialité des trémolos anti-parisiens, prétendant défendre ses si belles vallées pyrénéennes tantôt contre l’ours, tantôt contre l’étranger venu des villes. Eh bien, il est pour les écobuages. Président de l’association départementale des élus de montagne, il affirme que sans eux, « ça en serait fini du pastoralisme, mais aussi d’une certaine idée d’un tourisme qui va être de plus en plus amené à se développer à travers nos montagnes. Il faut qu’elles restent verdoyantes, au lieu d’être des ronces, des futaies ou même des forêts ».

« La vie anéantie par nos propres soins, ici comme ailleurs, n’est autre que le reflet du suicide collectif qu’on accepte d’imposer. » Elsa Sempey

Le propos guilleret de Lassalle est donc de faire disparaître les forêts pour mieux attirer le vacancier. Fortes paroles et grand personnage. Commentaire inspiré de Sandro Rato : « En plus d’avoir déjà perdu une immense partie de la forêt originelle, aujourd’hui les montagnes basques deviennent des monts chauves. Des guirlandes de feux se superposent la nuit à perte de vue, pour des lendemains fumants qui déchantent. La croûte terrestre continue de brûler en silence sous les troncs nus anthracite et les végétations devenues brunes, et les particules de pollution émanant des feux sont élevées jusqu’à Bordeaux ». Jean Lassalle, ce héros…

Fabrice Nicolino

Près de 800 hectares de végétation détruits au Pays basque (0 :40)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chat'mane 05/05/2021 10:36

les politiciens sont les rejetons du diable; ils ne font que lui obéir ...

Françoise 04/05/2021 22:35

Et cela nous rappelle un horrible souvenir. En février 2000, vers Esterençuby dans les Pyrénées, des randonneurs du CAF de Bayonne ont été piégés par un écobuage. 5 d'entre eux sont morts et d'autres ont été grièvement brûlés. On avait dit "Plus jamais ça !" Mais il faut croire que rien n'a changé depuis... et que l'on est toujours en danger quand on randonne, à cause de l'écobuage, de la chasse, etc.

Béa kimcat 04/05/2021 17:52

Désastreux...

Zoé 03/05/2021 20:16

Un vrai désastre ! Ces criminels devraient être traduits en justice et ceux qui les encouragent avec !

hepiegne 03/05/2021 14:04

on a perdu une génération d'arthropodes car c'est..... une tradition ancestrale l'écobuage ! Nettoyez vos carreaux et vous verrez !

Jpl 03/05/2021 08:19

Oups ! non, je voulais dire cela sent très fort le brûlé !

Jpl 03/05/2021 08:17

Encore une belle preuve de la médiocrité des élus, des représentants de la loi, des « combinards«  chasseurs de primes, d’une armada de destructeurs pas même capables d’agir pour leur descendance…Cela sent très fort la m....e !

Jean-Louis 03/05/2021 07:47

Ces incendies volontaires sont des crimes contre l'environnement quant aux élus -en particulier Jean Lasalle- qui les justifient, ce sont des scélérats (opportunistes de surcroît) qui ne méritent aucune indulgence et certainement pas de voir renouvelés leurs mandats…

Cléo 03/05/2021 06:14

Oh! C'est dommage et triste! Vraiment ...

domi 03/05/2021 05:39

la biodiversité menacée par les flammes