La mairie de Saint-Orens-de-Gameville retire un arrêté autorisant des battues aux sangliers

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Après discussion avec l’Association pour la protection des animaux sauvages, la mairie de Saint-Orens, commune proche de Toulouse (Haute-Garonne), a décidé de retirer son arrêté autorisant des battues aux sangliers dans un bois urbain.

L’arrêté visait à empêcher qu’un trop grand nombre de sangliers élisent domicile dans le bois du Bousquet, entouré d’habitations. Photo : Daniel Crisman/CVN (Cliquez pour agrandir)

L’arrêté visait à empêcher qu’un trop grand nombre de sangliers élisent domicile dans le bois du Bousquet, entouré d’habitations. Photo : Daniel Crisman/CVN (Cliquez pour agrandir)

« C’est une victoire pour nous et pour les sangliers, c’est exceptionnel d’avoir pu faire retirer un tel arrêté », se félicite Alain Marek, délégué Haute-Garonne de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS). L’arrêté temporaire autorisant les battues aux sangliers concernait le bois du Bousquet, entouré d’habitations. Il avait été pris par la mairie après plusieurs plaintes de riverains dont les jardins avaient été saccagés par les sangliers.

L’association de protection des animaux considère cependant « qu’aucun élément concret n’a été fourni pour justifier de telles battues, demandées par un louvetier à qui les opérations de destruction avait été entièrement déléguées. » Après une manifestation des défenseurs des animaux, suivie d’une concertation entre le délégué de l'ASPAS et les élues, la mairie de Saint-Orens a accepté de retiré l’arrêté en question.

« La mairie a été très à l’écoute et a compris nos revendications. Nous allons travailler en collaboration pour que tout le monde y trouve son compte, habitants comme sangliers. » Alain Marek, délégué ASPAS de la Haute-Garonne

Serje Jop, adjoint au maire en charge de l’urbanisme et de la sécurité confirme. « Nous nous sommes mis d’accord pour effectuer ensemble une visite de ce bois et voir ce qu’il était possible de faire pour améliorer la cohabitation avec les quelques sangliers qui s'y trouvent. »

France 3 Occitanie (10.03.2021)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zoé 12/03/2021 21:00

Espérons que d'autres maires suivront cet exemple .

Dominique 12/03/2021 20:37

Dans le fond pourquoi tous les maires seraient-ils pro chasse et sans valeurs morales ! La preuve que non !

danièle 12/03/2021 13:12

Petite victoire, début de consensus... à suivre.