La cité des Grèbes…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La Minute Nature de la semaine vous donne rendez-vous dans le plus grand marais de Suisse pour assister à la parade nuptiale des grèbes huppés. En route avec Julien Perrot et le biologiste Benoît Renevey…

Un couple de Grèbes huppés et leurs bébés... Photo : Fabrice Simon

En cette matinée d'avril, le biologiste Benoît Renevey pose sa longue-vue sur une plateforme d'observation au cœur de la Grande Cariçaie. Cette immense zone humide préservée accueille de nombreux oiseaux d'eau tout au long de l'année.

Les Grèbes huppés sont nombreux et très actifs en ce moment : leur période de reproduction a débuté et ils ont beaucoup de tensions à évacuer. Au programme : bagarre de territoire, et parade sous forme de danse entre les couples en formation. Même chez les couples déjà formés, la parade est de mise.

Les deux grèbes se font face et secouent la tête pour débuter la danse. Ils vont ensuite, chacun de leur côté, aller chercher un brin d'algue au fond de l'eau. Ils vont alors revenir l'un vers l'autre en marchant sur l'eau, dans une posture caractéristique appelée "position du manchot" pour se coller les poitrines. Ce don d'algues sonne alors le début de la construction du nid chez les grèbes. Cette plateforme est toujours sur l'eau et ancrée à la végétation.

En hiver, les grèbes sont assez ternes, ils revêtent leur plumage nuptial au printemps avec une splendide collerette rousse. Ces oiseaux sont alors les stars du lac de Neuchâtel, où Benoît Renevey en a recensé quelques 1 600 couples ! Et comme ils forment une grande colonie, les conflits de voisinage sont monnaie courante. Heureusement ces escarmouches finissent toujours bien et chaque grèbe revient sur son petit territoire.

Le nid des grèbes sert à l'accouplement, à la ponte et à la couvaison. Les petits n'y restent pas et suivent leurs parents dès l'éclosion, on dit qu'ils sont ‘’nidifuges’’, à l'inverse d'oiseaux qui restent au nid et qui sont dit ‘’nidicoles’’. Les Grèbes ne mangent que des poissons, et leur petits aussi. Les adultes doivent donc faire avaler des plumes aux poussins pour protéger leurs estomacs des arêtes.

Julien Perrot

Vidéo : La cité des Grèbes (La Minute Nature n° 239) 4 :34

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Magnifique! Quels beaux oiseaux!
Répondre
B
Magnifique Minute Nature !!!!
Répondre
C
Joli reportage sur un bel oiseau !
Je suis fan de cette rubrique... mais vos autres publications m'intéressent bien sûr beaucoup aussi !
Répondre
F
Magnifiques ces grèbes huppés ! Ici nos huppes sont de retour depuis quelques jours et ont élu domicile exactement au même endroit, sous les tuiles.
Répondre
J
Très bonne nouvelle concernant "tes" huppes ! Voilà qui me fait grand plaisir !
A bientôt,je l'espère, pour d'autres qui nous feront du bien en ces temps difficiles !
J
Cette minute nature est magnifique. Les images sont superbes.
Répondre
F
C'est magnifique ! Les petits sont très beaux aussi !
Répondre