Journal du reconfinement/Acte 3 ‘’Nos cousins les Gorilles’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Il suffit de les regarder dans les yeux pour comprendre que nous sommes cousins. Si proches. Nous partageons 98,4% de notre ADN avec les Gorilles des montagnes. Comme eux, nous sommes des primates, de la famille des hominidés…

Le Gorille des montagnes (Gorilla beringei beringei) et d’une taille impressionnante mais, pour autant, il est très sociable et pacifique… Photo : Philippe Houpert

Le Gorille des montagnes (Gorilla beringei beringei) et d’une taille impressionnante mais, pour autant, il est très sociable et pacifique… Photo : Philippe Houpert

Ils ne sont aujourd’hui qu’un peu plus de 1 000 individus, dont environ la moitié vit dans la forêt impénétrable de Bwindi en Ouganda. Pour #SurLeFront, nous accompagnons sur place les rangers qui les protègent du braconnage.

Grâce à une politique de conservation stricte et à l’argent des touristes qui payent très cher pour observer certaines familles de gorilles de montagne dans la nature, leur nombre a doublé depuis les années 80.

Certes, l’espèce est toujours menacée et il ne reste que quelques confettis de son habitat originel, qui a été en grande partie détruit par l’expansion humaine. Mais l’exemple de Bwindi montre qu’il est possible de sauver une espèce de l’extinction quand un changement est opéré à temps.

Les gorilles de montagnes sont exclusivement végétariens et peuvent consommer plus de 20 kilos de plantes par jour. D’une force colossale, ils sont curieux et paisibles, à condition de respecter leur tranquillité et les règles de sécurité…

Hugo Clément

Depuis leur découverte en 1902, les gorilles de montagne ont dû faire face à de nombreux coups du sort. Ils ont souffert de la guerre, de la chasse, de la destruction de leur habitat et de diverses maladies. Mais malgré les prévisions pessimistes qui prévalaient il y a une dizaine d’années, ces robustes primates ont survécu. Mieux : leur population est aujourd’hui en croissance… (Source : WWF)Depuis leur découverte en 1902, les gorilles de montagne ont dû faire face à de nombreux coups du sort. Ils ont souffert de la guerre, de la chasse, de la destruction de leur habitat et de diverses maladies. Mais malgré les prévisions pessimistes qui prévalaient il y a une dizaine d’années, ces robustes primates ont survécu. Mieux : leur population est aujourd’hui en croissance… (Source : WWF)
Depuis leur découverte en 1902, les gorilles de montagne ont dû faire face à de nombreux coups du sort. Ils ont souffert de la guerre, de la chasse, de la destruction de leur habitat et de diverses maladies. Mais malgré les prévisions pessimistes qui prévalaient il y a une dizaine d’années, ces robustes primates ont survécu. Mieux : leur population est aujourd’hui en croissance… (Source : WWF)
Depuis leur découverte en 1902, les gorilles de montagne ont dû faire face à de nombreux coups du sort. Ils ont souffert de la guerre, de la chasse, de la destruction de leur habitat et de diverses maladies. Mais malgré les prévisions pessimistes qui prévalaient il y a une dizaine d’années, ces robustes primates ont survécu. Mieux : leur population est aujourd’hui en croissance… (Source : WWF)Depuis leur découverte en 1902, les gorilles de montagne ont dû faire face à de nombreux coups du sort. Ils ont souffert de la guerre, de la chasse, de la destruction de leur habitat et de diverses maladies. Mais malgré les prévisions pessimistes qui prévalaient il y a une dizaine d’années, ces robustes primates ont survécu. Mieux : leur population est aujourd’hui en croissance… (Source : WWF)

Depuis leur découverte en 1902, les gorilles de montagne ont dû faire face à de nombreux coups du sort. Ils ont souffert de la guerre, de la chasse, de la destruction de leur habitat et de diverses maladies. Mais malgré les prévisions pessimistes qui prévalaient il y a une dizaine d’années, ces robustes primates ont survécu. Mieux : leur population est aujourd’hui en croissance… (Source : WWF)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Magnifique cousin que le gorille ! Hugo Clément est très engagé pour la protection de la nature et des animaux : il a sa place sur ce blog !
Répondre
J
Les Orangs Outan sont encore plus proches par leur regard
Répondre
B
Que ces robustes primates puissent survivre encore longtemps...
Leurs cousins humains les ont bien malmenés. Hélas !!
Bonne semaine Jean-Louis
Répondre
Z
Qui peut encore douter de notre parenté avec eux , si ce n'est que nous sommes bien plus nuisibles.
Puisse-t-il survivre!
Répondre
M
Extra ! Je pense aux créationnistes qui doivent enrager en lisant cela ! Surtout l'idée, sans le moindre doute avérée, qu'il suffit de regarder un gorille dans les yeux pour savoir que nous sommes de la même famille. Comme d'ailleurs tous les animaux, mais pour eux, c'est tellement évident !
Répondre
J
"#SurLeFront", une émission de Hugo Clément à regarder et à encourager... de même qu'il faut préserver les grands singes et leurs biotopes !
Répondre
D
vraiment à sauvegarder!
Répondre