Geoffroy Delorme, un homme parmi les chevreuils

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Geoffroy Delorme n’a pas 20 ans quand il aperçoit, dans la forêt de Louviers en Normandie un chevreuil. Le jeune homme et l’animal s’apprivoisent, et le chevreuil lui ouvre les portes de la forêt et du monde fascinant de ses semblables. Geoffroy s’installe parmi eux et son expérience immersive va durer sept ans…

Geoffroy Delorme, photographe, conférencier auteur de "L'homme-chevreuil" paru aux éditions des Arènes. Photo : Geoffroy Delorme

C’est l’histoire d’un jeune homme solitaire qui ne se sent jamais aussi bien que lorsqu’il part explorer la forêt juste à côté de la maison familiale. Il y passe tellement de temps que la faune s’habitue à sa présence. Un jour, il rencontre un chevreuil plus curieux, moins craintif que les autres. Le jeune homme et l'animal s'apprivoisent. Geoffroy lui donne un nom : Daguet ! Au fil des mois entre le jeune homme et l’animal un lien se crée. A tel point que le cervidé lui ouvre les portes de la forêt et lui donne accès au monde fascinant de ses congénères.

C’est ainsi que pendant 7 ans, notre jeune homme, Geoffroy Delorme a vécu au côté d’un groupe de chevreuil dans la forêt de Louviers en Normandie. Sans tente, ni abri, ni même un sac de couchage ou une couverture, il a appris à survivre en suivant l’exemple de ces animaux sauvages pour se nourrir, dormir ou se protéger. Il acquiert une connaissance unique de ces animaux et de leur mode de vie, il les observe, les photographie et communique avec eux. Il apprend à partager leurs joies, leurs peines et leurs peurs…

Une expérience étonnante qu’il livre dans un ouvrage intitulé L’homme-chevreuil paru il y a quelques jours aux éditions Les arènes.

 « Qui a vu un chevreuil, à la lisière d'un bois, sauter un haut grillage pour aller viander dans un champ ne saurait oublier ce bond splendide, le col tendu, les genoux avant rassemblés jusqu'à presque toucher la gorge, l'ascension apparemment lente, prodigieusement aisée qui soulève en oblique le corps fauve, le repli brusque des pattes arrière au passer du fil barbelé, tandis qu'à l'avant-train les pattes déjà se déploient et s'allongent pour recevoir —basculant, inversant vers la descente l'oblique du corps jusqu'alors ascendant— le poids de l'animal qui va reprendre terre. C'est un enchantement pour les yeux. La grâce, la force et l'efficacité touchent ici à leur perfection. Quel athlète qui puisse y atteindre ? La volonté, le cœur, l'intelligence, les dons physiques les plus rares ne rejoindront jamais cette naturelle et facile beauté... » Maurice Genevoix (Extrait de son ‘’Tendre Bestiaire ‘’)

Voir aussi ‘’Dans l’intimité des chevreuils’’

Vidéo : Geoffroy Delorme, photographe animalier (5 :50)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

surfingmoune 05/04/2021 17:46

Merci Béa pour cette magnifique vidéo.

Claire 15/02/2021 06:21

Quelle belle histoire : j'avais découvert cette "aventure" de Geoffroy Delorme à travers votre précédent article (Dans l'intimité des chevreuils) et je l'ai reconnu tout de suite lorsque, présentant son nouveau livre, il a été invité à de nombreuses émissions de radio ou de télévision : il est jeune et trs motivé et cela fait du bien de voir son bel engagement en faveur de notre faune, il est vrai, méconnue par le plus grand nombre ! Alors, bonne chance à lui et beau succès à son nouvel ouvrage !

Zoé 14/02/2021 19:10

Magnifique ! Cela fait chaud au coeur quand on siai le lourd tribut que ces beaux animaux paient à la cruauté humaine.

danièle 14/02/2021 17:55

Magnifique! L' harmonie entre l'homme, la nature et l'animal. Une motivation exemplaire : sauver, protéger l'espèce et, éduquer les jeunes, l'espoir. Il n'y a pas plus beau, MERCI

Béa kimcat 14/02/2021 16:35

Extraordinaire !
Trop beau pour ne pas être partagé.
Merci Jean-Louis
Bonne soirée de dimanche