Lutte contre la maltraitance animale…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Nouveau certificat pour l'acquisition d'un animal de compagnie, sanctions renforcées en cas de sévices et de zoo pornographie, interdiction progressive des delphinariums et des animaux sauvages dans les cirques itinérants... Ce sont quelques-unes des mesures de la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale. Toutefois, grâce à la poussée de divers groupes de pression, ont été écartés purement et simplement de ce projet de loi nombre de sujets qui fâchent telle la corrida, la chasse ainsi que l’élevage intensif ou encore les conditions d’abattage qui, pour nombre de députés de la majorité ne constituent de toute évidence pas de la maltraitance animale…

Une corrida aux arènes de Nîmes, lors de la feria des Vendanges 2019. Photo : Mikael Anisset/Midi Libre

Quoique minoritaires, certaines voix s’élèvent cependant afin dénoncer ces carences incompréhensibles et injustes. C’est le cas par exemple du député LR des Alpes-Maritimes, Eric Pauget qui a déposé une proposition de loi visant à interdire la corrida en France… Bastien Lachaud (député de la Seine-Saint-Denis) dénonce quant à lui avec brio ‘’l’’hypocrisie’’ du groupe parlementaire d’En Marche (voir ci-dessous). De trop rares voix discordantes qu’il nous faut cependant à juste titre saluer bien bas…

Vidéo : Loi maltraitance animale : l'hypocrisie d'En Marche démasquée (4 :52)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 28/01/2021 19:10

Chapeau bas, Monsieur Bastien Lachaud ! Quel plaidoyer ! Mais on voit bien que quels que soient vos arguments et si excellents soient-ils, vous avez du mal à convaincre vos collègues. Le combat sera long et difficile...

Jacky 28/01/2021 18:53

Belle argumentation.

Béa kimcat 28/01/2021 18:01

Je partage

Béa kimcat 28/01/2021 18:00

Bravo Monsieur !!!!!!!!!!!!!

Zoé 28/01/2021 17:03

Merci à Monsieur Bastien Lachaud pour ce plaidoyer et cette liste de véritables souffrances animales. Mais les lobbys sont puissants , hélas!

dominique 28/01/2021 14:59

Qu’est-ce que ça leur coûtait d’aller jusqu’au bout??? Interdire chasse à courre, corrida ...etc . On ne peut pas dire que c’est électoraliste puisqu’ une grande majorité de citoyens le demandent. Alors??? Les lobbies sont donc si puissants? Et comment??? Nous ne le savons que trop ! Précision: maltraitance envers animaux et humains mêmes causes... même combat. Avec à la clé une avancée humaniste et éthique pour l’Humanité... qui a tout à y gagner !

danièle 28/01/2021 14:41

MERCI Monsieur le député Bastien Lachaud Vous êtes fort, courageux et intègre.
Tout mon soutien !

Mario 28/01/2021 12:29

Au moins un député courageux ,face à lâcheté et à l'hypocrisie de tous les autres. Tristes godillots juste bon à répéter en boucle la parole de leur gourou élyséens.On se demande quand même jusqu'à quand on tolèrera que ce soit une infime minorité qui impose ses coutumes barbares à l'ensemble de la population.
Accessoirement qui ces députés représentent au juste.

dom 28/01/2021 11:48

excellent plaidoyer qui va au plus juste, cohérent. Bravo! (la liste pourrait être plus longue encore malheureusement)

Claire 28/01/2021 11:42

Bravo à ce député courageux qui n'oublie aucun des calvaires infligés aux animaux et Dieu sait qu'ils sont nombreux ! Ils ne sont malheureusement pas nombreux dans l'hémicycle et, dans les rangs des présents, il en est que tout cela fait ricaner : heureusement qu'ils portent des masquent, ils peuvent cacher leur manque d'empathie plus aisément...

Gérard Charollois 28/01/2021 11:36

A l’heure où l’assemblée nationale débat d’une loi relative au bien-être animal, texte expurgé de toute disposition concernant la chasse et l’élevage concentrationnaire, certains élus relaient, en commission, des élucubrations fascisantes émanant de certains éléments du lobby de la chasse. Confrontés aux évolutions inéluctables des mentalités, (82% des Français veulent des dimanches sans chasse et 84% demandent l’abolition de la chasse à courre), certains cynégécrates entendent museler leurs opposants, étouffer les critiques, interdire le débat philosophique et la remise en cause de leur loisir de mort. Ils rêvent d’un délit d’entrave frappant jusqu’à l’expression de critiques à l’égard de leurs pratiques.
Les éleveurs concentrationnaires se joignent aux tueurs agréés pour obtenir la sanction de la captation d’images révélant aux citoyens les conditions infernales de vie des poules, des porcs, des veaux dans leurs usines à viande. Issus de structures corporatistes héritées du gouvernement de Vichy et de l’ordonnance Pétain du 28 juin 1941 qui créa les sociétés départementales des chasseurs, certains cynégécrates aspirent à revenir au temps béni de la dictature réactionnaire, de la censure, des tribunaux de la pensée.
Nous ne les laisserons pas faire. La chasse torture l’animal, détruit la biodiversité, avilit l’humain en le réduisant à un tueur ludique. Nous l’affirmerons haut, fort et clair. Et si la Macronie cédait aux pressions des petits amis du président, nous irions devant la cour européenne des droits de l’homme qui, en application de l’article 10 de la Convention de Sauvegarde des Droits de l’Homme, condamnerait de manière certaine la loi des petits fascistes du temps. Alors, Résistants, sachez qui sont les ennemis de la vie et de la liberté de pensée, d’expression ! Mobilisez-vous en les démasquant. La liberté et la vie, ça se défend !

Jean-Louis 28/01/2021 11:29

"Hypocrite et volontairement incohérent"... Je rejoins totalement cette conclusion de Bastien Lachaud que, soit dit en passant, je remercie vivement pour sa prise de position courageuse face à des collègues au mieux indifférents ou somnolents et, au pire, totalement insensibles à ces diverses problématiques touchant l'ensemble du monde animale ! Naturellement, il est plus facile de s'en prendre à une vieille dame dont l'animal de compagnie n'est pas à jour de vaccination plutôt qu'à un système dont le seul objectif est de faire de l'argent en exploitant par exemple des millions de poulets élevés dans des conditions innommables tout comme les "éleveurs" qui sont eux aussi sous pression permanente au point de pousser les plus vulnérables au suicide…
Quant à la chasse, nous savons tous ici combien le lobby cynégétique est puissant : leurs dirigeants aiment à se vanter de leurs accointances élyséennes et, de fait, peuvent se permettre tout et n’importe quoi ! Nous ne sommes, pour l’heure, pas assez nombreux à crier notre mépris face à ce système perverti mais, un jour, toutes ces injustices devront être réparées… Je ne peux pas imaginer que toutes ces magouilles –qui, au passage, signent l’arrêt de mort de millions d’animaux pour le seul plaisir d’un petit nombre- puissent ainsi perdurer ad vitam aeternam !

domi 28/01/2021 10:34

oui il y a encore beaucoup à faire contre la maltraitance animale d'autant plus que la maltraitance envers les humains ne recule pas...