Le peuple Kichwa crée un "chemin de fleurs" pour délimiter sa frontière

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les Kichwas, un peuple amérindien d’Amazonie équatoriale, dont le territoire est convoité par des entreprises pétrolières, protège sa forêt en marquant sa frontière avec des arbres fleurs. Une résistance pacifique soutenue par la campagne « Plantons pour la Planète », initiée par Fondation Yves Rocher…

Le peuple Kichwa de Sarayaku resiste pacifiquement aux menaces de déforestation. Photo : Catalina Martin-Chico

Sarayaku est situé dans la région amazonienne de l’équateur. Sur ce territoire de 135 000 hectares sont établis les  Kichwas, un peuple qui depuis tout temps vit en osmose complète avec sa forêt primaire.

Mode de vie menacée

Dans les années 2 000, ils ont vu leur mode de vie menacé par l’arrivée agressive de compagnies pétrolières. Ils ont résisté pacifiquement et engagé une procédure devant la commission interaméricaine des Droits de l’Homme qu’ils ont fini par gagner. 

Frontière unique au monde

Parallèlement à cela, ils ont commencé à  délimiter leur territoire en colorant leur frontière avec des arbres fleurs. Jean-Philippe Beau-Douëzy qui est écologue naturaliste s’est rendu sur place à la demande de la Fondation Yves Rocher qui aide ce peuple à garder intacte son identité. Il a pu constater que cette frontière unique au monde est visible aussi bien du ciel que du sol.

Un peuple qui défend sa forêt

"Ces arbres bosquets, sont plantés tous les quatre à cinq kilomètres, bien visibles du sol comme du ciel car positionnés sur les collines" précise l’expert :

« Ces plantations sont à prendre comme un appel à la communauté internationale afin de montrer qu'il y a là un peuple qui résiste et veut défendre sa forêt. »

Immersion dans un autre monde

Ce territoire est accessible en pirogue par le fleuve. Le peuple Sarayaku, de nationalité kichwa, a toujours refusé qu''il y ait une route pour mieux se protéger. Franchir sa frontière est une immersion dans un monde qui vit en harmonie avec la nature mais dont l'existence reste précaire…

Emmanuel Moreau*

*Esprit d’Initiative, du lundi au vendredi à 6h18 sur France Inter

 

Plantons pour la planète est une campagne initiée par la fondation Yves Rocher. Elle vient de célébrer son cent-millionième arbre planté dans le monde ! Cette campagne mondiale œuvre pour la préservation de ce territoire kichwa.

Découverte de cette résistance avec Jean-Philippe Beau-Douëzy, expert, au micro d'Emmanuel Moreau.

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Oui c'est un petit peuple admirable...
On aimerait pouvoir les aider...
Répondre
C
Une fois de plus c'est un petit peuple à qui d'insatiables exploitants veulent prendre leurs terres ! Leur réaction pacifique est admirable ! Cela suffira-t-il pour arrêter ces voyous ? J'en doute, hélas...
Répondre
C
C'est un peuple admirable! J'aurais aimé voir une photo de ces arbres, mais je suppose que c'est pour mieux les protéger... Et je ne savais pas pour la compagnie Yves Rocher. Bises et belle journée à vous deux.
Répondre
D
J'admire beaucoup ce peuple KICHWA qui, résiste pacifiquement à l'invasion effrontée et destructrice de compagnies pétrolières.... David contre Goliath, l'histoire se répète....
Répondre
Z
Tout un symbole mais cela suffira-t-il ?
Répondre
S
Bonjour,

Aucune photo pour illustrer cette frontière-fleurs s'il vous plaît?

Merci.
Répondre