Le chien Rex secouru, après huit ans de maltraitances

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La SPA de Strasbourg a récupéré un berger allemand qui vivait depuis huit ans enfermé dans un petit cabanon, contraint de faire ses besoins sur sa couche, dans une commune du sud du Bas-Rhin. L’association s’apprête à déposer plainte contre ses anciens propriétaires.

 

À 8 ans, ce Berger allemand n’a connu qu’un abri exigu. Il a été secouru vendredi par la SPA et les pompiers. Photo : SPA de Strasbourg

Le signalement est arrivé à la société protectrice des animaux (SPA) de Strasbourg en début de semaine : des riverains ont fait état de leurs soupçons de maltraitances envers un chien de leur voisinage, dans une commune du sud du département du Bas-Rhin.

Jeudi soir, Catherine Bronner – salariée de la SPA – s’est rendue sur place afin de vérifier l’information. C’est ainsi qu’elle a découvert Rex, un berger allemand de 8 ans, cloîtré dans un cabanon d’environ un mètre sur trois, couché sur ses excréments.

Ce canidé, avec pedigree en provenance d’un élevage, a passé toute sa vie enfermé « sans affection, sans jeux, ni interaction, ne connaissant que la solitude de ces quatre murs et parfois une porte qui s’ouvre pour glisser des croquettes ou un seau », déplore Catherine Bronner. Interrogé, le couple de propriétaires a nié les maltraitances. L’homme comme la femme ont cependant accepté, sans aucune difficulté, de signer les papiers d’abandon de leur berger allemand.

Vendredi matin, la SPA avec l’aide des sapeurs-pompiers a récupéré le chien et l’a ramené au refuge. « Ça n’a pas été facile, confie Catherine Bronner. Il a fallu toute l’efficacité et à la grande patience des pompiers pour y arriver. Le chien ne voulait pas sortir. Il avait peur et ne se laissait pas approcher. L’opération a duré plus de trois heures. » Au final, les secours ont été contraints de se servir de leur fusil hypodermique.

 

Rex… Photo : SPA de Strasbourg

Deux ans de prison encourus

Après une petite période d’adaptation, Rex devrait voir une comportementaliste pour animaux : « Nous espérons arriver à le sociabiliser ». La SPA s’apprête à déposer une plainte au parquet contre les propriétaires de Rex pour mauvais traitements et actes de cruauté. Ils encourent deux ans de prison ferme, 30 000 euros d’amende et l’interdiction définitive de détenir un animal.

En 2020, la SPA a déposé une quinzaine de plaintes pour maltraitances. L’année qui débute voit déjà quatre plaintes se profiler. « Nous sommes de plus en plus suivis par la justice et les magistrats, apprécie Catherine Bronner. Il y a une réelle prise de conscience de la souffrance animale et la volonté de poursuivre les maîtres est plus prégnante. »

Céline Lienhard  (23.01.2021)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Béa kimcat 27/01/2021 18:14

Pauvre chien !
Cela me fend le coeur de lire tous ces abominables comportements humains...

marine D 26/01/2021 09:22

Je ne comprend pas ce genre de traitements cruels infligés a des animaux si bienveillants et confiants, c'est révoltant et j'espère que cela sera enfin sévèrement puni

Anne 26/01/2021 03:32

Effectivement dominique et Denis ont raison mais ce permis limiterait les achats compulsifs. Pour les brutes , malheureusement la France est championne pour les peines qui ne sont jamais appliquées...Les choses semblent quand même avancer dans le bon sens mais si lentement

dominique 25/01/2021 23:24

Les sauvetages sont le fait de bénévoles . Cela les rend bénins dans les esprits . Il faudrait créer des emplois de surveillance et d’intervention, officiels, judiciarisés . « La peur du gendarme » en somme pour éviter ces comportements , le refus des interventions et instaurer des suites pénales effectives . Interdiction à vie de détenir un animal et lourdes peines en travaux d’intérêt général ! Puis surveillance régulière. Cette surveillance ne devrait pas être uniquement dévolue aux associations donc au bon vouloir en quelque sorte. Le laxisme de la société incite ces « sadiques brutes vicelards » à considérer qu’ils ne font pas grand chose de mal . Faisons de leurs agissements de vrais crimes et il y en aura beaucoup moins ; plus du tout ?????

Denis 25/01/2021 20:37

Dans la mesure où ce genre de maltraitance ne relève ni de l'incompétente où d’une méconnaissance de l'animal, un certificat de capacité ne changera rien au problème.
Un sadique, une brute, un tordu, un vicelard restera sadique, brutal, tordu, vicelard. Un certificat en fera au mieux un connard "diplômé".

Dominique 25/01/2021 19:40

Des modes... en ce moment c’est le berger australien ; à court terme il
y aura des bergers australiens en nombre dans les refuges ....

Jacky 25/01/2021 18:44

Je suis d'accord avec Danièle et Anne sur un permis de capacité pour détenir un animal. C'est devenu un achat compulsif pour certains.

Zoé 25/01/2021 17:55

J'en ai les larmes aux yeux . La loi doit changer et ces abominations ne doivent plus rester impunies .

Dominique 25/01/2021 17:25

Oui tant connus... ayant accompagné pendant des années dans notre département l’enquêtrice 30 millions d’Amis je peux tèmoigner; si nous en sauvions moins d’un sur dix c’est parce que la loi n’oblige pas les détenteurs à nous ouvrir; il fallait appeler les gendarmes , si humains et pas occupés sur une autre affaire ils venaient.. mais il leur fallait encore l’aval du procureur pour agir... et le procureur ne répondait que très rarement pris lui aussi par des affaires ... plus graves je suppose au sens des humains !. Ainsi on sauve seulement ceux dont le dètenteur est d’accord . L’exemple de Rudy adorable épagneul français de 11 ans rappelle le cas de Rex: dans un cagibi exigu... dans des excréments, un os à ronger lui était jeté parfois. Son eau je la revois: verte tellement croupie... il buvait son urine pour survivre . Pourquoi ? : l’abruti qui le détenait, un chasseur, l’a dit devant moi lors de l’intervention , il était handicapé des 2 jambes : « moi je ne peux plus chasser , je ne peux plus bouger alors pourquoi il y aurait droit lui? »;  précisons qu’il avait une compagne qui allait et venait et aurait pu s’occuper de Rudy. Mais non il fallait punir ce chien, lui faire payer ce dont il n’était pas responsable . Les gendarmes du coin sont enfin venus , pas compréhensifs ceux-là. Il a fallu insister pour qu’ils appellent le procureur... qui n’a pas répondu comme d’hab. Alors mon amie a pensé au dernier recours : le maire qui peut prendre un arrêté ; nous l’avons cherché sous la pluie pendant des heures , agriculteur il n’était pas chez lui. Nous n’avons pas lâché.... enfin trouvé il est venu, l’abruti nous attendait avec son fusil, menaçant . Le maire lui a rappelé qu’il lui avait demandé à plusieurs reprises de traiter mieux son chien, donc ça se savait ... on le voyait de la rue et c’est d’ailleurs une vieille dame en visite chez une amie qui l’avait signalé . Arrêté du maire. Nous avons pris Rudy... pas comme Rex il est venu confiant, est montè dans ma voiture et nous l’avons emmené dans un autre village chez cette dame âgée car elle avait dit qu’elle l’adopterait. Une personne adorable comme il en est tant: plus en très bonne santé , ayant deux cockers dont l’une très malade avec soins vétérinaires coûteux . Rudy a trouvé enfin la belle vie. Il était la nuit dans la véranda sur un canapé porte ouverte pour qu’il puisse sortir car il n’est jamais devenu très propre forcément . Et pouvant accéder au grand jardin où il aimait courir et s’ébattre. Nous allions le voir parfois et il a vécu jusque 15 ans, 4 ans de bonheur après l’enfer, un petit ange . Mais il reste une exception, la loi doit changer. Absolument et vite !

Anne 25/01/2021 16:10

Je serais d’accord pour ce permis capacité d’avoir un chien. Les grincheux y verront sans doute une taxe en plus mais si ça pouvait empêcher l’achat irréfléchi du genre un husky en appartement sans grande sortie en jardinerie mais hélas aussi dans les mauvais élevages ce serait un progrès

Simone 25/01/2021 15:53

Nous en avons tant connus, des Rex !! Quelle tristesse et quelle colère : en 8 ans, personne n'a remarqué ce pauvre toutou ?? Mais j'ai confiance, il trouvera une famille digne de ce nom..

danièle 25/01/2021 13:57

Je redis : il faut un permis de capacité -comme le permis voiture- pour détenir un animal !
Nous sommes une civilisation consciente et responsable. Un permis théorique et pratique avec contrôle et retrait du permis le cas échéant.