Journal du couvre-feu/J.55 ‘’Sylvestre, chaton rescapé’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La balade de Patricia et de son chien Loki en bordure de forêt s’est transformée en mission de sauvetage : un jeune chaton sauvage, un authentique Félis Silvestris, était affamé et en hypothermie.

Ce jeune chat sauvage, très mal en point, a été secouru près de Wittring (57). Photo : Clinique vétérinaire des Faïenceries (Cliquez pour agrandir)

Ce jeune chat sauvage, très mal en point, a été secouru près de Wittring (57). Photo : Clinique vétérinaire des Faïenceries (Cliquez pour agrandir)

« On se promenait tranquillement en forêt quand subitement mon chien a sauté dans le bas-côté et que j’ai vu un petit chat cracher tout ce qu’il pouvait pour se débarrasser de mon Loki. Je me suis rendue-compte qu’il avait roulé dans le fossé et qu’il semblait bien trop petit pour survivre. Il était dans une très mauvaise posture : il était tombé dans l’eau glacée… En rentrant à la maison j’ai immédiatement appelé la SPA où on m’a conseillé de le ramener rapidement à la clinique vétérinaire des faïenceries à Sarreguemines… » Raconte Patricia

A son arrivée à la clinique, le petit félidé se trouve en état d’urgence absolue : « comateux et en hypothermie sévère, il ne déclenchait même plus le thermomètre relate une soigneuse de la clinique. Son pronostic vital était manifestement très réservé ! » Les assistantes se rendent rapidement compte qu’il ne s’agissait nullement d’un chat domestique comme on pouvait le penser de prime abord mais, bel et bien d’un jeune chat forestier, autrement dit d’un Felis Silvestris ! En cette période hivernale, les proies se font rares et ce chaton de quatre mois seulement était bien incapable de chasser sans l’aide de sa mère ce qui expliquait qu’il était affamé et très affaibli par les rudes conditions hivernales !

Pour mettre un maximum de chance de s’en sortir du côté du jeune félin, une perfusion intraveineuse a été rapidement mise en place et le personnel de la clinique l’a installé dans une cage sécurisée avec un tapis chauffant « car il est trop faible pour réguler sa température corporelle ! »

Au bout de deux heure seulement, l’animal commence à se réveiller progressivement et, dès qu’il en a la force, il se précipite sur la gamelle de nourriture mise à sa disposition pour l’engloutir : « il était affamé » se souvient une des assistantes !

À ce stade, il se laisse encore facilement manipuler et il faut plus de recul pour savoir s’il y aura des séquelles et si son organisme est capable de récupérer toutes ses fonctions! Mais l’équipe de soignants est rassurée et estime qu’il a de bonnes chances de se remettre…

L’attitude du petit félin le lendemain matin confirme ce premier diagnostic : reposé et repu, il a manifestement retrouvé son comportement sauvage et réservé : le vétérinaire considère que le petit animal est sauvé !

Dès lors, la clinique organise son rapatriement vers le GORNA, un centre de soins spécialisé dans l’accueil et la réinsertion de la faune sauvage car, il est impensable de remettre le jeune chat forestier dans la nature sans être certain qu’il sera capable d’y survivre par ses propres moyens ! Là-bas, il partagera son enclos avec un autre jeune rescapé de son espèce et bénéficiera de toutes les attentions des soignants du centre…

Tous deux  y resteront probablement jusqu’au printemps afin de mettre toutes les chances de leurs côtés avant d’envisager un retour dans le milieu naturel ! Une histoire qui se termine bien : ce n’est hélas que trop rarement le cas…

Photos : Clinique vétérinaire des Faïenceries (Cliquez pour agrandir)
Photos : Clinique vétérinaire des Faïenceries (Cliquez pour agrandir)Photos : Clinique vétérinaire des Faïenceries (Cliquez pour agrandir)
Photos : Clinique vétérinaire des Faïenceries (Cliquez pour agrandir)

Photos : Clinique vétérinaire des Faïenceries (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Béa kimcat 09/02/2021 18:09

Touchante et belle histoire.
Il a eu de la chance ce beau petit chaton sauvage...

Zoé 07/02/2021 12:10

Trés belle histoire! Il revient de loin ce beau petit fauve et a eu de la chance !

Dominique 07/02/2021 09:42

4mois!! Je n’aurais pas pensé que dans la nature des petits venaient au monde juste avant l’hiver ... ! Heureuse de lire qu’existe toujours cette partie de l’Humanité qui aime, protège, sauve.....

Françoise 07/02/2021 09:34

Merci à Patricia et Loki pour ce sauvetage. Il me semble voir sur ces belles photos la différence entre le visage d'un chat dit domestique et celui d'un chat sauvage, mais peut-on s'y fier ou n'est-ce qu'une impression ? Et ces chats sont-ils nombreux dans nos forêts françaises ? Bref, si nous sortons nous balader aujourd'hui (entre deux averses bien sûr), quelle chance avons-nous d'en croiser un et de le reconnaître en tant que chat sauvage ?

Françoise 07/02/2021 17:55

Merci Jean-Louis pour ces infos dont je viens de prendre connaissance. Bonne soirée.

Jean-Louis 07/02/2021 10:56

Bonjour Françoise, voici une publication qui date certes un peu mais, son contenu est évidemment toujours valable ! Je vous invite donc sur cette page : ''Chat Sauvage ou chat haret ?'' (https://natureiciailleurs.over-blog.com/2017/11/chat-sauvage-ou-chat-haret.html ). Mais, pour ce qui est de la probabilité d'en croiser un par chez vous, je ne peux hélas pas répondre à votre interrogation : de nombreux facteurs entrent en effet en ligne de compte (notamment concernant le biotope)... Mais, qui sait, peut-être, en avez-vous déjà croisé ! Moi, ça m'arrive de temps en temps (voir ici : https://natureiciailleurs.over-blog.com/2017/07/rencontre-avec-un-chat-forestier.html ) mais, je reconnais que, souvent, les rencontres sont furtives et donc l'identification est assez difficile. Bon dimanche à vous...

Jpl 07/02/2021 09:23

Très belle histoire, minou craquant mais prompt à ressortir ses griffes et tant mieux pour lui!

danièle 07/02/2021 09:12

Merci Loki et Patricia. Bon dimanche à tous !

Jacky 07/02/2021 08:46

Belle histoire.

Erika 07/02/2021 08:13

Il est très beau ce chaton forestier.
Une histoire qui se termine bien pour lui et lui laisse une chance de pouvoir survivre dans la nature...

JC 07/02/2021 08:04

J’ai découvert, grâce à ce blog, l’existence des chats sauvages ou forestiers. Il ne semble pas que nous en ayons en Bretagne. Bonne chance à lui dans sa future vie pleine d’embûches.

DOMI 07/02/2021 05:23

il a une tête superbe