Journal du Couvre-feu/J.46 ‘’Grand-duc urbain’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Il est très rare de pouvoir observer un Hibou grand-duc, le plus grand rapace nocturne du monde, dans la nature ! Lorsque l’oiseau mythique est signalé a fortiori en milieu urbain, la nouvelle réjouit évidemment tout naturaliste qui se respecte…

L’envergure du plus grand rapace nocturne peut atteindre 1,80 m. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

L’envergure du plus grand rapace nocturne peut atteindre 1,80 m. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Dans un article paru il y a quelques jours dans le quotidien régional Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Fanny Holveck dresse un petit bilan de ce rapace ‘’dont l’envergure peut atteindre 1,80 m, soit à peine moins qu’une cigogne.’’ Elle ajoute qu’ ‘’avec le couvre-feu à 18 h et le silence –relatif— qui l’accompagne, les habitants d’Obernai, jolie et pittoresque bourgade alsacienne, pourront peut-être, s’ils tendent l’oreille, entendre le chant caractéristique du hibou grand-duc : puissant, parfois même un peu effrayant, et résonnant jusqu’à deux kilomètres à la ronde.’’

C’est la première fois qu’un hibou grand-duc semble s’être installé en pleine ville

‘’Le plus grand rapace nocturne du monde, au plumage brun foncé tacheté de noir, a été entendu et aperçu à plusieurs reprises en plein centre-ville d’Obernai, ces derniers jours’’ confirme la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

Si la présence de trois ou quatre couples a déjà été attestée dans le Piémont des Vosges, c’est la première fois qu’un hibou grand-duc semble s’être installé en pleine ville – il a été aperçu perché sur le beffroi, il y a quelques jours, puis au mont National, sur les hauteurs de la commune. Le fait que son chant résonne empêche de savoir exactement où il niche.

« Si on se met à sa place, on comprend pourquoi il a choisi Obernai »

’Si on se met à sa place, imagine Christian Braun, directeur de la LPO Alsace, on comprend pourquoi il a choisi Obernai : il lui faut un gîte en hauteur. Or ici, il y a une église, un beffroi, des tours médiévales où il peut être tranquille. Il faut aussi le couvert. En ville, il y a des rats – même s’il y en a moins à Obernai qu’à Strasbourg –, des pigeons, des corneilles… La nuit, il va chasser les animaux qui dorment. C’est plus compliqué pour les grands-ducs qui sont dans les Hautes Vosges en ce moment, où l’accès à la nourriture est beaucoup plus difficile.’’

Pour qu’il s’installe durablement, certaines conditions doivent toutefois être réunies

Pour qu’il s’installe durablement, certaines conditions doivent toutefois être réunies, à commencer par la quiétude de son lieu d’habitation : il ne faudrait pas que des travaux viennent le perturber, par exemple. La LPO a d’ailleurs pris contact avec la municipalité d’Obernai pour l’informer et éventuellement la conseiller. (…)

« Ce serait le premier cas de reproduction en ville »

Pour l’heure, il y a des raisons d’être optimiste : le fait que le hibou d’Obernai chante est plutôt bon signe, indique le spécialiste. Cela signifie qu’il se sent bien et laisse supposer qu’il pourrait avoir envie de trouver une compagne et de fonder une famille dans la cité de sainte Odile. ‘’Ce serait le premier cas de reproduction en ville’’, assure le directeur de la LPO, qui se réjouit surtout que ‘’des animaux pourchassés, exterminés, puissent revenir. De plus en plus, le hibou grand-duc regagne le terrain qu’il avait quitté au Moyen Âge’’. Christian Braun imagine des actions pédagogiques, avec les enfants de la commune par exemple, pour mieux faire connaître le seigneur de la nuit.

Fanny Holveck (16 janv. 2021)

Au moins une cinquantaine de couples en Alsace

Très apprécié au Moyen Âge, le hibou grand-duc vivait alors dans les villes, près des hommes, qui l’appréciaient pour son rôle d’ ‘’éboueur’’ : il mangeait les rats. Considéré ensuite comme un oiseau de mauvaise augure, et exterminé par l’homme qui le percevait comme un nuisible, il avait totalement disparu en Alsace au cours du XXe siècle, avant de réapparaître progressivement dans les années 70, notamment suite à des programmes de réintroduction chez nos voisins allemands.

Il est toujours sur la liste rouge des oiseaux menacés, mais sans doute plus pour longtemps, selon la LPO. En 2015, entre 22 et 34 couples de hiboux grand-duc avaient été recensés en Alsace. Christian Braun estime qu’il pourrait y en avoir plus du double aujourd’hui. Les effectifs nationaux sont estimés entre 2 000 et 4 000 couples. Trois ou quatre couples ont été observés dans le Piémont des Vosges, autour d’Obernai-Rosheim. Il y en aurait aussi eu l’un ou l’autre à Molsheim, à l’ancienne raffinerie de Reichstett, à Illkirch, Wissembourg ou encore Kaysersberg, entre autres.

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cléo 30/01/2021 02:55

Ah! C'est une super bonne nouvelle ça! Elle est adorable ta photo! Bises et bon week-end à vous deux!

Béa kimcat 29/01/2021 18:42

Une bonne nouvelle.
On lui souhaite une belle vie en ville.

Zoé 29/01/2021 16:55

Il est tellement beau ! J'espère qu'Obernai va tout faire pour le protéger.

Dominique 29/01/2021 13:27

Autre auteur, extraits d’extrait : « Il était presque blanc, gigantesque: le plus grand nocturne que j’aie vu, un grand-duc plus haut qu’un chien de chasse. Il marchait emphatiquement en soulevant ses pieds noyés de plumes....................................Le haut de ses ailes lui dessinait des épaules d’homme, et deux petites cornes de plumes, qu’il couchait ou relevait, tremblaient comme des graminées au souffle d’air de la lucarne. Il s’arrêta, se rengorgea tête en arrière et toute la plume de son visage magnifique enfla autour d’un bec fin et de deux lacs d’or où se baigna la lune. Il
fit volte-face, montra son dos tavelé de blanc et de jaune très clair............................Il avait des manières de maître, une majesté d’enchanteur..... etc » Colette

Jean-Louis 29/01/2021 16:36

Magnifique !
Merci Dominique pour cette belle citation !

Dominique 29/01/2021 11:39

Le « grosibou » de Lili des Bellons !

Mario 29/01/2021 10:37

Une bonne nouvelle espérons qu'il trouvera un endroit calme pour y fonder une famille.
Il y a quelque années un couple sauvage avait niché au cœur du zoo de Mulhouse la aussi en peine ville.

Gérard 29/01/2021 10:27

Voici une bonne nouvelle pour nos amis d'Obernai, ce magnifique oiseau de nuit se rencontre plus souvent dans une falaise comme à la carrière Barrois de Freyming Merlebach; Souhaitons que celui-ci, certainement descendu des Vosges pour trouver sa pitance, s'établisse dans cette belle ville. Bon vent à lui

Jpl 29/01/2021 09:19

Espérons que cette belle histoire perdure d’une manière ou d’une autre, en ville ou en dehors, pour le bien être de cette espèce mythique.

Jacky 29/01/2021 08:33

Belle opportunité pour Obernai de se distinguer avec la protection d'un oiseau menacé.

danièle 29/01/2021 07:56

Très bel animal à respecter : le plus grand rapace nocturne du monde ? Attention les petits ... !

Claire 29/01/2021 06:43

J'allais dire : chouette article ! Mais, non : il s'agit d'un hibou...Avouez que "Hibou article", c'est ridicule ! Bon, trêve de plaisanterie, il est toujours agréable d'apprendre que, même en milieu urbain, il y a parfois de bonnes nouvelles concernant la biodiversité ! Je n'ai jamais vu de grand duc mais même la présence de pigeons ou de moineaux me fait plaisir lorsque j'en croise ! Peut-être qu'un jour d'autres espèces feront ainsi un retour fracassant dans nos villes et villages, ce serait assurément très chouette !

Domi 29/01/2021 06:04

Bel article sur un bel oiseau