Journal du Couvre-feu/J.44 ‘’Sur les rails...’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

S’il est une ‘’chasse’’ qui s’autorise tout, absolument tout, c’est bien la vénerie : en témoigne ce nouvel ‘’incident’’ ayant pour cadre la gare de Chantilly dans l’Oise où chiens, chasseurs et suiveurs ont poursuivi un cerf épuisé jusque sur les voies ! Le tout au détriment de la sécurité la plus élémentaire et en provoquant d’importants retards sur l’ensemble du trafic SNCF de la région…

Le cerf acculé par la meute en gare de Chantilly. Image extraite de la vidéo d’AVA Chantilly

Ce mardi après-midi, le trafic des TER sur la ligne entre Paris et Creil a été largement perturbé. La raison ? Une pagaille dont une société de vénerie est à l’origine pour avoir poursuivi un cerf jusque sur les voies de la gare de Chantilly.

Scène surréaliste immortalisée, ce mardi, dans la gare de Chantilly, dans l'Oise. Aux alentours de 16 h, un cerf a déboulé, poursuivi par une meute de chasseurs à courre. L'animal a finalement trouvé refuge sur les voies SNCF.

Derrière l’animal et les chiens, suiveurs et chasseurs n’ont pas hésité à pénétrer aussi dans la gare, traversant à leur tour les voies. C'est l'association AVA (Abolissons la vénerie aujourd’hui) qui a filmé cette scène surréaliste.

Sans forcément prendre garde aux règles de sécurité, les chasseurs ont récupéré leurs chiens qui encerclaient le cerf. L’animal sauvage s’est ensuite couché sur les voies, épuisé. Le temps de cette scène, la SNCF a, de son côté, arrêté la circulation des trains dans les deux sens dès 16 h 45. Pompiers et forces de l’ordre sont arrivés sur place pour sécuriser les lieux en attendant la venue d’un vétérinaire chargé d’endormir le cerf pour dégager les voies. Après avoir reçu une fléchette anesthésiante, l’animal est finalement reparti de lui-même dans les bois, sain et sauf.

L’incident aura duré 2 h 45 selon la SNCF, provoquant "des retards pour 40 à 50 trains et la suppression de 7 trains" sur la ligne "très fréquentée" entre Paris et Creil. Selon 20 Minutes, le transporteur ferroviaire va d’ailleurs déposer, ce mercredi, une plainte contre X. Une enquête devra donc déterminer si la société de vénerie organisatrice de la chasse à courre est responsable de cette pagaille…

La Dépêche du Midi (14.01.2021)

Vidéo : Un cerf se réfugie sur les voies SNCF pour fuir les chasseurs, la gendarmerie forcée d’intervenir (1 :17)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 27/01/2021 19:16

Une bien triste histoire ! Ces chasseurs sont lamentables. Heureusement le cerf est en vie.

Jean-Louis 29/01/2021 06:48

Le cerf est en vie Françoise mais probablement pas indemne ! Après des heures de fuite éperdue, poursuivi et mordu par une meute de chiens -au passage : avez-vous vu comment on saisi ces chiens et qu'on les jette sur le quai ?- il es évident que l'animal traqué en gardera de lourdes séquelles... s'il ne meurt pas un peu plus d'une crise cardiaque ce qui est loin d'être rare pour les animaux ainsi stressés !

Sylvette 27/01/2021 15:27

je suis d accord avec jean louis être inactif devant de telles scènes de barbarie nous rend aussi coupable.
Cette fois le cerf est sauf heureusement

Jean-Louis 29/01/2021 06:53

Même réponse qu'à Françoise ci-dessus concernant le cerf qui ne doit pas être aussi "sauf" qu'on pourrait l'espérer !
Encore une fois : bravo aux militants d'AVA pour leurs actions sinon d'entraves à la chasse à courre (ce pour quoi ils pourraient être condamnés...) mais de témoins filmant ce genre de scènes atroces ! Les chasseurs apprécient peu qu'on diffuse des images de la réalité de leur "loisir" ignoble, continuons donc à les faire largement circuler...

Mario 27/01/2021 12:05

Ils se permettent tout car ils ne sont jamais inquiétés quoiqu'ils fassent alors pour quoi se gêner ??
Soutenus au plus haut niveau de l'état ils se sentent au dessus du commun des mortels et les faits leurs donnent raison il y a gros à parier que la plainte de la sncf n'aboutira pas .La "justice" trouvera une quelconque excuse pour les absoudre de toute faute comme toujours.

Zoé 27/01/2021 12:02

Ils sont tellement imbus d'eux-mêmes et comme la plupart du temps c'est en toute impunité , (vu leurs soutiens hauts-placés! ) que rien ne les arrête ! Gageons que cette fois encore , ils ne seront pas inquiétés!

Martine 27/01/2021 10:31

Un point positif dans cette histoire : le cerf aura eu la vie sauve !!

danièle 27/01/2021 09:16

Vivement la fin de ce monde !

Jpl 27/01/2021 09:07

Vu hier l’interview d’un « saigneur«  « épuiseur » « chasseur » perché sur son cheval, qui revendiquait sa supériorité sociale par rapport à un groupe d’actifs anti-chasse à courre venus perturber leur partie de chasse , chômeurs qui n’ont rien d’autre à faire disait t-il en se marrant bêtement. Cela donne effectivement une bonne idée de la supériorité revendiquée par ces nantis qui au passage n’ont rien d’autre à faire non plus semble t-il!
La monarchie revient très fort avec à leur tête un non roi qui se prend tout de même pour un souverain .

Claire 27/01/2021 06:28

On se croirait vraiment à l'époque des seigneurs qui ne respectent rien ni personne ! De telles pratiques -la chasse à courre- sont à bannir sans tarder quant aux responsables de cette pitoyable mascarade -qui a tout de même générée d'importants retards-, ils doivent être sanctionnés comme n'importe quel autre délinquant !

Jean-Louis 27/01/2021 06:47

Non seulement vous m'avez devancé Claire mais, en plus, vous lisez dans mes pensées... Je nommerai, pour ma part, ces individus des "saigneurs" qui plus est, des nostalgiques de temps passés où, effectivement, les nantis s'accordaient tous les droits y compris celui de piétiner les champs de ceux qui les travaillaient durement ! Autres temps, autres conséquences : des trains à l’arrêt, des usagers à la peine… Je suis par ailleurs toujours aussi surpris par l’inaction des spectateurs de telles scènes : rares sont les personnes qui, spontanément, osent se mettre en travers des chasseurs pour secourir un animal en détresse… Il serait temps, là aussi, que les choses changent !