Journal du Couvre-feu/J.34 ‘’Marmottes… alsaciennes’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Si le Grand Hamster d’Alsace rencontre bien des difficultés pour survivre dans la dernière région française où il est encore présent –notamment en raison des énormes monocultures de maïs qui réduisent considérablement l’habitat du petit et emblématique rongeur- il est en revanche un animal introduit qui survit de toute évidence sans trop de mal : la Marmotte…

Les marmottes alsaciennes de la Vallée de la Bruche… Photos : Michel Schliffer (Cliquez pour agrandir)Les marmottes alsaciennes de la Vallée de la Bruche… Photos : Michel Schliffer (Cliquez pour agrandir)

Les marmottes alsaciennes de la Vallée de la Bruche… Photos : Michel Schliffer (Cliquez pour agrandir)

Lorsque mon ami Michel m’a envoyé les deux photos ci-dessus en précisant qu’elles avaient été prises en Alsace, dans la vallée de la Bruche, j’ai d’abord cru à une blague de sa part ! Mais, comme il persistait, j’ai effectué quelques recherches et j’ai dû me rendre à l’évidence : il y a bien des Marmottes alsaciennes observées dans le Massif Vosgien et notamment du côté du Champ du Feu (Belmont) !

Selon certaines sources, ces animaux auraient été introduits il y a une trentaine d’années par… des chasseurs ! Je n’ai aucune certitude à ce sujet d’autant plus que je ne vois pas trop l’intérêt d’une introduction de ce genre mis à part de faire quelques ‘’cartons’’ supplémentaires. L’espèce n’étant pas protégée (classée au niveau le plus bas par l’Union Internationale de la Nature (UICN) à savoir ‘’Préoccupation mineure’’) elle est donc chassable et bien sûr chassée…

Pour en savoir un peu plus sur ce bel animal et notamment sur sa manière de passer l’hiver rigoureux des Alpes, retrouvez ‘’La longue nuit de la marmotte’’ (ICI).

Journal du Couvre-feu/J.34 ‘’Marmottes… alsaciennes’’Journal du Couvre-feu/J.34 ‘’Marmottes… alsaciennes’’
Journal du Couvre-feu/J.34 ‘’Marmottes… alsaciennes’’

D’autres photos de ces Marmottes alsaciennes prises par Olivier Stumpert/Image Nature, un forum dédié à la photographie naturaliste (ICI).

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dominique 18/01/2021 02:07

C'est sûr, on peut se dire qu'on n'aura plus besoin de grimper en altitude pour voir ces charmantes créatures! Mais moi aussi suis contre ces transplantations d'animaux depuis leur habitat naturel vers un autre; ce n'est pas les respecter.
Mais allez demander du respect aux chasseurs, s'ils avaient le sens du respect....ils n'existeraient pas ...en tant que chasseurs !

Françoise 17/01/2021 19:19

Je connais surtout celles des Alpes et des Pyrénées. Mais je connais aussi des randonneurs qui imitent très bien leurs cris, au point que tout le monde s'y trompe. Et j'ai deux questions puisqu'il y a ici des connaisseurs : est-ce bien de les imiter ? et est-ce que les marmottes savent faire la différence ?

Zoé 17/01/2021 18:52

Merci pour ces belles marmottes, je les adore! J'aimerais tant en voir "pour de vrai".
Belle soirée à vous 2 .

Béa kimcat 17/01/2021 17:33

Merci pour ce très beau billet.
Jolies marmottes (et alsaciennes)
Belle soirée de dimanche Jean-Louis

Cléo 17/01/2021 16:37

C'est donc une belle surprise! C'est si joli une marmotte! Bises et belle journée à vous deux.

Mario 17/01/2021 10:35

Bonjour
Les marmottes du champ du feu ne sont pas les seules à avoir été introduites dans les Vosges mais c'est la seule souche qui a survécu. Il y a eut une introduction dans le Massif du Grand Ballon en 2003 introduction de 19 animaux capturés dans la Vanoise. Lâcher effectué part les chasseurs. Dans leur idée elles devaient servir à nourrir les lynx pour les détourner des chevreuils et autre gibier ...Malgré quelques naissances, en automne 2007 il n'en restait qu'une seule, en 2008 j'ai trouvé son cadavre à l'entrée du terrier au printemps. Il y avait eut une autre introduction plus ancienne dans le Massif du Hohneck mais les animaux n'ont survécus que 2 ou 3 ans.
Comme quoi il est toujours hasardeux d'introduire une espèce dans un milieu qui n'est pas le sien.
A noter que les marmottes des Pyrénées ont été elles aussi introduites à partir de marmottes alpines.

Celles du champ du feu ont été nourrit discrètement pendant plusieurs années ce qui leur a permis de s'installer.
Mais à part amuser les touristes cette introduction n'a strictement aucun intérêt sur le plan de la biodiversité.Il est beaucoup plus important d'essayer de sauver la faune d'origine que d'importer des espèces qui n'ont jamais vécu là.

Jean-Louis 17/01/2021 13:14

Merci pour ces précisions Mario ! Grâce à vous, j'en sais désormais un peu plus sur ces marmottes "alsaciennes" !
Tout à fait d'accord avec vous pour ce qui est de ces "introductions" dans un but, à mon sens, peu digne d'authentiques écologistes même si, moi aussi, j'aime bien voir les marmottes ! Détourner le lynx du chevreuil par ce biais est ridicule alors que, justement, ce qui est important dans la biodiversité, c'est que le prédateur chasse ses proies naturelles... Mais, sans doute que le monde de la chasse préfère se charger lui-même de la limitation des cervidés : le lynx, dans ce cas, est évidemment de trop ! CQFD...

marine D 17/01/2021 09:18

De ces belles marmottes j'en ai aperçu dans les Pyrénées, elles sont si charmantes ! Pour la monoculture de maïs, hélas, on connait bien ce problème en Pyrénées atlantiques !

Michel 17/01/2021 09:00

C'était vraiment une surprise, en ce dimanche après-midi du mois d'octobre, de faire cette belle
rencontre
Après l'incrédulité de la découverte, j'ai fait des recherches, pour découvrir que je n'avais pas été victime d'hallucinations, d'autres avant moi ayant fait les mêmes observations dans le même secteur !
Un ami, habitant sur place, m'en avait déjà parlé, mais avant cette rencontre, j'avais toujours pensé qu'il avait bluffé !!!

Jean-Louis 17/01/2021 13:15

Dorénavant, c'est promis, je ne mettrai plus ta parole en doute !

Jacky 17/01/2021 08:57

Elles se dressent et sifflent " jetzt geht's los". Vive l'Alsace !

JC 17/01/2021 08:25

Je n’ai pas rencontré les marmottes alsaciennes lors de mes randonnées. Mais les nombreuses marmottes alpines lors de celles des Alpes, Vanoise. Mercantour, Oisans,.. ont été des moments privilégiés des randonnées. Et suisses, italiennes ou françaises, elles sont toujours sociables, actives, curieuses et attentives à la fois à nos passages quand elles se dressent fièrement et sifflent aussi.

Jean-Louis 17/01/2021 08:02

Petit clin d’œil à l'ami Michel, en ce dimanche matin : hier il crapahutait dans plus de 60 cm de neige avec ses raquettes...

domi 17/01/2021 07:21

je ne connais que les alpines, du côté d'Embrun, beau spectacle