Journal du Couvre-feu/J.33 ‘’Australie, un an après…’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Dans sa ‘’Chronique Environnement’’ du 5 janvier, Camille Crosnier revient sur les effroyables incendies qui ont ravagé environ 20 millions d’hectares en Australie l’an dernier ! Outre ces chiffres, il y a également les millions d’animaux qui ont péri et notamment l’emblématique et très photogénique Koala…

Un an après les incendies qui ont touché l'Australie, il est urgent de compter les koalas. Photo : Internet

60 000 koalas tués d’après les estimations qui avancent ce chiffre d'une population réduite aujourd’hui à moins de 40 000 individus. En fait,  il est difficile d’avoir une idée précise de leur nombre, car la méthode de comptage officielle est bien peu rigoureuse, avec des marges d’erreur allant de 20 à 80% !

La bonne vieille technique de la balade en forêt : le nez levé à la recherche d’une boule de poils accrochée à sa branche. Sauf qu’ils sont parfois perchés si haut dans leur eucalyptus qu’on ne peut pas les voir à l’œil nu, qu’on aura beau être hyper concentré, le regard n’est quand même pas un radar infaillible, d’autant que les koalas dorment 20h par jour… et repérer un animal immobile, c’est encore plus difficile… ! (…)  Alors, comment les dénombrer ces marsupiaux, allez-vous me dire ?

Trouver la bonne méthode

Comment trouver la bonne méthode pour compter les koalas ? Eh bien le gouvernement australien vient de débloquer l’équivalent d’1,2 million pour un comptage digne de ce nom, avec l’aide d’un peu de technologie : des sondes acoustiques, pour repérer les mâles qui beuglent pendant la période de reproduction. Des drones détecteurs de chaleur, et des chiens renifleurs, qui trouveront aussi les crottes de koalas, indicateur évidemment important de leur présence. Si tout est bien utilisé, la marge d’erreur pourrait être réduite à 10%, permettant d’avoir un inventaire bien plus solide ! 

Mais est-ce que ça suffira à sauver les koalas ?

Non juste à dresser le tableau... D'ailleurs 23 associations ont écrit une lettre ouverte demandant plus qu’un recensement, car ces animaux emblèmes de l’Australie, qu’on adore trouver tout mignons, sont effectivement en danger, depuis plusieurs années : après avoir été chassés sans scrupules pour leur fourrure au début du XXe siècle, c’est leur habitat qui se réduit, en raison du changement climatique, la sécheresse en particulier. Et les incendies l’an dernier ont détruit 80% du territoire qu’il leur restait !

Des mesures sont donc déjà prises en parallèle : certains des koalas blessés par exemple viennent d’être relâchés dans la nature après avoir été soignés de longs mois, l’État de Nouvelle Galles du Sud, celui de Sydney, vient d’ajouter 1 000 hectares de réserve naturelle, et demande aux propriétaires qui le peuvent de faire de leur terrain des "paradis à koalas". Enfin l’ong WWF va semer des dizaines de milliers de graines d’eucalyptus par drone, pour que le plus vite possible, les koalas puissent dormir et se nourrir tranquilles. C'est tout ce qu'on leur souhaite ! Sans oublier les milliards d'autres animaux, et notamment les batraciens, qui ont péri dans les incendies…

Camille Crosnier

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Béa kimcat 17/01/2021 17:34

Pauvres koalas...
C'est tellement triste...

Zoé 16/01/2021 17:19

Infiniment triste aussi pour ces vies irrémédiablement perdues et les souffrances endurées par tant d'animaux . Et totalement pessimiste pour l'avenir !

Françoise 16/01/2021 16:29

Ceux qui luttent sur place contre tous ces fléaux n'ont pas la tâche facile et ne sont pas plus dupes que nous. Ils savent bien que rien n'est réglé. On leur souhaite bien du courage pour continuer de se battre dans d'aussi mauvaises conditions et avec aussi peu d'espoir dans un avenir plus qu'incertain... Mais ils n'ont pas le choix et ils le savent.

Anne 16/01/2021 15:51

D'accord avec ces commentaires, et j'ajouterais : n'utilisent-ils pas des centrales à charbon? il faudrait aussi revoir leur façon de gérer leur territoire ce qui aiderait globalement toute la planète ; et pas seulement les Koalas. Leur action "koalas" ressemble bien à de la poudre aux yeux pour nous faire gober qu'ils vont être vertueux...

Jacky 16/01/2021 09:16

Le gouvernement australien tentent de redorer leur blason. Si les australiens ont une faune endémique
exceptionnelle, ils ont aussi une géologie exceptionnelle. L'exploitation de leurs mines de fer, nickel, uranium et autres a été accélérée. Elle a fortement contribué à l'essor du pays. La contrepartie se trouve dans la pollution et ces incendies.

Jean-Louis 16/01/2021 08:58

Que de vies détruites : Claire a tellement raison de se montrer aussi peu optimiste ! Compter les koalas est important et nécessaire sans aucun doute ! Soigner les blessés et les relâcher dans leur milieu naturel s'impose tout autant bien sûr... A ce propos, il faut saluer le travail extraordinaire des associations qui, inlassablement, agissent sur le terrain : que se passerait-il sans l'action de tous ces bénévoles ? Ce ne sont malheureusement pas les gouvernements qui se montrent les plus efficaces en la matière... Bien entendu, on y met les moyens : on débloque des fonds, on met en branle des merveilles de technologie... et après ? Concrètement, personne n'en sait rien, on ne peut qu'espérer que tout cela serve vraiment à quelque chose ! Quant au "plus jamais ça" espéré par Cléo, je suis tout aussi dubitatif que Claire..

Claire 16/01/2021 08:37

20 millions d'hectares ravagés ? Combien de millions de victimes animales ? C'est atrace et inimaginable...
Les Koalas avec leur belle frimousse nous font fondre assurément mais je ne peux m'empêcher de penser à toutes ces vies irrémédiablement détruites à jamais... Cela me rend infiniment triste car si la biodiversité se réduit un peu partout, ces incendies catastrophiques sont évidemment un accélérateur pour l'ensemble du monde vivant...
"Plus jamais ça" espère Cléo : je crois pour ma part au contraire que de telles cataclismes il y en aura de plus en plus... Je suis désolée d'être aussi négative alors que le paysage est si beau au-dehors avec ce blanc immaculé partout !
Bonne journée malgré tout...

danièle 16/01/2021 07:42

Soigner les vies restantes, revivre autrement et mieux, voilà ce qui nous attend !

Cléo 16/01/2021 05:33

C'est certain que c'est bien de savoir à peu près exactement leurs nombres, pour mieux les aider peut-être. C'était un événement si triste dont nous espérons qu'il ne se reproduira plus jamais... Bon week-end à vous deux!