Journal du Couvre-feu/J.25 ‘’Carrot, un jeune cerf peu craintif, a reçu une flèche en pleine tête !’’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Ce cerf curieux et affectueux, qui ne craignait pas les hommes, a été blessé d’une flèche dans la tête au Canada. Grâce à la mobilisation des habitants et des agents ministériels, le bel animal a heureusement pu être sauvé au terme d’une opération périlleuse. 30millionsdamis.fr a recueilli le témoignage de Lee-Anne Carver, une photographe animalière qui s’est prise d’affection pour le jeune cervidé ! Un ‘’conte de Noël’’ après l’heure…

Carrot, vedette planétaire bien malgré lui… Image extraite de la page Facebook de Carrot

Carrot, vedette planétaire bien malgré lui… Image extraite de la page Facebook de Carrot

« C’était une scène troublante et déchirante, confie à 30millionsdamis.fr Lee-Anne Carver, photographe animalière. Quand mon mari m’a annoncé que Carrot avait reçu une flèche dans la tête, je suis immédiatement sortie pour le retrouver. J’ai passé du temps avec lui. Il me léchait les mains… comme il l’a toujours fait ! ». Comme d'autres congénères qui se déplacent au cœur de la ville, Carrot est un cerf sauvage qui, depuis son plus jeune âge, a pour habitude de quitter la forêt pour s’approcher des habitations et nouer des liens avec les habitants qui vivent à proximité. Une promiscuité et une confiance en l’humain qui lui ont valu de frôler la mort…

« Carrot est extraordinaire. Profondément pacifique, il aime tous ceux qu’il rencontre ! » Lee-Anne Carver - Photographe animalière

La révolte et l’incompréhension habitent encore Lee-Anne aujourd’hui, elle qui a rencontré Carrot en 2017 alors qu’il n’était qu’un jeune faon : « Un jour, alors que mon mari et moi étions en voiture en ville, nous nous sommes arrêtés pour observer quelques cerfs. L’un d’eux s’est approché de la fenêtre et a commencé à lécher mon chien ! Quelques heures plus tard, ce même mâle s’est présenté chez nous avec un faon ». Depuis ce jour, le faon devenu cerf visite régulièrement le couple qu’il observe, d’un air curieux, depuis leur jardin. « J’ai découvert des centaines de cerfs, tous beaux et uniques. Mais Carrot est extraordinaire. Profondément pacifique, il témoigne tout son amour à ceux qu’il rencontre ! ». Doux et affectueux, il a toujours mené une vie paisible, apprécié du voisinage, jusqu’à ce triste jour de décembre.

Carrot a été aperçu ce 9 décembre 2020 avec une flèche dans la tête. Une semaine plus tard, les agents ministériels parviendront à lui retirer. Il est aujourd'hui sain et sauf ! Photo : Lee-Anne Carver

Carrot a été aperçu ce 9 décembre 2020 avec une flèche dans la tête. Une semaine plus tard, les agents ministériels parviendront à lui retirer. Il est aujourd'hui sain et sauf ! Photo : Lee-Anne Carver

Un sauvetage périlleux

Une mésaventure d’autant plus dure pour Carrot que l’hiver canadien est déjà rude, les cervidés devant faire face à la chute des températures et à la raréfaction des sources d’alimentation. Pourtant, malgré l’intensité apparente de sa blessure, l’animal sauvage ne semble pas dérangé. « Il agissait normalement et ne présentait aucune trace de sang, ni signe d’infection, précise Lee-Anne. Sans doute, la présence de la flèche empêchait-elle les saignements ».

Aussitôt alertés par la photographe, les policiers et agents du ministère des ressources naturelles de l’Ontario se rendent sur place pour ôter la moitié supérieure externe de la flèche et, ainsi, éviter tout risque d’infection. Il faudra attendre plus d’une semaine pour que les agents décident de retirer la totalité de la flèche, au terme d’une opération minutieuse de plusieurs heures (17/12). « Le personnel est resté auprès du cerf jusqu’à ce qu’il regagne l’orée du bois, a déclaré dans un communiqué Michelle Nowak, coordinatrice au ministère canadien. Nous restons optimistes quant à son rétablissement complet. »

Le sauvetage en cours... Images extraites de la page Facebook de Carrot
Le sauvetage en cours... Images extraites de la page Facebook de CarrotLe sauvetage en cours... Images extraites de la page Facebook de Carrot

Le sauvetage en cours... Images extraites de la page Facebook de Carrot

Un espoir loin d’être vain : le lendemain de Noël, Carrot est revenu au domicile de Lee-Anne… avec un nouveau compagnon ! Cet exploit a suscité l’émoi à travers le monde entier. La page Facebook créée à l’effigie du roi de la forêt - « Carrot, the magic deer [NDLR le cerf magique] » - est suivie aujourd’hui par près de 10 000 personnes. « Je continue de recevoir des messages de soutien d’Europe, d’Afrique et d’Asie, se réjouit Lee-Anne. Carrot nous a offert l’occasion de nous réunir autour d'une même cause en ces temps sombres ».

Quant à d’éventuelles sanctions à l’encontre de celui qui a décoché la flèche dans la tête de Carrot, aucun espoir à attendre : en effet, dans la ville de Kenora (Ontario), la pratique est malheureusement légale depuis 2016… Cette ville de 15 000 habitants est la deuxième du Canada à avoir autorisé la chasse à l'arc dans les zones résidentielles, après Thunder Bay en 2011…

30 Millions d’Amis

Vidéo : Carrot Kisses (1 :08)

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dominique 10/01/2021 01:13

Il est tellement beau, nez noir sur fond blanc de neige avec un air si bon que je ne trouve pas les mots; apparemment on n'a pas cherché à l'apprivoiser, il l'a fait de lui-même; ainsi il a confiance dans les humains, ceux qu'il côtoie, pas leurs opposés stupides et destructeurs; souhaitons qu'il ait compris qu'il y a deux sous-espèces humaines et qu'il se méfie de l'une autant qu'il apporte de la joie à l'autre .

Edouard 09/01/2021 08:40

Les lynx chez nous -et pas que...-, des cerfs ailleurs... Pour les décérébrés armés, il y a toujours quelque part un animal à pourchasser, à maltraiter… Quand on regarde les pages des faits divers des journaux, on se dit qu’on est entourés par d’authentiques malades mentaux ! Il y a même certains chef d’Etat qui semblent en tenir une ‘’sacré couche’’ ! Comment s’étonner alors de tous des ‘’dérapages’’ ?

Claire 09/01/2021 08:34

Pauvre cerf : il revient de loin et, comme le dit Mario, heureusement que le tireur était "maladroit" ! Honte à tous ces imbéciles qui, pour se divertir, s'en prennent à des êtres sans défense ! S'ils veulent se défouler, qu'ils s'engagent dans l'armée : il y a toujours une guerre quelque part avec, en face, de vrais ennemis...

Edouard 09/01/2021 08:43

Totalement d'accord avec vous Claire : que ces "courageux" martyriseurs d'animaux s'engagent et fassent preuve du même courage face aux djihadistes ou autres terroristes que celui qui les fait tirer sur des animaux...

Zoé 08/01/2021 21:07

Ce gentil cerf a eu de la chance dans son malheur . Je souhaite tout le mal possible à celui qui a tiré cette flèche.

Béa kimcat 08/01/2021 17:02

J'ai suivi son histoire émouvante sur sa page Facebook.
Pauvre cerf. Il revient de loin ce beau Carrot...

Mario 08/01/2021 12:45

Comme quoi tous les chasseurs du monde sont aussi stupides lâches et méchants les uns que les autres. Une chance pour le cerf qu'il soit tombé sur un imbécile maladroit cela aurait pu finir beaucoup plus mal pour lui.La chasse en zone résidentielle est une aberration totale au point de vue sécurité.

Anne 08/01/2021 10:59

Belle histoire ! Merci l’année commence bien!

danièle 08/01/2021 07:18

Une Magie de Noël a opérée ! La cruauté d'une chasse à l'arc ou au fusil ou au pieu n'est plus a démontrer. Quand est ce que l'homme comprendra qu'il n'est plus un barbare mais une entité (petite étincelle divine) venu sur terre pour évoluer ??? Cela va cesser. L'Energie de Lumière qui remplit les êtres va leur imposer à eux-mêmes la récolte de ce qu'ils ont semée. En d'autres termes qui sème l'amour récolte l'amour, qui sème la haine, récolte la haine. C'est très clair et très précis.

Streb jc 08/01/2021 06:38

Merci. Belle preuve qu’avoir du coeur n’est pas une exclusivité courante que chez le bipède de notre espèce. Cdlt.

Cléo 08/01/2021 05:36

Ça aurait pu être pire : une chance que ces humains étaient là pour l'aider.

Cléo 08/01/2021 06:31

Ouais! Malheureusement! :(

Jean-Louis 08/01/2021 06:02

Il y a les humains qui font le mal et d'autres qui essaient de racheter les conneries des premiers...

domi 08/01/2021 05:20

l'histoire peut émouvoir, elle est jolie, mais elle montre que les animaux sauvages ne devraient pas être apprivoisés...

Jean-Louis 08/01/2021 06:01

Cela excuse-t-il qu'on lui tire une flèche dans la tête ?