Cache-cache avec l’hermine

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Avec Julien et sa Minute Nature, rendez-vous dans le Jura Suisse recouvert de neige à la recherche de l'hermine toute blanche en plein cœur de l'hiver…

Julien Perrot sur les traces de l’Hermine… Images extraites de ‘’La Minute Nature’’ n° 228 (Cliquez pour agrandir)
Julien Perrot sur les traces de l’Hermine… Images extraites de ‘’La Minute Nature’’ n° 228 (Cliquez pour agrandir)Julien Perrot sur les traces de l’Hermine… Images extraites de ‘’La Minute Nature’’ n° 228 (Cliquez pour agrandir)

Julien Perrot sur les traces de l’Hermine… Images extraites de ‘’La Minute Nature’’ n° 228 (Cliquez pour agrandir)

Le paysage tout blanc semble endormi, et on pourrait croire que tous les animaux subissent la léthargie hivernale. Mais sous terre, il y a tout un réseau de galeries habitées par des campagnols terrestres qui n'hibernent pas. Ils sont chassés par un petit mustélidé très vif et camouflé tout en blanc : l'hermine.

Certaines années, les pullulations de rongeurs dévastent les pâturages. Hermines et renards sont alors les meilleurs alliés des agriculteurs. Pour observer l'hermine, il faut faire preuve de patience et d'un bon sens de l'observation. Presque entièrement blanche, seule le bout de sa queue noir trahie sa présence. Une fois repérée on peut alors la voir faire d’étonnants bonds entre ses parties de chasse. Parfois, un campagnol poursuivi dans sa galerie en sort et on peut voir l'hermine chasser en extérieur.

Celle-ci a des besoins énergétiques énormes. Elle doit manger l'équivalent de la moitié de son poids par jour. L'hermine passe donc le plus clair de son temps à chasser. Il arrive parfois que les corneilles et les buses variables repèrent les terrains de chasses du petit mustélidé et viennent attendre qu'un campagnol surgisse hors d'une galerie. Les oiseaux tuent alors le rongeur et prennent la proie de l'hermine.

Cet hiver, la neige est abondante et permet à l'hermine de se cacher, comme le font le lagopède ou le lièvre variable. Mais quand les hivers sont plus chauds et les pâturages tout vert, l'hermine reste blanche et devient alors très visible. En effet, le changement de couleur n'est pas induit par la température, mais par la durée du jour. La survie de ce petit mammifère dépend donc en partie de la présence de neige et est donc menacée par le réchauffement climatique…

Julien Perrot

Vidéo : Cache-cache avec l’Hermine (La Minute Nature n° 228) 4 :03

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 15/01/2021 14:41

L'humain n'est pas conscient de la chance qu'il a : il n'est pas obligé de manger l'équivalent de la moitié de son poids chaque jour. Je me demande quand même si certains ne cherchent pas à rivaliser avec l'hermine... Je blague bien sûr...

dominique 14/01/2021 16:01

Elle est vive la blanche hermine, ses cabrioles vont amuser mes petites ...Mais j'adore...aussi... les campagnols ! Cependant la Nature étant bien faite il faut accepter le rôle de prédateur régulateur de ces utiles, comme le renard dont on prétend l'inverse !

Zoé 13/01/2021 17:55

Magnifique! Et quelle cabrioles fantastiques!

Cléo 13/01/2021 17:08

Elle est surprenante avec ses bonds spectaculaires! Superbe! Bises et belle journée!

Béa kimcat 13/01/2021 17:06

Superbe hermine ! Je partage !