Un affût, cinq leçons

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Auteure pour le blog ‘’Aventures pour le changement’’, lancé par La Salamandre et les Colibris, Anne-Sophie Novel a fait son premier affût cet automne. Elle nous délivre les leçons qu'elle en a tirées.

Image extraite de la Minute Nature n°223 (Cliquez pour agrandir)

Image extraite de la Minute Nature n°223 (Cliquez pour agrandir)

Rendez-vous par visioconférence en forêt avec Anne-Sophie Novel. C'est la première auteure du projet ‘’Aventures pour le changement’’. Pendant un an, elle va explorer le thème très important du lien au vivant. "Ce sujet majeur me permet d'explorer ma propre sensibilité, et d'expérimenter la déconnection et comment on peut renouer avec la faune et la flore et réfléchir à la situation actuelle."

"J'ai dû faire des expériences, pour appréhender ce qui ne va pas avec la sensibilité des humains. Je rencontre aussi beaucoup d'experts, de chercheurs et de passeurs, les gens qui savent transmettre leur passion."

Dans le cadre de cette aventure, Anne-Sophie a pu expérimenter son tout premier affût en pleine nature, au bord d'un étang. Elle a pu en tirer cinq leçons essentielles.

Leçon #1 : Bien anticiper son équipement

Ce jour-là, il faisait assez froid et le plaid que j'ai pris n'a pas suffi. Comme Morizot le dit "il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais équipements".

Leçon #2 : Aiguiser sa pleine conscience

En affût, on peut vite être gêné par le moindre bruit, notamment celui même lointain de la circulation routière. Il faut souvent faire un petit effort pour être pleinement présent.

Leçon #3 : La créativité marche à plein

A la tombée de la nuit, les arbres prennent une autre allure. Ces expériences nous plongent dans un inconscient qu'on refoule peut-être et qui nous rappelle des peurs incomprises.

Leçon #4 : Pister, c'est brouiller les pistes

Je n'avais pas de lumière en allant à cette affût, au retour, en pleine nuit, je perdais presque l'équilibre, j'avais l'impression de nous plus marcher. Il faut se rouvrir à tous nos sens alors qu'on brouille les pistes de nos perceptions.

Leçon #5 : Accueillir l'inattendu

Je ne m'attendais pas à voir beaucoup de chose, mais je n'ai vu que quelques passereaux, un héron et un vol de grue. Il faut tout de même se préparer à tout, à rien comme à une rencontre inespérée…

Julien Perrot

 

 

 

Retrouvez les articles d'Anne-Sophie Novel sur le blog Aventures pour le changement.

Vidéo : Un affût, 5 leçons (La Minute Nature n°223) 6 :37

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
C'est sûrement une belle aventure !
Répondre
J
Je pense que l'affût je vais m'y remettre aussi : une manière de continuer mes observations tout en ménageant ma vieille carcasses de plus en plus déglinguée...
Je vous tiendrais au courant... En attendant je profite des bons conseils de la charmante Anne-Sophie et de la Salamandre bien sûr aussi !
Répondre
O
Toutes ces leçons sont très pertinentes, surtout la dernière. Quand je suis à l'affût je suis prêt à toutes les rencontres, avec un hérisson, des diables cornus, des nymphes, des fées, des sorcières en route pour le sabbat, du 3ème type avec des Aliens gélatineux et même avec une jolie fille aux yeux violets prénommée Doris.
Répondre
J
Rôôôhhhh, le vilain menteur ! Il m'arrive effectivement de censurer mais, pour l'heure, je n'ai à mon actif que quelques stupides "mages" qui se prétendent visionnaires et ne voient même pas qu'ils sont malvenus ici ainsi que quelques irascibles mordus de la gâchette qui veulent me faire la peau...
O
Merci Claire pour vos encouragements, mais j'ai un emploi du temps chargé, j'interviens aussi dans les pages de Valeurs Actuelles et du Figaro. Quant à la rareté ce n'est pas toujours volontaire il arrive que J. Louis me censure lourdement. Anastasie a encore des ciseaux bien affutés.
C
Merci à vous Pierre d'ajouter une pointe d'ironie et de bonne humeur à ces publications : je fais partie de votre fan club et regrette à chaque fois que vous n'intervenez pas...
J
Tu avais bien anticipé ton équipement en te réchauffant avec un bon vieux schnaps.