Reconfinement Acte 2/J 46-Groin, groin...

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Alors que le week-end a été, une fois de plus gâché par les battues de chasse qui ont lieu tantôt d’un côté du village, tantôt de l’autre, je songe à cet argument avec lequel les porteurs de fusil justifiaient, hier encore, leur activité et qui disaient qu’à la chasse ‘’l’animal avait toutes ses chances’’…

Le surnombre des suidés, justifie toutes les abominables tueries qui ont lieu chaque fin de de semaine autour de nos villages d’Alsace Bossue… Photos : Kate Amiguet (Images extraites de la vidéo ‘’Les sangliers font des réserves avant l’hiver’’)Le surnombre des suidés, justifie toutes les abominables tueries qui ont lieu chaque fin de de semaine autour de nos villages d’Alsace Bossue… Photos : Kate Amiguet (Images extraites de la vidéo ‘’Les sangliers font des réserves avant l’hiver’’)
Le surnombre des suidés, justifie toutes les abominables tueries qui ont lieu chaque fin de de semaine autour de nos villages d’Alsace Bossue… Photos : Kate Amiguet (Images extraites de la vidéo ‘’Les sangliers font des réserves avant l’hiver’’)

Le surnombre des suidés, justifie toutes les abominables tueries qui ont lieu chaque fin de de semaine autour de nos villages d’Alsace Bossue… Photos : Kate Amiguet (Images extraites de la vidéo ‘’Les sangliers font des réserves avant l’hiver’’)

C’est évidemment une grande entourloupe que de faire croire qu’il y aurait une espèce d’égalité des chances entre les animaux traqués et les nombreux chasseurs postés tout autour des bois et forêts desquelles les délogent à grand vacarme, des rabatteurs… En réalité, à moins d’avoir affaire à une armée de pieds-nickelés particulièrement maladroits, les animaux n’ont absolument aucune chance de sortir vivants du piège vers lequel ils sont poussés sans ménagement !

Il émane de ces traques une puissante et écœurante haine du vivant ! Les chasseurs ont beau s’astreindre à des simulacres où ils rendraient ‘’les honneurs au gibier’’ tombé sous leurs balles, un rituel qui sonne d’autant plus faux dans le sens où les animaux ne sont nullement respectés mais, bien au contraire, totalement méprisés…

Aux antipodes de cette curieuse conception de la nature et des animaux qui y vivent, Kate Amiguet nous propose la sienne, une approche totalement pacifique et révérencieuse ! En témoigne ce joli petit document qu’elle nous propose aujourd’hui et qui nous montre une toute autre image de ces sangliers tellement honnis et mésestimés par ceux qui, sans doute, ne les connaissent pas véritablement…

Vidéo : 37. Les sangliers font des réserves avant l’hiver + instant magique avec une laie (8 :47)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux, Chasse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claire 16/12/2020 06:42

C'est un superbe petit documentaire même si je n'aime pas trop les mises en scène d'elle-même de la réalisatrice mais, ceci est une opinion très personnelle ! Je découvre la vie sociale -pas toujours tendre- de ces cochons sauvages à qui l'homme mène la vie dure...

Jacky 15/12/2020 08:36

Effectivement, nous ne connaissons pas ces proches voisins. Le documentaire est intéressant.

Zoé 14/12/2020 20:24

Magnifique documentaire! Merci . J'ai tellement de peine en pensant au lourd tribut qu'ils paient .

Françoise 14/12/2020 18:30

Vidéo très poétique, texte et images.

Mario 14/12/2020 15:06

Très beau documentaire merci pour le partage.
Le problème des sangliers c'est justement leur intelligence qui leur permet de s'adapter partout à tous les types de milieux et du coup de proliférer, joint à la stupidité du nourrissage par les chasseurs le cocktail est explosif.

Béa kimcat 14/12/2020 14:38

Magnifique documentaire que je vais partager.
Merci Jean-Louis

danièle 14/12/2020 14:28

très beau documentaire, merci !