Reconfinement Acte 2/J 38-Des mangeoires et des oiseaux

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Une petite vague de froid et les voilà de retour en nombre autour de la maison et dans le jardin : ça tombe bien, les mangeoires sont garnies depuis quelques semaines déjà ce que n’avait pas manqué de remarquer la bruyante troupe de Moineaux domestiques -établie à demeure sur place- ni quelques Mésanges…

Pas toujours commodes entre elles, les mésanges bleues sont également de retour… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Pas toujours commodes entre elles, les mésanges bleues sont également de retour… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Il y a, semble-t-il, des localités qui interdisent de nourrir les oiseaux ! C’est en tout cas ce que nous révèle Erika dans certains de ses commentaires : qu’ils puissent y avoir des arrêtés locaux interdisant de donner à manger à la gent ailée -ou à d’autres animaux- sur la voie publique peut se aisément comprendre ! Mais, plus surprenant, toujours selon Erika, des policiers municipaux seraient venus la voir parce qu’elle avait des mangeoires chez elle et elle aurait été sommée de cesser d’attirer ainsi les oiseaux !

Peut-être Erika nous en dira-t-elle davantage sur cette curieuse affaire –les policiers n’ont-ils rien de plus importants à faire ?- intervention qui fait très certainement suite à la plainte d’un voisin acariâtre qui ne supporte ni les végétaux, ni les animaux du voisinage ! A suivre donc…

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Rien de tel, heureusement, en ce qui me concerne : je nourris amplement toutes les bêtes qui passent, qu’elles soient sauvages ou domestiques… Pour ce qui est des oiseaux, il y a de nombreuses mangeoires en place et, comme désormais, les graines de la nature, ont pratiquement déjà toutes disparues, les oiseaux profitent de l’aubaine et reviennent progressivement y faire le plein d’énergie !

Par temps de gel, ces sources de protéines sont très utiles à toutes ces petites boules de plumes qui, pour résister au froid, doivent se constituer une couche de graisse et ce dans un laps de temps assez brefs : les journées étant actuellement les plus courtes de l’année.

Je dispose aussi des noix, entières ou décortiquées selon les destinataires ! Si les mésanges n’ont pas tardées à les trouver, le pic épeiche et le pic mar demeurent pour l’instant encore invisibles ! Les corneilles et pies en étant friandes aussi, les petits paniers disposés aux arbres ne restent pas garnis bien longtemps…

Bref, la joyeuse animation a repris autour de la maison : un de ces ‘’petits bonheurs’’ qui me sont si chers !

Chaque jardin a le potentiel d’attirer des visiteurs intéressants et ce quel que soit sa taille… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Chaque jardin a le potentiel d’attirer des visiteurs intéressants et ce quel que soit sa taille… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Chaque jardin a le potentiel d’attirer des visiteurs intéressants et ce quel que soit sa taille… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Chaque jardin a le potentiel d’attirer des visiteurs intéressants et ce quel que soit sa taille… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Chaque jardin a le potentiel d’attirer des visiteurs intéressants et ce quel que soit sa taille… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Chaque jardin a le potentiel d’attirer des visiteurs intéressants et ce quel que soit sa taille… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anne 08/12/2020 14:20

Merci pour ces photos toujours si belles. Chez nous dans l’Ouest il ne fait pas encore trop froid mais ils commencent à réclamer en tapant aux fenêtres. Cet été j’ai dû poncer et relasurer le bas de nos fenêtres complètement picotées par les becs. Mais pas grave cette année j’ai mis une planche sur le bord de la fenêtre la plus « visitée » et je pourrai les admirer encore au chaud à la maison.
Oui il faut aussi des graines pour ceux qui mangent par terre mais il y en a toujours beaucoup qui tombent par le remue ménage de ceux qui mangent dans les mangeoires suspendues aux branches d’arbres :)
C’est amusant aussi de voir leurs chamailleries !

jean 08/12/2020 09:49

il faut également mettre des graines au sol sous la mangeoire car beaucoup d'espèces mangent seulement que parterre ,donc plus de variété de visiteurs.

Cléo 07/12/2020 00:27

Tu te doutes bien que j'adore ton billet et tes photos! Bises et belle journée à vous deux!

Christine 06/12/2020 18:22

Merci pour ces belles photos. Chez moi aussi, à la montagne, les oiseaux sont de retour près des mangeoires et des arbustes fournis en baies: chardonnerets, mésanges bleues, à longue queue, charbonnières, pinsons, moineaux, 1 rouge-gorge, merles et même le pic épeiche. C'est tellement agréable de les voir et encore plus cette année dans cette ambiance plombante: la nature a toujours le dessus sur l'Homme !

dominique 06/12/2020 17:50

Comme elles sont jolies ! Ici à Amiens elles viennent peu et restent au loin, difficile d'en apercevoir une parfois depuis la maison ; si on sort...personne ! Et puis les moineaux font la razzia; les pigeons moins depuis que j'ai suspendu les mangeoires autrement ; plus mobiles. Pas étonnant que le jardin de Jean-Louis les attire en nombre; en fait, outre la nourriture variée, c'est lui qui les attire comme par magie; la seule fois où j'en ai vu deux près de ma maison Jean-Louis était là; c'est lui qui les a vite repérées et je suis sûre pour souvent guetter que jamais elle n'approchent ainsi en temps normal . CQFD !

Jpl 06/12/2020 17:50

Ouf! nous avons une bonne municipalité qui a distribué gratuitement des nichoirs ou mangeoires (c’était au choix) pour les mésanges et qui en installe dans les lieux publics (des nichoirs). Il y a effectivement des textes sur le nourrissage des pigeons mais cela s’applique aux espaces communs soit communaux soit là où il y a copropriété, comme une cour d’immeuble. Un jardin privé ne tombe pas dans l’application de ces textes. Si on vous argumente en faisant valoir ces textes, regardez bien sur internet, la propriété privée restant en tous cas pour les pigeons, non concernée. Il y a bel et bien des municipalités qui sont dans l’illégalité la plus complète si cela les arrange.

Béa kimcat 06/12/2020 17:41

Un petit bonheur de voir nos petits oiseaux de jardin se ravitailler !
On n'aurait pas le droit de les nourrir ? C'est trop fort !
J'ai garni mon balcon de boules de graisse. Hier j'y ai vu un rouge-gorge.

domi 06/12/2020 16:41

ton jardin est apprécié !

Michel 06/12/2020 16:39

Jardin, espace assez grand, pas de chat ni de chien, mangeoires disposées et pourtant personne ne vient picorer
HELP ME.....

Jacky 07/12/2020 09:06

En tant que retraité de La Poste, je suis d'accord avec Jean-Louis, il y a un tas de facteurs!
As tu essayé d'installer un calendrier des postes ( avec des photos d'oiseaux ) à côté des mangeoires? Tu peux mettre une mangeoire sur une boîte à lettres ou utiliser une ancienne casquette PTT. Amicalement. Plus sérieusement ; les oiseaux viennent dans nos mangeoires car je les ais installées près de buissons où ils peuvent se réfugier à la moindre alerte.

Jean-Louis 06/12/2020 17:19

Il y a un tas de facteur qui entre en jeu Michel ! La situation du jardin par exemple, les essences arbustives présentes, l'exposition... Y a-t-il déjà eu des points de nourrissage dans ce jardin par le passé ou est-ce la première fois ? Quelles graines dans les mangeoires (parce que, il n'y a pas à dire, il ne suffit pas qu'il y ait des mangeoires, il faut aussi y mettre quelque chose !) etc. Bref, il ne faut pas désespérer de suite mais plutôt chercher à comprendre, interroger le voisinage...

Jacky 06/12/2020 14:12

Les photos sont magnifiques. La mésange bleue et l'étourneau sont superbes. Ici, ma bande de moineaux occupe principalement les mangeoires.

Zoé 06/12/2020 12:53

Beaucoup de monde cette année autour des mangeoires que je remplis 2 fois par jour . Un vrai bonheur à regarder !

GROSSE 06/12/2020 12:52

Surpris mais selon le site serv public : Des arrêtés préfectoraux peuvent interdire de nourrir les animaux sauvages ou errants, notamment les pigeons.

Cette interdiction a pour but d'éloigner les animaux sauvages ou errants des lieux d'habitation.

Elle a également pour but de prévenir la transmission de maladies entre animaux sauvages et animaux domestiques ou de compagnie ou entre animaux sauvages et humains.

Cette interdiction est souvent présentée dans un règlement sanitaire départemental. Vous pouvez le consulter sur le site internet de votre préfecture ou de votre ARS.

Question de la liberté individuelle mais voir si un arrêté du maire le prévoit et si il y a un arrêté, voir si celui-ci est juridiquement légal, des maires prennent des arrêtés sans base légale, au bluff, comme d'interdire la promenade en période de chasse, qui fait qu'on inverse les responsabilités, ce ne sont pas les promeneurs qui vont en direction des balles. Beaucoup d'illégalité dans les arrêtés des maires, souvent non contrôlés par les prefets, faut pas faire de vague;...