Reconfinement Acte II/J 35-VGE

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Giscard est mort et vous allez assister, quelques jours durant, à un merveilleux concert de louanges unanimes quant à tout ce que cet aristocrate a réalisé pour son pays ! Il est vrai que sa carrière d’homme politique fut exceptionnellement longue : je ne vais pas la retracer ici : tous les médias vont le faire avec brio et l’ensemble de la classe politique, toutes tendances confondues, va y aller de sa petite phrase, la larme à l’œil…

VGE ici en Namibie : ‘’ Quand un grand animal tombe, on éprouve une sensation de nostalgie, une émotion triste…’’ ce qui ne l’empêchait pas de recommencer bien sûr !

En ce qui me concerne, s’il est une chose qui me hérisse considérablement le poil c’est bien l’hypocrisie et, de l’hypocrisie, je vous le garanti, vous allez en souper ces prochains jours ! Au risque donc de choquer certains adeptes des ‘’conventions’’, une fois de plus, je ne vais pas faire comme tout le monde !

VGE était chasseur ! Un ‘’grand’’ chasseur devant l’éternel, un acharné pour qui la puissance s’affirmait aussi dans la nature ! Il aimait toutes les chasses avec toutefois une prédilection pour le ‘’gros’’ : c’est ainsi qu’il se rendait en Afrique pour buter de l’Eléphant, en Russie pour occire de l’Ours ou du Loup, du Bison en Pologne, le ‘’petit gibier’’ en Auvergne…

Petit extrait d’un article du Canard Enchaîné dans lequel, une fois de plus, on se rend compte de ce que les chasseurs ne cessent de nous rabâcher concernant ‘’l’égalité des chances’’ de l’animal. Cette fois VGE ‘’traque’’ l’ours soviétique : ‘’ Janvier 1964. Invité par Khrouchtchev, l'alors ministre des Finances demande à tirer un ours. C'est la période d'hibernation ? N'importe : on enfume la tanière, l'animal sort en bâillant et pan ! Giscard le fusille courageusement.’’

Un autre ‘’détail’’ sur ce chasseur devant l’éternel : VGE est en Pologne pour y chasser le Bison mais… ‘’ Valéry avait bêtement oublié ses armes à Paris. Elles lui furent apportées par un Mystère 20 du GLAM (Groupe de liaisons aériennes ministérielles). Une passion dévorante qui a d’ailleurs valu au président de la république d’être qualifié de “viandard” par un garde-chasse cité par l’hebdomadaire satirique. Il fut le dernier président de la République à s’adonner aux chasses présidentielles…’’. Voilà qui vous pose un bonhomme pardi !

Je ne résiste pas à vous retranscrire un petit extrait d’un livre que j’ai découvert en… 1977 (1) et qui est à la fois drolatique mais non moins très bien documenté :

‘’Monsieur Giscard d’Estaing, puisque d’Estaing il y a, est chasseur ! Attention, le vrai chasseur, l’homme de la grande chasse, safari, grosse bête, du sérieux. Kuala Lampur est un pays à Tigre. Giscard débarque avec ses fusils à tigre qu’il a si peu l’occasion d’utiliser dans nos Solognes où la myxomatose a tué tous les tigres avant qu’on ait eu le temps de les vacciner. Hélas ! Les Malais […] lui font remarquer que le Tigre se fait rare et qu’il est d’ailleurs strictement protégé. Comme les chouettes chez nous, oui. Le lui font remarquer fermement. Insiste. Rien à faire. Giscard, alors, s’octroie deux jours de vacances en plus […] et fait prévenir le gouvernement de l’Inde qu’on lui mette de côté un tigre, un beau, pas mité, avec les raies comme ceci, comme cela, deux mètres dix sur un mètre cinquante maximum, c’est pour la chambre d’ami… Mais certainement Monsieur, ce sera tout ?

L’Inde est presque sur la route du retour, à peine un petit crochet. En Inde aussi, le tigre est protégé, mais il y a moyen de s’arranger, dans les ‘’réserves’’ discrètes, au nom de l’indéfectible amitié qui unit nos deux grands pays. […] Un indigène tire un tigre au bout d’une ficelle, assez longue la ficelle, élevé au biberon, puis au ronron vitaminé… Giscard est à l’affût, derrière un baobab, le tigre le voit, tend la papatte tout joyeux et… boum ! Cervelle partout ! ‘’Merde, j’aurais dû prendre du quinze. Faudra recoudre la peau de la tête et tachez que les coutures ne se voient pas trop […] Photo : Giscard un pied –botté- sur la tête du monstre ! […] Mais, bon Dieu, pourquoi cet acharnement à tuer, à tuer ce qu’il y a de plus beau, de plus gros, de plus rare ? Ce Giscard, il aurait l’air plutôt moins con que les autres, moins basse crapule, enfin d’après la gueule. Finalement, il a les mêmes plaisirs de charcutier enrichi que son Pompidard fusilleur de sanglier par paquets de douze.

Expliquez-moi ! Le sport ? Tu parles ! On l’amène à pied d’œuvre en voiture, il n’a même pas besoin de déplier son pliant : il y a un larbin pour ça. L’attrait du danger ? Rigolons mes frères : si le tigre, par un incroyable hasard, esquissait un froncement de sourcil, douze mitrailleuses lourdes dissimulées sous les bananiers sauvages l’auraient haché avant qu’il n’ait fini de froncer… Non, ne cherchez pas : c’est simplement pour la gloire et l’honneur de montrer, négligemment, à ses invités la peau d’un tigre […] Quand je vous dis que ces mecs-là sont aussi cons que nous et même davantage, aussi cons que les gros cons de parvenus, vous ne voulez pas me croire. Pourtant, ça en explique des choses.’’

Valéry Giscard d'Estaing, ''grand chasseur'', le 26 janvier 1974 près de Moscou, en Russie... Photo : A. Stuhin/Tass

Voilà évidemment une pure fiction de… Mais, peut-être avez-vous reconnu la gouaille merveilleusement irrévérencieuse de Cavanna qui, pourtant ne croyait pas si bien dire ! En effet, des Tigres nés dans des zoos européens ont, un temps durant, été lâchés dans la jungle indienne lorsqu’un visiteur de marque souhaitait ramener un ‘’beau’’ trophée ! Il semblerait qu’actuellement, les choses aient quelque peu changé… Espérons mais rien n’est moins sûr !

Il n’empêche que, en 1972, VGE s’est rendu à Stockholm pour y rencontrer le Premier ministre et le ministre des Finances suédois. Outre l’aspect très officiel de la visite de l’édile français, il souhaite également –en privé- se faire un Elan mais il rentrera bredouille ! Pour autant, il souhaitait que son désir de tuer un Elan reste secret : pas de bol pour lui, l’affaire s’ébruite et donne quelques articles dans les journaux suédois !

Le chasseur Giscard aimait beaucoup les safaris africains et n’avait pas plus de respect pour les espèces rarissimes locales qu’il n’en avait pour celles d’Inde, de Pologne, de Grèce ou d’ailleurs… Au Kenya, il a abattu des Panthères, ailleurs se seront des Eléphants, des Hippotragues Rouans (une antilope également appelée Antilope Chevaline car sa taille, son allure et sa crinière rappelle le cheval). En Afrique centrale, il traquera l’Eland de Derby, une autre grande antilope… Ah ! Les Eléphants ! Combien notre ex président désormais défunt en a-t-il sur la conscience ? Difficile à dire car, comme pour toutes ses autres victimes animales, lorsque les journalistes ont commencés à trop s’y intéresser, les parties de chasses avec Bokassa et bien d’autres, ont été soigneusement gardées secrètes !

A ceux qui d’aventure voudrait ‘’panthéoniser’’ notre VGE national, il faudra leur rappeler ce pan (pan) de l'histoire au final bien peu glorieux de l’individu…

  1. ‘’Un chasseur nommé Giscard’’ de Jean-Jacques Barloy et Françoise Gaujour (1977-Alain Moreau éditions)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Chasse, Animaux, Portrait

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Phil Carl 30/12/2020 09:25

Il aurait pu jouer son rôle dans un film de Bunuel. Celui d'un bourgeois à particule frelatée et aux moeurs décadentes.

Jean-Louis 30/12/2020 11:01

Hé, hé... en effet oui ;-) !

crisman 05/12/2020 15:08

Intéressant portrait à charge que mérite ce chassassin zélateur des bétonneurs et de l'agro-chimie qui nous tue à petit feu. Il a aussi contribué à la désindustrialisation de la France et la la prolifération nucléaire. Bref un salopard ! vous connaissez la contrepèterie célèbre après sa visite au dictateur Bokassa:"Giscard a des diapos plein les manches".

dominique 04/12/2020 14:19

Re BEURK BEURK BEURK

Jpl 04/12/2020 08:53

Hé oui, ces gens de pouvoir bâtissent aussi leur aura en comptant sur leurs admirateurs inconditionnels, prompts à adopter une position de cireurs de pompes ou de lèches bottes, voire pire… admirateurs obnubilés par la fonction, la position sociale, la fortune et même les faits guerriers comme pour ce « grand chasseur vge « qui en fait était dans la tromperie et l’abus de pouvoir et de position pour ramener ses trophées. Pas étonnant avec tous ces déconfits dans l’ombre et restés serviteurs, que l’on assiste comme actuellement à cette hypocrisie de louanges médiatiques.

L'indépendant 04/12/2020 06:56

Je partage votre point de vue : le bonhomme était, à plus d’un égard, assez peu fréquentable ! De plus, il nous a coûté un ‘’pognon de dingue’’ pendant des décennies en tant qu’ancien président de la République mais aussi en sa ‘’qualité’’ d’ancien ministre, député, président de ci et de ça… bref, beaucoup de titres ronflants mais qui n’étaient pas qu’honorifiques puisque plutôt grassement rémunérés ! Aue autre injustice qu’il serait grand temps d’abolir…

Claire 04/12/2020 06:48

Je ne connaissais l'individu qu'à travers certaines de ses frasques avec le monde féminin -une autre facette pas vraiment glorieuse de l'ex président-, son attrait quasi maladif pour les tueries organisées était en revanche plutôt tabou ! Personnellement, je vous suis reconnaissante de me l'avoir révélé et, comme vous, je désapprouve ces concerts de louanges qui sont en majorité très peu sincères et donc comme vous le rappelez, plutôt hypocrites !
Une nouvelle fois : merci de m’avoir éclairé !

Anne 03/12/2020 22:30

Décidément les politiques sont désespérants....

Erika 03/12/2020 19:18

L'insouciante de ma jeunesse sur un sujet qui ne m'intéressait pas à l'époque...
Aujourd'hui, je suis écœurée de tout ce que j'entends sur la chasse.
Honte à tous ses chasseurs de trophées.

Zoé 03/12/2020 18:42

Bien sûr je ne peux oublier ni cautionner cela . J'aurais tant aimé me souvenir uniquement de la nomination de Simone Veil au ministère de la santé et de la loi IVG en 1975 qui fut une avancée exceptionnelle .

Martine 03/12/2020 18:22

Il en a tué bien des gros... il s'est fait avoir par un minuscule...

Simone 03/12/2020 16:52

Ah les coulisses des " gens bien " !!! Partageons le plus possible ces belles aventures sanglantes de notre ex président " moderne" qui, en plus de cela nous a coûté la peau des fesses pendant 40 ans, mais c'est toujours moins grave que la peau de tous ces pauvres êtres !

danièle 03/12/2020 16:14

c'est l'envers du décor ! Merci pour ces vérités.
A 94 ans,... encore une victime du covid ! Ben donc, une publicité à ne pas rater......

osswald pierre 03/12/2020 15:28

Giscard n'était pas que chasseur, il était aussi un peu "chuffisant", RIP.

Béa kimcat 03/12/2020 15:28

Eh oui c'était un chasseur !!!!!!!

Françoise 03/12/2020 15:13

On se doutait que la réaction allait être prompte sur ce blog. La mort d'un chasseur, quelles qu'aient été ses autres réalisations, ne peut pas laisser indifférent.

domi 03/12/2020 14:41

de qui sont les photos? il n'y a pas de crédit photo indiqué...

Jean-Louis 04/12/2020 06:41

Concernant la première photo, elle est en ligne sur un site de chasseurs que je ne souhaite pas citer pour ne pas lui faire de publicité : il n’y a aucune indication concernant l’auteur de la photo si ce n’est sur le lieu de la prise de vue… Quant à la seconde, elle est également disponible en ligne et l’auteur du cliché est cité !
Voilà une petite mesquinerie qui m’étonne de toi… Je comprends que tu puisses ne pas approuver ma publication mais, encore une fois, l’actuelle hypocrisie concernant cette disparition me ‘’gonfle’’ considérablement : je tenais à rétablir quelques vérités ! Voilà qui est fait et je n’ai pas, me semble-t-il, à en rougir !

osswald pierre 03/12/2020 17:52

Bonne question. La photo est de J.louis bien sûr, en ce temps là ce garçon était encore tout fait fréquentable et suivait les chasses présidentielles avec assiduité.

domi 03/12/2020 14:36

C'est vraiment un article malvenu, un peu de respect que diable!, par contre bravo à Pierre pour l'évocation d'un titre satirique fameux, quelle culture !

git car destin 07/12/2020 14:21

pierre est un beau mange merde , quand meme

Jean-Louis 04/12/2020 06:31

Du respect, j'en ai à foison pour ceux qui le mérite : aujourd'hui et pour des semaines encore vraisemblablement, VGE est quasiment un "saint" ! Je tenais à rappeler cette autre facette vraiment peu glorieuse du personnage !
Il fut un "tueur" invétéré et un collectionneur comme d'autres le sont mais a, de plus, durant toute son existence, usé de son titre, de ses mandats, de sa fonction présidentielle etc. pour chasser tout ce qui peut être chassé et même ce qui était (déjà !) en voie de disparition et à ce titre protégé !
Alors, excuses-moi Domi mais, me parler de ‘’respect’’ dans ces conditions me paraît plutôt déplacé…

Jpl 03/12/2020 13:36

Bien d’accord, ce gars là était un individu très douteux prêt à tout pour se faire valoir et exigeant, entres autres, des soins gratuits pour lui ses proches et même sa famille lointaine, avec contrôle fiscal promptement enclenché pour les récalcitrants.
Chasseurs de pauvres fauves et de diamants…

Sylvette 03/12/2020 13:14

Quand il s agit pas d argent c est le titre!!!cela donne t il tout les droits ?c est lamentable

osswald pierre 03/12/2020 13:10

Bal tragique à Chamalières....

Jean-Louis 03/12/2020 12:42

Bon, voilà qui ne fera certes pas revenir ses multiples victimes animales mais, au moins, ceux qui ignoraient cet aspect de la vie de VGE, auront-ils appris quelque chose...

git car destin 07/12/2020 14:23

merci , jl