Reconfinement Acte 2/J 33-De mal en Pie

Publié le par Jean-Louis Schmitt

C’est bien connu : les corvidés sont bien peu appréciés et, à ce titre, souvent persécutés par les humains qui, lorsqu’ils n’aiment pas quelque chose ou quelqu’un, trouvent mille motifs pour attiser un peu plus encore leur haine…

La Pie a si mauvaise réputation qu’elle peut être piégée et chassée toute l’année ! C’est évidemment injuste… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

La Pie a si mauvaise réputation qu’elle peut être piégée et chassée toute l’année ! C’est évidemment injuste… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Dans la famille des ‘’becs droits’’ on trouve les corvidés et, parmi les corvidés, Pica pica, plus communément appelée ‘’Pie bavarde’’ ! Bavarde, l’est-elle vraiment ? Personnellement, je ne trouve pas mais, d’aucuns ont dû la trouver trop causante à leur goût et il n’en fallu guère davantage pour qu’elle soit durablement taxée de ‘’jacasse’’ !

Comme pour l’ensemble de la famille des corvidés, on note une intelligence assez exceptionnelle chez ces oiseaux : ils sont dotés d’un pouvoir de résolution de certains problèmes pourtant réputés comme complexes et, chose assez singulière, ils essaient aussi de bluffer leurs congénères ou d’autres oiseaux : ainsi, une pie peut parfaitement ‘’faire semblant’’ de cacher de la nourriture en un lieu lorsqu’elle se sait observée pour reprendre rapidement son butin pour le cacher ailleurs lorsque le concurrent potentiel s’est éloigné…

La Pie est injustement accusée de plein de maux comme de piller des champs fraîchement ensemencés ou les couvées de certains oiseaux ‘’gibiers’’ : tout cela ne repose sur aucune donnée scientifique mais fait surtout le bonheur de ceux qui peuvent la chasser toute l’année… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)La Pie est injustement accusée de plein de maux comme de piller des champs fraîchement ensemencés ou les couvées de certains oiseaux ‘’gibiers’’ : tout cela ne repose sur aucune donnée scientifique mais fait surtout le bonheur de ceux qui peuvent la chasser toute l’année… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

La Pie est injustement accusée de plein de maux comme de piller des champs fraîchement ensemencés ou les couvées de certains oiseaux ‘’gibiers’’ : tout cela ne repose sur aucune donnée scientifique mais fait surtout le bonheur de ceux qui peuvent la chasser toute l’année… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Contrairement au fait que la pie soit réputée ‘’voleuse’’ -ce qui est en fait une pure légende- le fait de cacher de la nourriture est, quant à lui, bien réel ! Il faut les avoir vu –tout comme les autres corvidés- emplir leur bec de croquettes pour chat ou pour chien lorsqu’elles trouvent un filon intéressant pour elles et s’envoler pour vite les dissimuler et recommencer encore et encore ! J’ai souvent observé de telles scènes et, ce n’est pas la présence d’un des ‘’greffiers’’ de la maison à proximité qui risque de les effaroucher ou de les intimider !

En revanche, et là non plus ce n’est pas une légende, les pies craignent l’homme et elles ont évidemment bien raison de s’en méfier ! Ce dernier les taxe de ‘’nuisibles’’ comme si lui-même n’était pas le pire des malfaisants… Aussi, dès qu’un bipède montre le bout de son nez quelque part, le ‘’agaces’’ s’envolent aussitôt !

En France et en Belgique, la Pie est aussi connue sous le nom d'ageasse, ajasse ou agasse (dialectes poitevin-saintongeais et wallon), agache (en picard), ajaça (occitan et limousin) dans le sud-ouest de la France, ou encore d'agace (agaça) en provençal, Gascogne et Guyenne. (Source : Wikipédia). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)En France et en Belgique, la Pie est aussi connue sous le nom d'ageasse, ajasse ou agasse (dialectes poitevin-saintongeais et wallon), agache (en picard), ajaça (occitan et limousin) dans le sud-ouest de la France, ou encore d'agace (agaça) en provençal, Gascogne et Guyenne. (Source : Wikipédia). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
En France et en Belgique, la Pie est aussi connue sous le nom d'ageasse, ajasse ou agasse (dialectes poitevin-saintongeais et wallon), agache (en picard), ajaça (occitan et limousin) dans le sud-ouest de la France, ou encore d'agace (agaça) en provençal, Gascogne et Guyenne. (Source : Wikipédia). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

En France et en Belgique, la Pie est aussi connue sous le nom d'ageasse, ajasse ou agasse (dialectes poitevin-saintongeais et wallon), agache (en picard), ajaça (occitan et limousin) dans le sud-ouest de la France, ou encore d'agace (agaça) en provençal, Gascogne et Guyenne. (Source : Wikipédia). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Une réputation injuste et des dommages insignifiants

La pie est omnivore, son régime alimentaire peut varier, mais il est essentiellement constitué d’invertébrés, principalement de coléoptères, de larves, d’escargots et de limaces. Elle se nourrit aussi de fruits, de graines et de charognes. Une étude montre en région parisienne que la part des vertébrés dans son régime alimentaire est faible, soit environ 1.6% des prises.

Une étude de la LPO montre que la présence de la pie, même en nombre, ne diminue ni la variété ni la quantité des oiseaux observables en hiver dans les jardins. Le Collectif Renard Grand Est n’a noté aucun retour d’expérience de cette espèce faisant mention d’une surpopulation de ces animaux, d’une augmentation de dommages pouvant nuire à l’intérêt de la santé et de la sécurité publiques, aux intérêts aquacoles, agricoles et forestiers, ou encore de mise en danger de certaines espèces animales ou végétales, protégées ou non. L’antipathie et l’hostilité envers la pie bavarde n’a donc aucun fondement scientifique. (Source : Animal-Cross.org)

Contrairement à tous les griefs dont elle fait l’objet, la Pie joue aussi un rôle sanitaire : elle est nécrophage et nettoie le sol de nombreux déchets organiques… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Contrairement à tous les griefs dont elle fait l’objet, la Pie joue aussi un rôle sanitaire : elle est nécrophage et nettoie le sol de nombreux déchets organiques… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Contrairement à tous les griefs dont elle fait l’objet, la Pie joue aussi un rôle sanitaire : elle est nécrophage et nettoie le sol de nombreux déchets organiques… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Contrairement à tous les griefs dont elle fait l’objet, la Pie joue aussi un rôle sanitaire : elle est nécrophage et nettoie le sol de nombreux déchets organiques… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Contrairement à tous les griefs dont elle fait l’objet, la Pie joue aussi un rôle sanitaire : elle est nécrophage et nettoie le sol de nombreux déchets organiques… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Contrairement à tous les griefs dont elle fait l’objet, la Pie joue aussi un rôle sanitaire : elle est nécrophage et nettoie le sol de nombreux déchets organiques… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

La Pie est un oiseau grégaire ! En hiver, on peut observer des rassemblements regroupant plusieurs dizaines d’individus. Le groupe le plus important que j’ai vu était constitué d’une trentaine d’oiseaux…

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 02/12/2020 10:29

Jean-Louis, je cherche depuis hier quels peuvent être tes arguments pour dire que la pie n'est pas voleuse. Pour être considéré comme voleur, il faut sans doute avoir acquis la notion de propriété, au sens où l'humain l'entend. La pie qui nous a chipé les pâtes cherchait seulement à se nourrir et ne pouvait pas prendre en compte le fait qu'elles nous appartenaient, puisque nous les avions achetées et qu'elles étaient sur notre table. On en revient à la notion de propriété comme définie par JJ Rousseau : " Le premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire "ceci est à moi" fut le vrai fondateur de la société civile", et sans doute aussi à la notion d'argent dont la pie ignore tout sauf s'il brille. Mais une question en amène une autre : que fait le coucou lorsqu'il s'installe dans le nid d'autres oiseaux ? Ce ne serait pas du vol non plus ? ou bien ce serait du vol parce qu'il s'agit de congénères ?

Erika 02/12/2020 08:32

J'aime beaucoup les pies et quand je peux les photographier, je contemple la photo cet oiseau qui est magnifique tout comme l'étourneau tant détesté.
Aujourd'hui le nuisible c'est plutôt l'homme qui ne supporte plus rien...
Bonne journée

Cléo 01/12/2020 21:53

Il faut donc les laisser tranquille! Merci de parler pour ce bel oiseau qui, comme tu le dis, ne mérite pas ce que l'on dit à son sujet! J'adore tes photos! Bon mercredi à vous deux!

Zoé 01/12/2020 20:29

je les adore! Elles sont si belles et si intelligentes! Nous avons beaucoup de pies dans le jardin car elles apprécient les cerises au printemps . Et je confirme , les chats ne leur font pas peur !

Françoise 01/12/2020 17:42

Juste une petite anecdote qui reste pour nous un très bon souvenir de vacances. En aout 1976, nous campions en famille dans les Hautes-Alpes. Un jour pendant un repas devant la tente, une pie est venue nous piquer en une seconde des pâtes au milieu de la table. Nous l'avons regardée incrédules, puis nous avons bien rigolé. Alors voleuse ou pas ? Ou bien a-t-elle voulu participer à notre repas ?

Jacky 01/12/2020 17:34

La première neige est arrivée. Il y a du monde à la mangeoire, principalement mes amis moineaux. Nous avons un groupe de quelques pies aux alentours. J'aime leur animation.

Mario 01/12/2020 16:46

Non seulement elles sont intelligentes mais aussi très jolies. Nous avons un nid près de chez moi et elles viennent dormir sous l'avancée de toit, c'est toujours un plaisir de les observer. Par contre elles ont bien voleuses, elles garnissent leur nid avec des objets brillants qu'elles récupèrent un peu partout.
Parc contre je doute fort qu'elles fassent la différence entre un bijou, un clou ou un morceau de verre vu ce qu'on trouve dans les nids. Les pies apprivoisées font de même, elles ont un petit coin où elles entassent leurs trésors qu'elles arrangent et complètent de temps à autre.

domi 01/12/2020 14:21

il y a des oiseaux plus importuns que d'autres,mais ce n'est pas une raison pour les sacrifier!

osswald pierre 01/12/2020 13:33

Quel bel oiseau. J'ai un nid de pies dans mon érable depuis ce printemps, une première et cela me ravi. Un bonheur toujours renouvelé de les admirer comme aujourd'hui sous ce ciel plombé. Et puis contrairement aux assertions de J.Louis les pies sont bien voleuses, il suffit de relire les bijoux de la Castafiore. Et si l'on pose une parure de pacotille à côté d'une autre en diamant sur le rebord de fenêtre, la pie se trompe rarement, foi de diamantaire. Et j'aime bien les corbeaux et corneilles aussi malgré leurs dérapages maraîchers.

Hommel Luc 01/12/2020 12:37

OK c'est bien, mais évitez les amalgames et ne confondez pas les pies avec les corbeaux et corneilles qui eux sont nuisibles et ont fait de nombreux dégâts sur cultures agricoles, en particulier durant le 1er confinement, à commencer par des champs de légumes. Je suis agriculteur et je sais de quoi je parle. Un jardinier peut se permettre de perdre sa récolte pour les oiseaux, pas un agriculteur.

Françoise 01/12/2020 17:20

Et pourquoi un jardinier pourrait-il plus qu'un agriculteur "se permettre de perdre sa récolte pour les oiseaux" ? Merci de m'éclairer...