Journal du Couvre-feu/J.15 'De la cage au carnage'

Publié le par Jean-Louis Schmitt

On me dit souvent que la chasse est ‘’un mal nécessaire’’, que sans l’intervention des chasseurs, les animaux pulluleraient et bien d’autres fadaises du même acabit ! S’il y a effectivement certains animaux qui présentent un problème particulier, faisans, perdrix et bien d’autres encore sont élevés comme de la simple ‘’chair à fusil’’ comme le rappelait L214 dans une de ses enquêtes choc sur les élevages (Vidéo ci-dessous)…

"14 millions de faisans et 5 millions de perdrix sont élevés chaque année en France pour être lâchés pour la chasse.

Tantôt élevés en cage individuelle minuscule sur sol grillagé, tantôt en grande concentration dans des volières, tantôt dans le noir continu, tantôt dans la lumière continue, appareillés d’ustensiles parfois mutilants, sans parents pour les poussins, victimes de collisions et d’étouffements, confinés, stressés jusqu’à en mourir : ces millions d’animaux souffrent inévitablement.

Livrés chez les sociétés de chasse, les gestionnaires de chasse privée, ou encore les fédérations de chasse, les oiseaux restent entassés dans les caisses exiguës de transport souvent plusieurs heures, parfois toute une nuit avant d’être transportés le lendemain sur le site du lâcher.

L’immense majorité de ces faisans et perdrix sont libérés pour l’ouverture de la chasse, puis régulièrement au cours de la saison de chasse, essentiellement les vendredis et samedis. La plupart des faisans et perdrix qui échappent aux tirs meurent dans la nature au bout de quelques jours à quelques mois.

L’inadaptation à la vie sauvage leur est fatale : ils ne savent pas se nourrir seuls, ne savent pas se protéger des conditions climatiques, n’ont pas appris à fuir les prédateurs naturels… Un animal sur 4 tué à la chasse provient d’un élevage."

Voir le dossier complet de l’ASPAS

Vidéo : Gibovendée : l'industrie des animaux élevés pour la chasse (2 :46)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Certains prétendent que la chasse est un bonheur, l'immersion dans la nature et tout le blabla habituel... Alors, ça fait du bien de rétablir un peu la vérité : ce ne sont en fait que des tueries organisées et, quand il n'y a plus grand-chose à abattre, on se débrouille pour obtenir le droit de "réguler" des espèces protégées (loup, cormorans...) et on introduit des millions d'animaux d'élevage ! Quelle honte !
Répondre
H
Hier, trois militaires français de la force Barkhane ont été tués, ce qui porte à 47 le nombre de morts depuis 2012.
Se pose la question de savoir si on doit maintenir notre armée au Mali ?
Pendant la même période (8 ans), la chasse a causée 110 morts. A quand la question si on doit arrêter la chasse ?
Répondre
J
Vous avez tout à fait raison Henri Charles ! Je crains hélas que la question ne soit ma encore mise à l'ordre du jour... Cela dit : votre parallèle est éloquent !
E
C'est juste honteux !
Cette pratique devrait tout simplement être interdite. C'est tellement plus facile de tuer ce genre de gibier qui ne sait pas se défendre.
Merci à toi et bonne fin d'année
Répondre
J
Merci Erika, Bonne fin d'année à toi aussi...
Z
Pas de mots! Juste le plaisir pervers de zigouiller de pauvres animaux ! Quelle honte!
Répondre
C
Encore une de ces inepties régulièrement dénoncées sur ce blog : je n'avais pas vraiment d'idée sur la ''chose'' avant de m'abonner mais, depuis, je peux dire que j'ai appris bien des choses et ce n'est pas joli, joli ! Déjà que l'acte de tuer me révoltait mais de savoir désormais combien les pratiquants de ce "sports" sont manipulateurs, ne fait qu'accroître ma rancœur ! Ce "gibier" lâché chaque année (à grand frais mais quand on aime, on ne compte pas, n'est-ce pas ?) n'a aucune chance de survivre comme le rappelle Mario... Et dire qu'on extermine les renards parce qu'il lui arrive de se servir ! Quelle mauvaise foi...
Répondre
B
Affreux !!!
Répondre
D
c'est sûr que "ça" ce n'est pas de la chasse !
Répondre
M
En plus on massacre tout ce qui ressemble à un prédateur pour soit disant protéger ces volailles de poulailler qui sont de toutes façon incapables du survivre dans la nature. il faut bien que les chasseurs s'amusent ...
Répondre
C
C'est malheureux... Je suis sans mots...
Répondre