Journal du Couvre-feu-J.12 ‘Haro sur le chat’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Nos ‘’amis’’ chasseurs vont encore s’étrangler et m’accuser d’acharnement contre le ‘’sport’’ qui est le leur et qui se voudrait respectueux de l’environnement et des animaux ! C’est évidemment une hérésie : pour moi, respecter les animaux ne se fait certainement pas avec un fusil et une meute de chien… Enfin, pour illustrer les propos d’un certain ‘’Jean’’ qui défend bec et ongles cette activité en dénonçant notamment des comportements outrageants contre elle, voici un triste fait-divers survenu il y a quelques jours. C’était le samedi 19 décembre 2020, vers 10h, un chat a été attaqué par une meute de chiens de chasseurs, à Saint-Martin-de-Landellais dans la Manche. Ses propriétaires, bouleversés, cherchent des réponses…

Le couple n’a plus que quatre chats et deux chiens, adoptés à la SPA ou recueillis dans la famille. Photo : La Gazette de la Manche

Samedi 19 décembre 2020, vers 10h, Fleur, une petite chatte âgée d’environ 4 ans, se promenait en bas du jardin de la maison de ses maîtres Catherine et Alain Droullon, à Saint-Martin-de-Landelles, commune déléguée de Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche).

Une meute de chiens

Au même moment une meute d’environ 15 chiens de chasse surgit de nulle part et s’attaque au félin. Alain Droullon, alerté par les aboiements des chiens en furie quitte son sous-sol en chaussons et tombe à la renverse quand il s’aperçoit que son chat est pris au piège, au milieu de canines féroces.

« Mon mari n’a rien pu faire et est tombé, sous le coup de l’émotion », se souvient Catherine Droullon, tout en peinant à contenir ses larmes. Dans la bousculade, deux chiens se faufilent sous le grillage et se sont retrouvés dans le jardin. Trente minutes plus tard, alors que le couple a récupéré son chat mort, survient le président de l’association des chasseurs de Saint-Martin-de-Landelles, Michel Auvray.

« Un accident »

Pour Michel Auvray, c’est vraisemblablement un concours de mauvaises circonstances :

« Les chiens n'étaient pas au bon endroit, au bon moment. Leur maison est à la lisière de la forêt, les chiens ont attrapé le chat. Il n'y a rien de spécifique qui nous interdit de chasser à une certaine distance, même si on évite de s'approcher des habitations. » Michel Auvray, Président de l'association de la chasse

Le couple qui habite dans cette maison depuis trois ans indique que c’est la première fois que les chasseurs s’activent si près de leur maison. « D’habitude ils chassent bien plus loin. » Celui qui chasse depuis 40 ans, relègue le triste événement à un « accident ». « Cela est déjà arrivé une quinzaine de fois que les chiens tuent des chats pendant une battue. C’est comme ça. » Les chasseurs étaient accompagnés d’une quinzaine de chiens de chasse issue d’une « meute agréée qui vient du chenil de la Haye-Pesnel », poursuit le président de la société de chasse.

En cette période, les chasseurs landellais font des battues pour les chevreuils et les sangliers. Le président qui n’a pas prévenu la préfecture de la battue assure qu’il n’y a plus d’obligation de déclarer les battues auprès de la préfecture.

« Inacceptable »

Mais en interrogeant la maire, Brigitte Michel, c’est un autre son de cloche :

« Il ne faut pas que ça recommence, c'est inacceptable. Normalement quand il y a des battues à la chasse, il faut que la préfecture donne son accord. Si tout s'est déroulé dans les règles, alors ce sera considéré comme un accident… » Brigitte Michel (maire de Saint-Martin-de-Landelles)

Catherine et Alain Droullon n’ont pas la même vision des choses. Eux ont perdu leur animal de compagnie et espèrent que leur peine sera entendue.

Laura Bayoumy/La Gazette de la Manche (22.12.2020)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Encore un de ces "faits-divers" qui me bouleverse par sa cruauté ! Cet "accident" rapidement banalisé par les chasseurs est d'autant plus intolérable qu'il s'est déroulé dans une propriété privée : combien d'autres animaux se font ainsi déchiqueter lorsqu'ils ont le malheur de s'éloigner du domicile de leur accueillants ? Bien sûr, on va proposer une somme d'argent à la famille de la victime pour acheter leur silence et on continuera comme avant...
Répondre
Z
Comme Béa , cela me bouleverse . Et que ces gens disent juste "c'est comme ça" me choque énormément.
Répondre
B
Cela me bouleverse...
Répondre
A
Très douloureux de perdre un animal dans ces conditions ...
Répondre
L
nterdiction de chasser à moins de 150 m des habitations et de tirer en direction de celles-ci : c'est inscrit dans le guide du permis de chasser. Ce président mérite retrait du permis et condamnation pénale. Mais je lance un appel à tous les amoureux de la nature : on a les élus qu'on mérite, on a aussi les chasseurs qu'on mérite : intéressez vous à la chasse, passez votre permis, prenez un lot de chasse et peut-être qu'on aura moins d'accident. Au plaisir
Répondre
C
Et pourquoi devras-je passer le permis de chasse alors que je déteste cette activité et que j'ai toujours eu horreur des armes ?
L
"voilà c'est comme ça" ; phrase qui montre bien la mentalité de ces gens vis à vis de la mort d'innocents :( aucune compassion , aucun regret, ni remords
Répondre
F
Un accident... ben voyons... pourquoi pas un incident, tant qu'à faire...
Répondre
C
Ouf! C'est un choc pour ce couple et je compatis! De tels événements ne devraient jamais se produire...
Répondre
D
J'émets une hypothèse, farfelue peut-être: depuis quelque temps les chasseurs prennent de plus en plus de droits qu'ils n'ont pas, quitte à mettre autrui en danger...ne serait-ce pas parce qu'ils se sentent soutenus en haut lieu ?
Répondre
J
Oh, mais que ne vas-tu pas chercher ma chère Dominique !
J
Comment se peut-il aujourd'hui que l'on puisse assister impuissant à une telle domination orgueilleuse, arrogante,dangereuseet armée de quelques uns sur tous les autres?
Dans quel pays vivons nous et à quelle époqu?. mes affectueuses pensées vont vers ce pauvre minou, ses "parents " adoptifs et les chiens conditionnés avec quelles méthodes à tuer.
Répondre