Balle perdue dans une chambre d'enfant, le président des chasseurs du Calvados s'indigne

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Près de Lisieux, une mère de famille a découvert une balle fichée au-dessus du lit de sa fille. Une enquête de gendarmerie est en cours. Le président de la Fédération des chasseurs du Calvados juge, quant à lui, les faits "inadmissibles"…

Balle perdue dans une chambre d'enfant, le président des chasseurs du Calvados s'indigne

"C'est inadmissible" le président de la Fédération des chasseurs du Calvados est catégorique. "Nous suivons avec beaucoup d'attention cette affaire. J'espère que le coupable sera appréhendé".

L'affaire a eu lieu samedi dernier. Selon notre confrère Ouest France, une mère de famille de Courtonne-les-deux-églises, petit bourg rural de 658 habitants situé entre Orbec et Lisieux, remarque un trou au-dessus de la tête de lit de sa fille. Il s'agit d'une balle de calibre 12 mm utilisée habituellement pour la chasse au gros gibier, sanglier ou chevreuil. La maison est située près d'un bois de la commune. Les plans de chasse passent tout près.

La gendarmerie d'Orbec est alertée. L'enquête est en cours pour déterminer ce qui a pu se passer pour qu'un chasseur tire en direction d'une maison d'habitation. "On sait juste que c'est une balle de 12 mm qui a été tirée avec un fusil de chasse normal et pas un fusil pour le gros gibier à canon strié" confirme Jean Christophe Aloé, le président la Fédération des chasseurs du Calvados " on a deux groupes de chasseurs dans ce coin de Normandie. L'enquête est en cours mais je n'ose pas croire que cela puisse être un chasseur de nos équipes."

"Les règles de chasse sont très claires. Il est strictement interdit de tirer en direction d'une habitation, d'une route, d'une voie ferrée. Tous les chasseurs le savent. C'est la base. Et puis, il y a la règle des 30° qui donne un angle de tir à chaque chasseur. On voit parfois passer du gibier et on ne le tire pas car les règles de sécurité ne sont pas respectées.  A chaque sortie de chasse, les règles sont rappelées. Les chefs de ligne sont responsables de deux ou trois chasseurs lors d'une battue et veillent au respect des règles. Bien sûr, il y a des balles qui ricochent, mais je ne pense pas qu'on soit dans ce cas de figure. Nous sommes derrière la gendarmerie pour savoir qui a fait ça"

Du côté de la gendarmerie, pas de commentaires. L'enquête est en cours…

France3 Normandie ( 30/11/2020)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Publié dans Chasse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Béa kimcat 02/12/2020 15:46

Oui c'est inadmissible !!!

Jean-Louis 02/12/2020 05:58

Opportune indignation de ce président de fédération de chasseurs face aux micros et aux caméras : comment pourrait-il en être autrement ? Je suis moi-aussi tout à fait persuadé que toute ce cirque médiatique est en fait très hypocrite quant à l'enquête : aboutira-t-elle ?

Zoé 01/12/2020 20:22

Indignation hypocrite! En toute impunité!

Mario 01/12/2020 17:54

Le président fait semblant de s'indigner surtout parce que il y a enquête de la gendarmerie et publicité.
Alors qu'on peut penser qu'il sait très bien que parmi ses chasseurs il y a quelques cow-boy qui tirent sur tout ce qui bouge et dans n'importe quelles conditions.Mais on en parle pas ça reste entre chasseurs ...

Françoise 01/12/2020 17:15

Et un scandale de plus ! On aurait du mal à les compter ! La chasse étant par définition scandaleuse, elle ne peut générer que des scandales. Mais que le chasseur fasse partie de l'une ou l'autre équipe, peu nous importe. Il y aurait des chasseurs plus vertueux que d'autres ? ! Le président voudrait s'en tirer pattes blanches, c'est plus "honorable" pour sa petite personne...