Reconfinement Acte 2/J 19

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Je m’étais réjoui trop vite : ce week-end, les battues de chasse ont à nouveau semées la panique dans les bois et, bien sûr, la mort au tournant pour nombre d’innocents fussent-ils catalogués de ‘’nuisibles’’ par une administration qui se moque complètement de la nature et de ceux qui y vivent et qui est manifestement aux ordres des lobbys cynégétiques…

Des chasses pourront être organisées, sous le contrôle des préfets, à destination des espèces "susceptibles d’occasionner des dégâts aux cultures et aux forêts, et dont la population doit être régulée", peut-on lire dans le communiqué de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Des chasses pourront être organisées, sous le contrôle des préfets, à destination des espèces "susceptibles d’occasionner des dégâts aux cultures et aux forêts, et dont la population doit être régulée", peut-on lire dans le communiqué de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Ma détestation de ce ‘’loisirs’’ n’est un secret pour personne et, n’en déplaise aux ‘’bons chasseurs’’, aucun argument, aussi cohérent puisse-t-il être, n’a de prise sur moi et, in fine, j’en arrive toujours à la même conclusion : de quel droit un humain s’arroge-t-il le droit de vie ou de mort sur une autre créature ?

Tuer par plaisir –c’est bien le cas à la chasse, non ?- est probablement ce qu’il y a de plus obscène et, selon moi, de moins excusable ! Tous les prétextes habituellement servis pour justifier ce que je nomme quant à moi ni plus, ni moins que de la perversion, sont dès lors irrecevables même si, du point de vue de la législation, les adeptes du ‘’sport’’ en question sont parfaitement dans leur bon droit !

Mettons que, pour moi, certaines lois sont tout simplement mal faites et ne tiennent aucun compte du caractère sacré de la Vie ! De toute vie j’entends… Cela arrange bien du monde bien sûr et flatte probablement bien des égos, satisfaits de figurer parmi cette espèce dite ‘’supérieure’’ à toutes les autres et autorisant, de fait, ces tueries en masse… mais, parfaitement ‘’légales’’ donc !

L’injustice du confinement pour les uns mais pas pour les autres qui bénéficient de dérogations sous prétextes de ‘’participation à des missions d’intérêt général’’ me semble aujourd’hui encore un peu plus criante qu’auparavant…

‘’Alors que la France est confinée, les chasseurs (cet Etat dans l’Etat) s’autorisent à poursuivre leurs nuisances et à perturber la nature, notamment en continuant à agrainer, favorisant ainsi la reproduction des sangliers… pour ensuite légitimer leur abattage.’’ Fondation Brigitte Bardot

Reconfinement Acte 2/J 19

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
je vais éviter de commenter, je déteste la grossièreté ! Comment veux tu que cela cesse, nos dirigeants aiment les chasseurs et leurs votes ! Et je les soupçonne même de trouver " du plaisir " à cette régulation des espèces, joli mot n'est ce pas ? Mais il y a encore quelques années seulement, aurions nous cru que les animaux sauvages disparaîtraient des cirques ? Alors patience ??
Répondre
M
Merci, au plaisir de vous voir sur mon blog. https://mael-jouet.blogspot.com/
Répondre
C
Je suis comme toi : je n'y comprends rien... et c'est si triste pour les animaux, qui ne demandent qu'à avoir la paix!
Répondre
H
Le fusil n'est pas la seule arme utilisée par les chasseurs, le mensonge est aussi largement utilisé.
Pour ceux qui ne sont pas familier avec le nouveau langage des chasseurs, je propose une petite traduction :
On ne dit plus "Beuveries" mais "Instants de convivialité".
Maintenant, lorsque deux chasseurs se rencontrent, ils ne se demandent plus "Qu’est ce que tu as tué ce dimanche ?" mais "Qu’est ce que tu as prélevé ?" et on ne s'amuse plus à massacrer les nuisibles, on "régule des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts".
Et une chasse devient "une mission d’intérêt générale" et les chasseurs sont devenus des "gestionnaires de la nature".
Changement de mots mais pas de pratique.
Répondre
J
Cet après-midi nous avons marché une heure comme il se doit, Balade agréable jusqu'à ce que sous nos pieds se dessinent deux énormes taches de sang au milieu du sentier de randonnée balisé. Inutile de faire une analyse : c'est du sang de sanglier évidemment. Un peu plus loin une femme nous a dit qu'elle a vu la battue en début d'après-midi à quelques mètres des maisons et du collège. J'ai téléphoné à la mairie pour leur raconter cela mais je doute qu'il y ait beaucoup de réactions. Je me demande comment ont pu réagir les collégiens à leur sortie des cours, du moins ceux qui ont dû emprunter ce sentier rougi par endroits. Quelle horreur !
Répondre
E
Nourrir les animaux sauvages pour mieux les tuer après, c'est juste honteux, cruel et inacceptable.
On est tout de même au XXIème siècle que je sache...
Répondre
A
Agranage et affouragement devraient ( sont?) interdits. Imaginons que chacun «élève » ses poules, cochons, chevaux etc.. en les laissant sur l’espace public. Ça ne coûterait pas cher il suffirait de complémenter de temps en temps leur alimentation.
Et puis de temps en temps nous partirions à travers champs à cheval pour les récupérer. Nous y mettrons des éléments de tradition pour justifier les dégâts occasionnés. Ces chasseurs ne font que de l’élevage sauvage ( sauvage au sens de illicite comme les dépôts d’ordures sauvages) de sangliers pour faire leur rillettes...:(
Répondre
J
Absolument Anne : je suis heureux de lire que personne -en tous cas parmi mes fidèles lecteurs- n'est vraiment dupe ! J'en déduis que je suis dans le vrai lorsque j'affirme que nos dirigeants se moquent royalement de la Nature et des animaux sinon comment expliquer une telle complaisance ?
M
La chasse sera un sport quand le gibier aura un fusil ....
Répondre
J
...ou alors quand ils chasseront avec les mains nues et sans aucun autre artifice ! D'égal à égal, là on pourra enfin dire que "le gibier a sa chance" !
A
Bien d’accord et j’adore le dessin qui est la réalité de ceux qui payent pour qu’on leur organise une partie de chasse. Ils devraient faire du ball trap ils ne saliraient pas leur bottes!
H
Deux phrases relevées dans un article du 09/11/2020 sur le site https://videos-de-chasse.fr, intitulé "Confinement, l’exaspération des chasseurs" :
"Cette circulaire nous rabaisse donc au rang de régulateurs… Non, merci madame la ministre, nous ne sommes pas des régulateurs mais des chasseurs"
Après avoir banni de leur vocabulaire les mots "Chasser" et "Tuer" pour les remplacer par "Réguler", les voilà qu’ils nous disent qu’ils ne sont pas des régulateurs.
"Que penser de l’interdiction de la «chasse loisir» qui contraint les chasseurs de petit gibier à rester chez eux et crée des dissensions dans le monde de la chasse" 
Donc la chasse est bien un loisir et ce loisir consiste à tuer des animaux pour le plaisir, pour se distraire, pour s’amuser.
Si ces 2 petites phrases ne changent rien dans les faits, elles montrent que toute la communication des chasseurs est bâtie sur le mensonge.
Répondre
J
Bien vu Henri Charles : si, effectivement, la communication du milieu cynégétique est bâtie sur le mensonge, ils n'en sont pour autant pas à une contradiction près ! L'important étant de pouvoir pratiquer leur ''loisir'' sans entrave aucune ! Et, ma foi, ils n'y arrivent pas trop mal : la preuve...
C
Je vous rejoins dans votre propos : il y a manifestement ''deux poids, deux mesures'' et la balance penche dangereusement du côté de ceux qui ont une bien curieuse manière de protéger la biodiversité ! J'aime beaucoup la manière dont l'illustrateur représente ces ''sportifs'' d'un genre très particulier...
Merci pour votre engagement !
Répondre
J
Merci Claire ! Votre fidélité et vos encouragements font plaisir...
B
Bien d'accord Jean-Louis
C'est INADMISSIBLE !!!
Oui la vie est sacrée. Et ce droit que prennent les chasseurs de tuer me révolte...
Répondre
J
Pour l'heure, le milieu de la chasse (et de tout ce qui en découle) a l'oreille du pouvoir en place ! Il n'est pas interdit de rêver qu'un jour ce pouvoir change et en mieux...
Z
J'en arrive aussi toujours à la même conclusion que toi et je déteste ces pervers !
Répondre
J
Ce que je déteste par-dessus tout -outre bien sûr l'acte de tuer...- c'est l'hypocrisie qui règne autour de tout ça ! Que certains puissent faire mine de croire en toutes ces sornettes me dépasse !
D
IDEM, comment changer ou faire changer les lois ? Dites OUI au Référendum pour les Animaux !
Signez les pétitions auprès des ONG qui défendent les animaux tous les animaux et la biodiversité. Faisons déborder le torrent qui gronde de plus en plus....
Répondre
J
Oui, peut-être Danièle ! Cela dit, le milieu en question est puissant et n'hésitera pas à mettre en branle ces artificiers -à savoir les lobbyistes- si une quelconque menace planait sur leur "loisirs" ! Et comme la majorité de nos compatriotes s'en moquent... Rien n'est gagné d'avance !
J
Tout à fait d'accord avec vous. Les chasseurs sont vicieux au point de nourrir les animaux l'hiver pour mieux les tuer à la belle saison!
Laissons plutôt le loup s'occuper de réguler cette faune.
Cordialement
Répondre
J
Merci à vous Jean : vous avez parfaitement compris comment tout cela fonctionne ! Ce n'est ni moral, ni le moins du monde écologique ! C'est juste de la perversité à l'état pur... mais, parfaitement légale !