Reconfinement Acte 2/J 10

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Il m’accompagne souvent lors de mes sorties et, lui aussi, j’ai grand plaisir à le voir évoluer ! Quant à son chant caractéristique, ce babil à la fois doux et puissant, le Rougegorge familier est actuellement un des seuls oiseaux à nous en faire profiter : un de ces petits bonheurs à savourer comme un authentique et bienfaisant cadeau…

Familier le Rougegorge ? Assurément… puisqu’il n’hésite pas à s’approcher de l’homme et parfois même à le suivre de près lorsque celui-ci jardine… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Familier le Rougegorge ? Assurément… puisqu’il n’hésite pas à s’approcher de l’homme et parfois même à le suivre de près lorsque celui-ci jardine… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Bien sûr, comme j’ai déjà eu l’occasion de le répéter à maintes reprises, les oiseaux ne chantent pas pour nous faire plaisir mais, bel et bien, pour marquer leur territoire ! Cela dit, c’est fort agréable pour nous autres alors, autant se laisser charmer pour ces charmants virtuoses à plumes !

Si, comme les autres, le Rougegorge chante au printemps lors de la nidification, il a également cette particularité de reprendre son répertoire à l’automne : là encore, c’est pour des questions territoriales, les mâles devant faire face à l’arrivée de concurrents venant de pays situés plus au Nord, il s’agit pour chacun de se constituer un territoire alimentaire suffisamment vaste pour y passer la saison hivernale…

Lors de sa migration, le rougegorge parcourt entre 50 et 250 km par nuit. Certains vivent toute l’année en zone méditerranéenne. En Grande-Bretagne, l’oiseau s’est sédentarisé, aidé par la douceur du climat et les nourrissages assurés par l’homme. Les populations scandinaves migrent toutes le long de la façade atlantique, voire plus bas sur le continent ou en Afrique du Nord. Celles d’Europe centrale migrent en partie dans le Midi, mais hivernent de plus en plus souvent sur place (Source : La Salamandre). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Lors de sa migration, le rougegorge parcourt entre 50 et 250 km par nuit. Certains vivent toute l’année en zone méditerranéenne. En Grande-Bretagne, l’oiseau s’est sédentarisé, aidé par la douceur du climat et les nourrissages assurés par l’homme. Les populations scandinaves migrent toutes le long de la façade atlantique, voire plus bas sur le continent ou en Afrique du Nord. Celles d’Europe centrale migrent en partie dans le Midi, mais hivernent de plus en plus souvent sur place (Source : La Salamandre). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Lors de sa migration, le rougegorge parcourt entre 50 et 250 km par nuit. Certains vivent toute l’année en zone méditerranéenne. En Grande-Bretagne, l’oiseau s’est sédentarisé, aidé par la douceur du climat et les nourrissages assurés par l’homme. Les populations scandinaves migrent toutes le long de la façade atlantique, voire plus bas sur le continent ou en Afrique du Nord. Celles d’Europe centrale migrent en partie dans le Midi, mais hivernent de plus en plus souvent sur place (Source : La Salamandre). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Lors de sa migration, le rougegorge parcourt entre 50 et 250 km par nuit. Certains vivent toute l’année en zone méditerranéenne. En Grande-Bretagne, l’oiseau s’est sédentarisé, aidé par la douceur du climat et les nourrissages assurés par l’homme. Les populations scandinaves migrent toutes le long de la façade atlantique, voire plus bas sur le continent ou en Afrique du Nord. Celles d’Europe centrale migrent en partie dans le Midi, mais hivernent de plus en plus souvent sur place (Source : La Salamandre). Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le saviez-vous ?

Cet oiseau ne supporte aucune intrusion dans son domaine qu’il défend avec beaucoup d’énergie. En général, il lui suffit de bomber sa poitrine rouge et de relever la tête pour que l’intrus se retire, mais il peut arriver que le combat s’achève par la mort de l’un des adversaires… (Source : Oisillon.net)

Le chant du rougegorge nous semble doux et mélancolique. Il se caractérise par sa variété : motifs gazouillés, susurrés ou sifflés, très inventifs, et nombreuses imitations… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Le chant du rougegorge nous semble doux et mélancolique. Il se caractérise par sa variété : motifs gazouillés, susurrés ou sifflés, très inventifs, et nombreuses imitations… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le chant du rougegorge nous semble doux et mélancolique. Il se caractérise par sa variété : motifs gazouillés, susurrés ou sifflés, très inventifs, et nombreuses imitations… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le chant du rougegorge nous semble doux et mélancolique. Il se caractérise par sa variété : motifs gazouillés, susurrés ou sifflés, très inventifs, et nombreuses imitations… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Un accident de chasse en plein confinement en Gironde

La chasse de loisir est interdite en Gironde pendant le confinement ! Et pourtant …

Deux cousins titulaires du permis sont partis chasser. Photo : Archives Sud-Ouest

 

Même si la chasse de loisir est interdite en Gironde pendant le confinement, il s’agit bien d’un accident de chasse qui s’est produit ce vendredi en fin de matinée à Saint-Jean-d’Illac.

 

Deux cousins titulaires du permis sont partis chasser. L’un d’eux, entendant du bruit dans un buisson a tiré, blessant légèrement l’autre d’une gerbe de plomb. Une enquête pour violence avec arme a été ouverte.

Sud-Ouest (07/11/2020)

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

marine D 09/11/2020 08:52

Magnifique, je l'aime tant ! Je l'ai entendu hier mais il se cachait dans les grands arbres, ensuite il est venu se poser sur un rosier mais je n'ai pas eu le temps de dégainer... Un régal, merci!

Claire 09/11/2020 05:36

De très belle photos et quelques infos intéressantes -je ne parle pas de ce lamentable accident de chasse-, voilà qui ravit mon cœur en ce dimanche de confinement !

Cléo 08/11/2020 19:32

Tes photos sont superbes et c'est un bel oiseau! Bises et belle journée à vous deux.

Mario 08/11/2020 19:08

Un des oiseaux les plus sympathiques et ils deviennent assez facilement très familiers pour peu qu'on les laisse vaquer à leurs occupations en paix.
Pour ce qui est des chasseurs il fallait s'y attendre le respect de la règlementation où des mesures de sécurités n'est pas du tout dans leurs habitudes.Le fait qu'il ait tiré du plomb prouve à lui seul qu'il ne chassait pas le gros gibier qui se tire à balles. Mais comme d'habitude ils ne seront pas inquiétés pour si peu ...

Jacky 08/11/2020 17:51

Autorisé, permis, le confinement est un grand mot. Si, bizarrement, les chasseurs chassent, les promeneurs ne respectent guère le kilomètre autour du domicile et l'heure maximale. Que se passe-t-il en cas d'accident ? Pensons à nos soignants débordés par cette deuxième vague.

Zoé 08/11/2020 17:16

Peur de rien ! Ce sont des oiseaux incroyablement familiers . qui peuvent s'installer tout près de nous au jardin .
Les chasseurs se blessent entre eux? je garde ma compassion pour les vraies victimes!

Béa kimcat 08/11/2020 16:02

Magnifique oiseau à la gorge rouge qui défend farouchement son territoire...
Accident de chasse... en période confinée... Pfffffff !

dominique 08/11/2020 15:15

Jolie petite flamme !
L'accident en toute illégalité montre bien que les chasseurs, au moins certains, se croient au-dessus des lois...j'ai pu voir la liste des départements dont les préfets ont autorisé la chasse au gros gibier par "devoir civique "; je crois bien que le tien Jean-Louis et le mien en font partie; notre courrier argumenté et correct n'aura pas servi.....faut-il être grossier et menaçant pour être entendu?!!!

domi 08/11/2020 14:57

d'après les photos c'est un jaune gorge !