Reconfinement Acte 2/J 09

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Je vous parlais l’autre jour du Corbeaux freux que je ne me lasse pas d’observer… Il est un autre ‘’mal aimé’’ que j’affectionne tout particulièrement et dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler ici même, c’est l’Etourneau sansonnet…

L'Étourneau sansonnet est un oiseau très vocal toute l'année… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
L'Étourneau sansonnet est un oiseau très vocal toute l'année… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)L'Étourneau sansonnet est un oiseau très vocal toute l'année… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

L'Étourneau sansonnet est un oiseau très vocal toute l'année… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Il a maintenant fuit le jardin où il a niché au printemps (voir ICI) : c’était lors d’un autre confinement… Désormais, s’il passe faire un tour sur la pelouse de temps en temps pour y prélever quelques vers de terre ou pour voir s’il y a quelque chose à son goût qui traîne par-là, il se fait davantage remarquer dans le tremble voisin où, en grand nombre, l’espèce tient régulièrement conciliabule ! Il est difficile de ne pas les entendre tant leurs colloques sont animés : à l’instar des humains, lorsqu’ils sont plusieurs dizaines (ou centaines…) à s’exprimer en même temps, le volume sonore devient rapidement assourdissant !

En revanche, lorsque l’un d’eux s’isole et pousse la chansonnette, quel bonheur ! On a l’impression qu’il s’égosille juste pour son propre plaisir et c’est tout simplement magnifique… C’est que son répertoire est très varié et d’inspiration on ne peut plus éclectique… et je ne parle même pas de ses surprenantes et troublantes imitations !

Mais, il faut l’estimer pour l’apprécier et, ça, c’est une autre histoire car, comme je le mentionnais plus haut, l’oiseau est aussi mal-aimé et certains profitent de son statut de ‘’nuisible’’ (pardon : « espèce susceptible d’occasionner des dégâts »…) pour réaliser d’abominables cartons : il peut en effet être ‘’détruit’’ en période de chasse mais, dans les faits, il peut malheureusement être piégé ou tiré toute l’année ! No comment…

L’étourneau est réputé être un des champions de l’imitation de sons : il est parfaitement capable de reproduire le bruit d’une alarme de voiture, les vocalisations d’autres oiseaux comme le merle, le loriot ou encore de la buse variable… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
L’étourneau est réputé être un des champions de l’imitation de sons : il est parfaitement capable de reproduire le bruit d’une alarme de voiture, les vocalisations d’autres oiseaux comme le merle, le loriot ou encore de la buse variable… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)L’étourneau est réputé être un des champions de l’imitation de sons : il est parfaitement capable de reproduire le bruit d’une alarme de voiture, les vocalisations d’autres oiseaux comme le merle, le loriot ou encore de la buse variable… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)L’étourneau est réputé être un des champions de l’imitation de sons : il est parfaitement capable de reproduire le bruit d’une alarme de voiture, les vocalisations d’autres oiseaux comme le merle, le loriot ou encore de la buse variable… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

L’étourneau est réputé être un des champions de l’imitation de sons : il est parfaitement capable de reproduire le bruit d’une alarme de voiture, les vocalisations d’autres oiseaux comme le merle, le loriot ou encore de la buse variable… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le saviez-vous ?

« En Angleterre, le propriétaire d’un étourneau sansonnet a réussi à faire apprendre plusieurs mots et même des comptines à son protégé. Son imitation de la sonnerie du téléphone était tellement parfaite qu’elle amenait immanquablement son maître à décrocher le récepteur... L’étourneau le plus célèbre est probablement celui que possédait le grand Wolfgang Amadeus Mozart. Dans le relevé de ses dépenses du 27 mai 1784, le compositeur avait noté l’achat de l’oiseau dans une animalerie. On raconte qu’il avait été séduit par ce chanteur capable d’imiter les parties de son Concerto pour piano n° 17 en sol majeur. On ignore toutefois comment le volatile avait réussi à apprendre ces notes. Il avait peut-être déjà entendu Mozart siffler ou chantonner ses partitions, selon son habitude, alors qu’il s’était arrêté dans l’animalerie. On ignore l’influence qu’a pu exercer l’oiseau sur la musique du compositeur mais il semble que ce dernier y était très attaché. A sa mort, l’étourneau fut enterré avec cérémonie et Mozart lui dédia même un poème… »

Petit extrait de « La vie des oiseaux » de Sir David Attenborough

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Ah misère !!! Correction: Tamino avec un T bien sûr, la jeune fille dont il doit conquérir l'amour étant Pamina avec un P
Répondre
B
Merci pour ce très bel article sur ce mal-aimé que j'aime bien.
Répondre
E
Le mal aimé c'est certain.
Notre voisine a une haie d'Eléagnus et enlève tous les fruits afin que les étourneaux ne les mangent pas.
Il n'y a qu'une folle qui peut le faire...
De plus, elle est allée à la police municipale se plaindre que nous donnions à manger aux oiseaux l'hiver.
Ce matin justement, il y en avait un sur l'antenne de la maison voisine et il chantait.
Je suis restée un long moment à l'écouter et j'ai aimé l'entendre.
Savais-tu que dans 'Aude, il est interdit de nourrir les oiseaux de la nature !!!
J'ai même écris à la LPO et ils ne m'ont même pas répondu sur le sujet.
Incroyable que d'un département à l'autre les droits diffèrent.
J'ai aussi remarqué que dans mon quartier beaucoup de personnes donnent des graines l'hiver.
Je suis juste tombée sur la bonne personne ou plutôt la pire. Grrr...
Peut-on changer les choses ???
Bonne soirée
Répondre
Z
Mal aimé et maltraité, comme tant d'autres espèces nous sommes vraiment les champions!
Je ne connaissais pas celui de Mozart , c'est une belle histoire!
Répondre
F
Nous en avons des dizaines qui habitent sous nos tuiles depuis la construction de notre maison. Ils déjeunent dans le champ devant la maison et ils considèrent le bout de notre terrasse comme leurs toilettes que nous devons nettoyer régulièrement ! Mais on ne leur en veut pas... Il faut juste veiller à bien choisir son moment pour traverser ou à prendre le temps de faire un détour pour plus de sûreté ! C'est ça aussi la cohabitation !
Répondre
J
Il se posent dans notre pré pour picorer des vers. C'est tout un spectacle.
Répondre
C
Moi, je les aime bien! Quand tu les regardes attentivement, ils sont beaux avec toites sortes de couleurs qui ressortent de leur plumage! Bises et belle journée.
Répondre
D
Un aspect méconnu et sympathique de Mozart. Dans notre petit jardin de ville il en vient parfois un, isolé étonnamment , mais j'avoue ne pas en être contente car déjà "nos" nombreux pigeons et moineaux ne laissent pas grand chose de la nourriture disposée pour les passereaux moins familiers .....j'essaie tout, je déplace les mangeoires mais les pigeons font le colibri et arrivent à se poser même sur les bords très étroits. Bon cet étourneau solitaire je vais le coincer pour lui apprendre à siffler l'air de
Papageno de La Flûte enchantée ; ce sera plus gai qu'un air de Pamino amoureux stressé !
Répondre
D
il faut voir ce que donnent les grands rassemblements en ville...
Répondre