Le silence, la bonne nouvelle du reconfinement ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Depuis le vendredi 30 octobre, la France est à nouveau confinée. Et même si les règles énoncées par le Gouvernement sont un peu moins strictes qu'au printemps dernier, la situation est difficile à vivre pour beaucoup d'entre nous. Parmi les bonnes nouvelles de ce reconfinement, peut-être : le retour du calme. Un silence qui interroge les ‘’Pulseurs’’ engagés sur la nouvelle campagne de co-idéation lancée sur la plateforme EDF Pulse & You

‘’Il y a des millions d’âmes dans le monde qui ne peuvent supporter le silence, il leur faut constamment être baignées de bruit et d’action. Elles sont agitées au-dedans et au-dehors. Les moments de paix et de silence sont très précieux dans un monde en tumulte, recherche-les, trouve-les et demeure en eux...’’ Eileen Caddy. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

‘’Il y a des millions d’âmes dans le monde qui ne peuvent supporter le silence, il leur faut constamment être baignées de bruit et d’action. Elles sont agitées au-dedans et au-dehors. Les moments de paix et de silence sont très précieux dans un monde en tumulte, recherche-les, trouve-les et demeure en eux...’’ Eileen Caddy. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Il y a quelques semaines, une nouvelle campagne de co-idéation a été lancée sur la plateforme EDF Pulse & You. Intitulée « Enjoy le silence !» -- comprenez, «Profitez du silence» --, elle continue d'interroger les Pulseurs sur leur relation au silence. Et ce qu'il en ressort d'ores et déjà, c'est l'effet marqué qu'a eu sur eux, le confinement qui nous a été imposé au printemps dernier. Pas moins de 80 % des répondants se disent, depuis, plus attentifs au bruit.

À partir de la mi-mai, l'activité économique et sociale a peu à peu repris. Avec elle, un trafic routier à l'origine de nuisances sonores signalées comme tout particulièrement désagréables. Ils sont 61 % de Pulseurs à souhaiter voir disparaître les bruits des voitures. Et 53 % mentionnent plus largement les bruits de la rue. Les chiffres d'une enquête de perception menée par Acoucité, l'observatoire de l'environnement sonore, et ceux d'une autre enquête conduite par le Centre d'information sur le bruit sont sensiblement les mêmes.

Au-delà de la perception des personnes interrogées, des mesures de niveaux sonores réalisés par Acoucité avant et pendant le confinement ont montré une réelle diminution des bruits. Une réduction globale de 4 à 6 décibels. C'est-à-dire, de 60 à 75 % de l'énergie sonore. Et même un peu plus dans certains cœurs de villes ou pendant la nuit.

 

C’est d’abord le trafic routier qui est visé par les personnes qui se disent victimes de nuisances sonores... Photo : Adobe Stock 

Retrouver le silence hors confinement

C'est en réalité l'ensemble de la planète qui a profité, d'une période de calme inédite. Des enregistrements de quelque 185 capteurs sismiques répartis un peu partout dans le monde font état du plus long et du plus profond silence jamais enregistré. Les scientifiques parlent d'anthropause. Avec des effets au-delà des hommes. Des animaux sont revenus aux abords des villes. Et les sismologues en ont profité pour écouter des microséismes habituellement imperceptibles.

‘’Je rêve d'un reconfinement...’’

De quoi encourager certains Pulseurs à «rêver -début octobre - d'un reconfinement» : «rien que pour le silence, ne plus entendre de voitures rouler, pouvoir manger dans le jardin en écoutant le seul bruit des oiseaux». Le rêve de ceux-là a, semble-t-il, été exaucé.

Mais pour profiter du silence, il existe d'autres solutions que celui d'un confinement qui durerait éternellement. Des solutions qui jouent notamment sur les nuisances provoquées par le trafic routier. Par exemple : restreindre la circulation des poids lourds en ville, encourager le recours aux véhicules électriques ou au vélo, lutter contre les comportements inciviques -comme la conduite de deux-roues mal réglés-, opter pour des revêtements routiers phoniques ou encore limiter la vitesse…

Nathalie Mayer/Futura Sciences (23.11.2020)

 

Le saviez-vous ?

Lancée en 2016, la plateforme de co-idéation EDF Pulse & You rassemble plus de 5.500 chefs de projets EDF, start-up et particuliers. Leur objectif commun : partager leurs expériences et leurs idées pour imaginer le monde de demain.

Pour les rejoindre, rien de plus simple. Il suffit de créer un compte, de poster ses idées et de voter pour les meilleures contributions. Avec à la clé, pour vous récompenser de votre participation, quelques cadeaux dans le thème de la campagne à laquelle vous aurez participé…

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Béa kimcat 05/12/2020 18:10

Déconfinement et silence, les 2 réunies me conviennent.
Mais je ne me plains pas. Guéret est une petite ville plutôt calme. Tout près du centre-ville, dans une allée et petite résidence tranquille avec un jardin arboré... Et on est vite dans les bois et la campagne pour se promener...
Bon WE Jean-Louis

Cléo 04/12/2020 17:20

Je suis bien d'accord et c'est vrai que le bruit (et la vibration) de la ville peuvent être dérangeants, même la nuit. Pour ne plus l'entendre, il faudrait que j'aille vivre en campagne, et je sais que je m'ennuierais de ma ville natale, cette belle Ville de Québec. Bises et belle journée à vous deux.

Jacky 04/12/2020 08:54

Le déconfinement et le retour du bruit, principalement les véhicules à moteur, ont été difficile à supporter. Il me semble que je suis devenu plus sensible au bruit. Des solutions existent ; réduction du bruit des deux-roues, des tondeuses et autres outils,

Erika 04/12/2020 08:23

Tous ses bruits qui nous entourent me gêne moi aussi.
Je rêve de campagne où je n'entendrais que le champs des oiseaux et autres faune en admirant la flore qui m'entoure...
Les balades natures que je fais m'aide à oublier le quotidien qui nous empoisonne la vie !

Jean-Louis 04/12/2020 07:31

Le silence, oh que oui ! Mais EDF qui créée une plate-forme dédiée à problématique des nuisances sonores, voilà qui m’interpelle… Ces grandes sociétés ne sont pas à une contradiction près !
En attendant, j’essaie de mon côté de profiter du ‘’silence’’ ou plutôt des merveilleux ‘’sons de la nature’’ –hors période chasse bien sûr…- chaque fois que je le peux et pas seulement en période de confinement !